Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire des sciences

Histoire des sciences exactes

Jean Dhombres
p. 164-165

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Jean Dhombres, directeur d’études

Histoire des savoirs mathématiques et de leurs pratiques culturelles

1Tenant en particulier compte de l’actualité éditoriale, livres et articles, le séminaire du premier semestre de cette année a consisté à évaluer des genres et des oppositions dans la pratique mathématique. Ces dernières peuvent aussi bien être des artefacts dressés par l’historien pour lui permettre de mieux voir. Ainsi peut-il en être de l’opposition entre les mathématiques jésuites et les mathématiques protestantes, les adjectifs n’étant là que pour dire les mathématiques enseignées ou diffusées par des jésuites ou par des protestants. Au cours des huit séances de ce séminaire, on a pu évaluer les thèmes suivants : Rivalités entre la pratique géométrique et la pratique algébrique depuis la fin du XVIe siècle ; L’image et le calcul dans les ouvrages mathématiques à partir de 1550 : frontispices, figures géométriques, illustrations, preuve par l’image, preuves algébriques, tables numériques, instruments mathématiques ; Éléments d’Euclide comme genre d’enseignement à partir des éditions de Commandino et de Clavius, par opposition à la présentation des Coniques d’Apollonios ; Courbe balistique de Galilée à Newton, et les travaux subséquents sur la résistance de l’air, avec application aux jets d’eau et à leur représentation ; L’écriture mathématique : le cas de Pierre Hérigone et celui de François Viète ; Lecture de l’Arithmetica infinitorum de John Wallis ; Philosophie des mathématiques de Kant et de Comte.

2Deux carrières de mathématiciens : John Wallis et Blaise Pascal, puis Joseph Fourier et John von Neumann.

3Un colloque de trois jours a été organisé par le directeur d’étude à Peyresq sur le thème : les savoirs au temps des mousquetaires, des tercios et des missionnaires.

Publications

  • Sous la dir. de Patricia Radelet de Grave, Liber Amicorum Jean Dhombres, Réminiscences, Brepols Pub., 2008, 584 p.
  • Avec Béatrice Didier, Cours de l’École normale de l’an III. Art de l’entendement, art de la parole, littérature, morale, Paris, Éditions rue d’Ulm, 2008, 600 p.
  • « La preuve mathématique en tant qu’elle est épreuve de mémoire », dans La preuve, Communication, sous la dir. de Rafael Mandressi, Paris, 2009, p. 59-84.
  • Avec Patricia Radelet-de Grave, Une mécanique donnée à voir. Les thèses de statique défendues à Louvain en 1624, Turnhout, Brepols, 2009, 609 p.
  • « Le compas et l’équerre comme figures de la mélancolie des mathématiques », dans Une traversée des savoirs. Mélanges offerts à Jackie Pigeaud, Presses de l’Université Laval, 2009, p. 329-369.
  • « Dispositifs, modèles modélisations. La mathématisation soumise à l’analyse des positivismes et à la tentation scientiste ». Colloque Auguste Comte, La Science, La Société, Paris, L’Harmattan, 2009.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean Dhombres, « Histoire des sciences exactes », Annuaire de l’EHESS,  | 2010, 164-165.

Référence électronique

Jean Dhombres, « Histoire des sciences exactes », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2010, mis en ligne le 01 juin 2015, consulté le 22 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19844

Haut de page

Auteur

Jean Dhombres

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals