Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Philosophie et épistémologie

Histoire de la catégorie de modernité : discours, mythes et problèmes (1750-1950)

Olivier Remaud
p. 489-490

Entrées d’index

Index thématique :

Philosophie et épistémologie
Haut de page

Texte intégral

Olivier Remaud, maître de conférences

Cosmopolitisme et philosophie du sens commun

1Dans le séminaire de cette année, nous avons privilégié une formule comportant des séances de quatre heures. Dans un premier temps magistral (deux heures), il s’est agi de dresser une cartographie des problèmes qui alimentent les débats autour du cosmopolitisme (le cosmopolitisme aux prises avec les deux notions de « culture » et de « civilisation », l’idée d’une Europe cosmopolitique, l’engagement cosmopolitique et les représentations de la souffrance, les logiques de l’anticosmopolitisme, le cosmopolitisme et l’idée de République, le cosmopolitisme juridique et la question des frontières). Dans un deuxième temps (une heure), et sauf lorsque cela n’était pas possible, un intervenant a présenté ses réflexions autour de l’un des thèmes abordés : Samuel Moyn (Columbia University, New York), « Écrire l’histoire des droits de l’homme » ; Catherine Colliot-Thélène (Université Rennes-I), « La politique entre histoire et cosmos » ; Marlène Lamelle (Washington/Moscou), « Anticosmopolitisme, culturalisme et xénophobie en Russie : le nationalisme comme évidence ? » ; Gil Delannoi (FNSP, Paris), « La relation d’identité et les degrés d’appartenance des Lumières à l’Union européenne » ; Isabelle Delpla (Université Montpellier-III), « Le retour (minoritaire) comme laboratoire social et expérience de pensée cosmopolitique ». Après les communications, nous avons gardé un troisième temps (une heure) afin de discuter l’ensemble des propos tenus.

Publications

  • Avec C. Avlami, Civilisations. Retour sur le mot et l’idée, numéro spécial de la Revue de synthèse, 1/2008, Paris, Springer, 2008.
  • Avec S. Nour, Krieg und Frieden : die Rolle der Wissenschaft und der Kunst/War and peace : The role of sciences and arts, Berlin/New York, Walter de Gruyter, 2008.
  • « La genèse d’une opposition : culture vs civilisation », dans Civilisations. Retour sur les mots et les idées, sous la dir. de O. Remaud et C. Avlami, numéro spécial de la Revue de synthèse, 1/2008, Paris, Springer, 2008, p. 105-123.
  • « Petite philosophie de l’accélération de l’Histoire », dans Esprit, (version espagnole parue sous la dir. de F. Oncina Coves, Teoría y Práctica de la Historia Conceptual, Madrid, Publicaciones del Consejo Superior de Investigaciones Científicas, 2007), juin 2008, p. 135-152.
  • « La maladie de la puissance. Canetti, Schreber et le nazisme », dans numéro spécial de Austriaca, sous la dir. de G. Stieg, E. Canetti, 2007, p. 128-136.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Olivier Remaud, « Histoire de la catégorie de modernité : discours, mythes et problèmes (1750-1950) », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 489-490.

Référence électronique

Olivier Remaud, « Histoire de la catégorie de modernité : discours, mythes et problèmes (1750-1950) », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2009, mis en ligne le 15 mai 2015, consulté le 25 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19451

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals