Navigation – Plan du site
Enseignements organisés par les centres de recherche de l’EHESS

IIAC – Anthropologie de l’écriture (AdE)

Aïssatou Mbodj-Pouye
p. 669-670

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Aïssatou Mbodj-Pouye, ATER

Atelier de lectures Anthropologie de l’écriture & Literacy studies

1Pour la troisième année consécutive, l’atelier a poursuivi l’exploration du domaine de l’anthropologie de l’écriture à partir de la lecture de textes en anglais, mis en regard avec les travaux français sur l’écriture.

2Cette lecture conjointe de textes issus de traditions différentes a pour fil conducteur un travail sur la question de la traduction de concepts clefs, dont certains n’ont pas d’équivalent exact en français et dont d’autres font l’objet d’élaborations conceptuelles distinctes dans les domaines anglo-saxon et francophone. Au-delà de l’enjeu épistémologique d’une compréhension de la structuration différente de ces champs scientifiques, les lectures permettent de réfléchir aux outils empiriques disponibles dans le cadre d’enquêtes ethnographiques sur des pratiques d’écriture. Ce séminaire se veut ainsi également une introduction aux concepts et méthodes de l’anthropologie de l’écriture.

3Les deux premières années de l’atelier ont permis de repérer des concepts centraux (« literacy practices », « literacy events », « literacies »), que nous avons étudiés cette année à l’œuvre dans des monographies qui font date dans le domaine (Besnier, 1995) ou qui ont renouvelé une problématique particulière (Ahearn, 2001 ; Blommaert, 2008). Nous avons consacré deux ou trois séances à chaque ouvrage, en lisant de plus près un chapitre ou une partie. L’année a été clôturée par une journée d’études à l’occasion de laquelle nous avons Invité ces deux derniers auteurs pour une discussion appuyée sur les lectures et les discussions collectives qui en avaient émané.

4Les acquis de cette année sont de deux ordres : d’un point de vue épistémologique et méthodologique, nous avons approfondi quelques thèmes transversaux, tels que la question de l’échelle d’analyse et la pertinence d’une approche monographique pour aborder les pratiques d’écriture, ainsi que les enjeux méthodologiques et épistémologiques de l’utilisation des documents recueillis sur le terrain ; deuxièmement, notre compréhension du domaine a été affinée par la lecture de travaux récents qui se situent à distance des new literacy studies, ou considèrent qu’il s’agit d’un paradigme à partir duquel élaborer de nouvelles méthodes et théories, ce qui nous permet de mieux situer ce courant dans le domaine plus large de l’anthropologie de l’écriture.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Aïssatou Mbodj-Pouye, « IIAC – Anthropologie de l’écriture (AdE) », Annuaire de l’EHESS,  | 2010, 669-670.

Référence électronique

Aïssatou Mbodj-Pouye, « IIAC – Anthropologie de l’écriture (AdE) », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2010, mis en ligne le 01 juin 2015, consulté le 18 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20336

Haut de page

Auteur

Aïssatou Mbodj-Pouye

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals