Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire des sciences

Sciences, sociétés, pouvoirs : approches historiques

Dominique Pestre
p. 172-173

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Dominique Pestre, directeur d’études

1Dominique Pestre a offert cette année deux séminaires mensuels de recherche et un cours nouveau pour les étudiants de master.

Science, politique et gouvernance aujourd’hui (avec Jean-Paul Gaudillière, directeur d’études, Amy Dahan, directrice de recherche au CNRS)

2Ce séminaire s’inscrit dans le cadre d’un projet financé par l’ANR. Il porte sur le gouvernement et l’administration des technosciences à l’échelle globale. Il vise à penser et décrire la manière dont sont régulés et gouvernés, dans le cadre à la fois mondialisé et libéral qui est le nôtre, les savoirs et les produits technoscientifiques ; mais aussi la manière dont sont régulés et gouvernés les effets de ceux-ci : atteinte à l’environnement par la chimie agricole, atteinte à la santé par l’usage de certains médicaments ou la radioactivité, gestion du réchauffement climatique, etc. Le but est de saisir l’extrême variété des modes de gouvernement de et par les sciences et d’en inférer des modèles de compréhension globaux.

3Le séminaire de cette année a porté sur l’apprentissage des savoirs dans le monde numérique, sur la place des outils mathématiques dans la crise financière récente, sur les banques de données, les collections et la commercialisation du vivant, sur les nouveaux cadres d’élaboration des normes en agriculture dite durable, sur la bio prospection et l’invention des savoirs locaux et indigènes, sur la nouvelle géo-économie de l’énergie, sur les formes et problèmes de la gouvernance mondiale écologique, sur les formes de la gouvernance du changement climatique (telle qu’apparue lors de la dernière Conférence des Parties à Poznan), et sur les outils d’analyse et de cartographie du débat public.

Sciences et savoirs, politique et démocratie, marchés et États, 1750-1850 (avec Fabien Locher et Frédéric Graber, chargés de recherche au CNRS)

4Le second séminaire porte sur Sciences et savoirs, commerce et États, politique et démocratie au tournant des XVIIIe et XIXe siècles. Cette période est en effet marquée par 1) l’émergence d’une société civile active et différenciée et l’apparition de nouveaux modes de production et circulation de l’information ; 2) un afflux croissant de denrées, de produits manufacturés et de techniques, et l’apparition de formes inédites de consommation. Cette situation induit 3) des engouements mais aussi des contestations nombreuses menant à des formes de régulation inédites : administrations recourant à l’expertise d’académiciens, constitution de contre-expertises locales, plaintes auprès de tribunaux, décisions de justice amenant à des ajustements de la part des producteurs. Cette période est aussi 4) une période de reconfiguration de l’État marquée par le développement d’administrations techniques, des techniques agricoles à la gestion des ressources et aux services d’hygiène, administrations qui prennent en charge de nouveaux rôles de régulateur et affirment ainsi que la nature et la société peuvent et doivent être redéfinies conjointement. Enfin, 5) cette période est celle d’une première globalisation marchande et politique qui remodèle les régimes de savoirs et en fait naître de nouveaux, notamment sur l’administration et l’État.

5Le séminaire de cette année a porté sur les savoirs de police et leur évolution face aux résistances des populations et des industriels, sur la diffusion des inventions et l’économie des savoirs pratiques, sur la transformation de la législation des brevets, sur le marché des sciences et des techniques, sur le gouvernement colonial et les savoirs. Dans le cadre de l’initiative « Changeons le programme ! », un séminaire s’est aussi tenu sur l’impact du discours néolibéral sur l’historiographie de la Révolution industrielle britannique et sur la manière d’aborder les formes de gouvernement des populations.

6Le cours de master est une introduction nouvelle et systématique aux rapports entre les sciences, les savoirs populaires et pratiques, les techniques et le politique. Construit thématiquement, il mobilise l’histoire et repose sur l’étude de cas s’étageant du milieu du XVIIIe siècle à nos jours.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Dominique Pestre, « Sciences, sociétés, pouvoirs : approches historiques », Annuaire de l’EHESS,  | 2010, 172-173.

Référence électronique

Dominique Pestre, « Sciences, sociétés, pouvoirs : approches historiques », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2010, mis en ligne le 01 juin 2015, consulté le 18 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19850

Haut de page

Auteur

Dominique Pestre

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals