Navigation – Plan du site
Enseignements organisés par les centres de recherche de l’EHESS

CRCCJ – Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine (CECMC)

Frédéric Obringer et Yoshio Abé
p. 664-666

Texte intégral

Frédéric Obringer, chargé de recherche au CNRS

Anthropologie historique de la médecine chinoise et des échanges médicaux entre la Chine et l’Europe

1Poursuivant notre étude des échanges médicaux qui eurent lieu entre la Chine et la France à la fin des Ming et au début des Qing (XVIIe-XVIIIe siècles) nous avons examiné divers textes en chinois et en langues occidentales – dont des traductions en français de « L’Herbier chinois », le Bencao gangmu (Traité classifié de matière médicale) de Li Shizhen (1596) – concernant une plante majeure de la pharmacopée chinoise, le ginseng (Panax ginseng). Ce thème a permis d’aborder les différentes composantes historiques et techniques à l’œuvre dans la construction théorique et pratique d’un objet naturel, une plante médicinale. Nous avons pu montrer également comment se sont établies progressivement les représentations culturelles liées à cette plante dans les textes touchant à la circulation des savoirs médicaux et botaniques entre la Chine et l’Europe. Pour ne donner que deux exemples, on chercha rapidement l’équivalent du ginseng chinois dans les forêts canadiennes, tandis que la première thèse de médecine sur le ginseng fut soutenue à Paris en 1736.

2Au cours des dernières séances de l’année, Song Choonkang et Aurelia Mabire ont fait des exposés concernant leurs travaux de master, lesquels touchaient, par des biais différents, à la médecine chinoise et à la conception de la nature en Chine.

Yoshio Abé

Anthropologie comparée d’une céréale majeure asiatique : le riz

3Le riz peut être un objet de recherche de différentes disciplines de la science sociale. Afin de bien conduire ces recherches, les chercheurs doivent prendre l’optique pluridisciplinaire. Parmi les disciplines concernées, l’ethnobotanique et l’ethnotechnologie sont l’infrastructure nécessaire pour approfondir des recherches sur ce sujet. Les connaissances biologiques et technologiques de la plante peuvent être alors bien utilisées comme outils d’analyse ethnologiques (organisations sociales, religions, mythes, etc.), géographiques, économiques, sociologiques et historiques. Dans cette perceptive, notre séminaire de l’année 2006-2007 a été consacré à l’enseignement des connaissances de base portant sur l’ethnobotanique et la technologie du riz asiatique (Oryza sativa L.).

4Cette année, nous avons réfléchi sur des méthodes d’observation des faits bruts, en particulier sur les thèmes suivants : 1) Moisson du riz ; 2) Égrenage du riz ; 3) Mondage du riz. Sur ces trois thèmes, ont été expliqués non seulement les techniques et les Instruments, mais aussi les caractères biologiques des plantes liés à ceux-ci et les contextes socioculturels, en particulier économiques, dans lesquels ils sont employés.

5Une séance a été consacrée à la question liée au mondage ; c’est le rapport entre mortiers pilons, pierres à moudre et moulins, voire celui entre mondage, broyage et mouture.

6Ont été également entreprises l’analyse et l’interprétation de textes anciens (ethnographiques et historiques), ainsi que d’iconographies. Ont été alors abordés les textes concernant la préparation du sol, l’amendement et la fertilisation du sol, les rizières en terrasses, les instruments élévateurs de l’eau, l’égrenage et le mondage.

7Grâce aux Éditions de la Maison des sciences de l’homme et au Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine, la table ronde a été organisée autour de notre dernier livre : Le « décorticage » du riz : Typologie, répartition géographique et histoire des instruments à monder le riz, Éditions de la MSH, 2007.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Frédéric Obringer et Yoshio Abé, « CRCCJ – Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine (CECMC) », Annuaire de l’EHESS,  | 2009, 664-666.

Référence électronique

Frédéric Obringer et Yoshio Abé, « CRCCJ – Centre d’études sur la Chine moderne et contemporaine (CECMC) », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2009, mis en ligne le 15 mai 2015, consulté le 21 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19672

Haut de page

Auteurs

Frédéric Obringer

Articles du même auteur

Yoshio Abé

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals