Navigation – Plan du site
Conférences complémentaires
Philosophie et épistémologie

Vie et existence

Florence Burgat
p. 615

Entrées d’index

Index thématique :

Philosophie et épistémologie
Haut de page

Texte intégral

Florence Burgat, directeur de recherche à l’INRA

1Les recherches sur les approches phénoménologiques de la vie animale se sont poursuivies dans la perspective de l’opposition, que nous avons constamment soumise à la critique, entre vie et existence par un examen approfondi de la question chez Husserl. Il attribue en effet aux animaux une « vie de conscience ». Le statut transcendantal de ces consciences constituantes, les conditions d’accès à ces « subjectivités étrangères », le concept tardif de « monde de la vie », la différence entre vie végétale et vies animales ont occupé les premières séances. Emmanuel Levinas, traducteur de la cinquième des Méditations cartésiennes de Husserl, a peu écrit sur « l’animal » et son analyse de la vie désirante est cantonnée à l’homme. Cependant, quelques textes embarrassés, pourrait-on dire, ont justement retenu notre attention. Le fameux texte où Bobby, « dernier kantien de l’Allemagne nazie », fait son entrée, mais aussi un entretien non traduit en français où la question de la responsabilité à l’égard des animaux lui est posée. L’animal a-t-il un visage, si le visage est ce qui appelle ma responsabilité ? L’éthique levinasienne a stimulé des réflexions récentes qui, toutes, montrent combien les concepts qui y sont forgés permettent d’étendre l’éthique aux animaux. Cependant, leur statut (tout comme celui des femmes) demeure plus que problématique, comme en suspens dans son œuvre. Nous avons continué à explorer les travaux des héritiers de la philosophie husserlienne en cherchant, en vain, dans l’œuvre de Michel Henry, pourtant tout entière consacrée à la vie, quelque trace d’une réflexion sur la vie animale. La vie y est uniquement analysée comme vie humaine. Il était difficile de ne pas rappeler chaque fois les travaux si novateurs de Merleau-Ponty à cet égard (La Structure du comportement et le cours sur La Nature, étudiés l’année dernière). Ces points aveugles (chez Levinas ou Henry) ont tout autant suscité l’analyse et retenu notre attention que les pages très riches que nous avons pu rencontrer sur notre thème de recherche. Comprendre les motifs de ces évitements ou de ces cécités fait bien entendu partie intégrante de la question. Hans Jonas, qui fut l’élève de Husserl, aborde en revanche frontalement la vie animale pour en donner une interprétation existentielle. Nous avons travaillé sur les textes bien connus du Phénomène de la vie et d’Évolution et liberté, mais aussi sur sa correspondance (publiée dans Souvenirs). Nous avons clos l’année en présentant les travaux récents de Renaud Barbaras : Introduction à une phénoménologie de la vie (Vrin, 2008), qui revisite tous ces auteurs.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Florence Burgat, « Vie et existence », Annuaire de l’EHESS,  | 2010, 615.

Référence électronique

Florence Burgat, « Vie et existence », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2010, mis en ligne le 01 juin 2015, consulté le 18 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20268

Haut de page

Auteur

Florence Burgat

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals