Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe
Monde ibérique

L’institution des autorités : histoires comparées

Jean-Frédéric Schaub
p. 311-312

Texte intégral

Jean-Frédéric Schaub, directeur d’études

Les empires modernes. Comparatisme et recherches croisées

1La direction d’études « L’institution des autorités : l’Europe du Sud » a été déclinée tout au long de l’année en deux séminaires alternés : « Expériences de l’altérité et idéologies de la race à l’âge moderne » avec Silvia Sebastiani, post-doctorante au Centre de recherches historiques et « Les empires modernes. Comparatisme et recherches croisées » avec Anna Joukovskaïa, chargée de recherche au CERCEC. Plusieurs étudiants et chercheurs ont choisi de participer aux deux séminaires qui sont conçus comme complémentaires et justifient d’un unique compte-rendu.

2Avec Anna Joukovskaïa a été présenté et discuté l’état du débat historiographique qui propose de repenser l’histoire des États nationaux à partir des structures impériales. Plusieurs séances ont porté sur l’articulation entre traditions de la croisade en Occident et de conquête chrétienne dans l’espace russe, et leurs liens avec l’impulsion d’expansion territoriale aux époques modernes et contemporaines. Le problème du statut des limites et des frontières dans le contexte des structures impériales a fait l’objet d’un examen à partir des connaissances disponibles sur les pratiques cartographiques anciennes. Ces discussions de nature historiographiques ont été suivies de présentations des recherches en cours d’Anna Joukovskaïa sur les formes institutionnelles d’encadrement de la vie sociale dans les provinces russes au XVIIIe siècle, à partir du cas Sevsk. De même, Jean-Frédéric Schaub a ouvert le dossier de l’inclusion de l’archipel des Açores dans la Monarchie Hispanique au XVIIe siècle. Ces deux études de terrains présentent l’avantage de montrer aux étudiants, documents en main, comment s’ajustent les procédures de contrôle des territoires et des populations dans le cadre d’institutions politiques de nature impériale.

3Avec Silvia Sebastiani a été abordée la question de la profondeur historique et chronologique qu’il convient d’accorder aux études sur les idéologies raciales. Le séminaire a proposé de revenir sur des œuvres centrales comme celles de Michèle Duchet, Giuliano Gliozzi et Michel Foucault. Nous avons également présenté l’état des discussions sur l’histoire longue de la couleur de la peau comme marqueur de différence. Silvia Sebastiani a présenté l’état de ses recherches sur la question de la race à l’époque des Lumières, non seulement autour des auteurs écossais qui ont fait l’objet de sa thèse, mais autour des naturalistes Buffon et Linné. Elle a également préparé l’extension de son enquête en direction de l’Amérique hispanique au tournant des XVIIIe et XIXe siècles. Jean-Frédéric Schaub a présenté un travail en cours sur la diffusion des mécanismes ségrégationnistes de la « pureté de sang » ibérique aux Amériques et sur leur impact sur l’évolution des normes juridiques qui ont encadré l’économie esclavagiste de plantation à partir du XVIIe siècle.

4Le séminaire a reçu et discuté les travaux de plusieurs chercheurs : Pap N’Diaye pour son ouvrage La condition noire. Essai sur une minorité française, Calmann Lévy, 2008 ; Jane Burbank de New York University pour le livre écrit avec Frederick Cooper Empires and the Politics of Difference in World History, à paraître à Princeton University Press ; Patricia Seed d’University of California Irvine à propos de l’ouvrage American Pentimento, Minneapolis, University of Minnesota Press, 2001 ; Alexei Miller de Central European University et à propos du livre dirigé avec Alfred J. Rieber, Imperial Rule, Budapest, C.E.U., 2004 ; Joan Pau Rubíes de la London School of Economics autour de l’article « Travel writing and humanistic culture : a blunted impact ? », dans Bringing the world to early modern Europe : travel accounts and their audiences, sous la dir. de Peter Mancali, Leiden, Brill, p. 131-168 ; Andrea Daher de l’Universidade Federal do Rio de Janeiro à propos de son article « A conversâo dos Tupinambá entre oralidade e escrita nos relatos franceses dos séculos XVI e XVII », Horizontes Antropológicos, 10, 2004, p. 67-92.

Publications

  • « Una Europa sin fronteras ? : el mundo después de Westfalia », dans Saavedra Fajardo. Soñar la paz, soñar Europa, Murcia, 2008, p. 130-165.
  • « Francisco de Suárez », dans Dictionnaire des grandes œuvres juridiques, sous la dir. d’Olivier Cayla et Jean-Louis Halpérin, Paris, Dalloz, 2008, p. 565-570.
  • Avec Robert Gildea, « Has history again become a branch of literature ? », dans Writing Contemporary History, sous la dir. de Robert Gildea, Anne Simonin, Stefan Berger, Londres, Hodder Arnold, 2008.
  • « Europa, un mundo lejano en vías de europeización », José Javier Ruiz Ibáñez (coord.), Pensar Europa en el Siglo de Hierro. El mundo en tiempos de Saavedra Fajardo, Murcia, año Saavedra Fajardo, 2008, p. 159-174.
  • « Conflictos y alteraciones en Portugal en la época de la unión de coronas : marcos de Interpretación », dans Ciudades en conflicto (siglos XVI-XVIII), sous la dir. de José Ignacio Forrea Pérez, Valladolid Madrid, Junta de Castilla y León – Marcial Pons, 2008, p. 397-409.
  • « La catégorie « études coloniales » est-elle indispensable ? », Annales HSS, 63-3, 2008, p. 625-646.
  • Oroonoko, prince et esclave. Roman colonial de l’incertitude, Paris, Éditions du Seuil, 2008.
  • L’Europe a-t-elle une histoire ?, Paris, Albin Michel, 2008.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Frédéric Schaub, « L’institution des autorités : histoires comparées », Annuaire de l’EHESS,  | 2010, 311-312.

Référence électronique

Jean-Frédéric Schaub, « L’institution des autorités : histoires comparées », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2010, mis en ligne le 01 juin 2015, consulté le 23 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/19983

Haut de page

Auteur

Jean-Frédéric Schaub

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals