Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations des Amériques

Histoire sociale des États-Unis au XXe siècle : politique, économie, techniques

Pap Ndiaye
p. 173-174

Texte intégral

Pap Ndiaye, maître de conférences

Histoire des minorités aux États-Unis :
débats historiographiques et controverses politiques

1Les séances du séminaire ont été majoritairement consacrées à l’histoire de l’internationalisme noir aux États-Unis, c’est-à-dire à la manière dont, depuis la fin du XIXe siècle, les Afro-Américains ont articulé leurs préoccupations propres, liées à la ségrégation, aux discriminations instituées et à la privation du droit de vote, aux questions internationales de la colonisation et de la racialisation.

2Il est apparu clairement que l’histoire des droits civiques aux États-Unis ne peut être seulement considérée dans une perspective nationale, mais qu’il convient de la penser dans le cadre plus général des mouvements de décolonisation et de remise en cause de la domination européenne ou d’origine européenne. Les différents congrès panafricains ont été examinés, depuis celui de Londres en 1900, au lendemain de la défaite italienne d’Adoua en Éthiopie (1896), jusqu’à celui de Rome en 1959, à la veille des indépendances africaines et au plus fort du mouvement pour les droits civiques. L’Éthiopie, le Japon, l’Inde, le Ghana furent des références importantes pour les Noirs américains, des points d’appui qui leur permirent de mieux penser leur propre situation et les moyens politiques d’y remédier.

3La « japonophilie » par exemple, était très répandue chez les Intellectuels afro-américains, du début du XXe siècle (la bataille de Port-Arthur ayant eu un grand écho) jusqu’à la Seconde Guerre mondiale. Aux yeux de W.E.B. Du Bois, le Japon était le champion des darker races, et il fallait le soutenir à ce titre, du moins jusqu’à son entrée en guerre contre les États-Unis.

4Des séances du séminaire ont accueilli des intervenants extérieurs : Randall Kennedy, professeur de droit à Harvard University, parla de l’Interdiction des mariages interraciaux aux États-Unis ; Kate Baldwin, professeur d’histoire à Northwestern University détailla les difficultés rencontrées par les Internationalistes américains comme Paul Robeson pendant la guerre froide ; Olivier Zunz, professeur d’histoire à l’université de Virginie analysa une controverse politique et syndicale entre Juifs et Noirs à New York à la fin des années 1960.

5Une partie des travaux du séminaire ainsi que des questions voisines furent présentées par son animateur principal dans plusieurs universités et établissements supérieurs français et étrangers (Davidson College, Duke University, Université de Montréal, Université de Postdam, Université de Francfort sur Oder, Columbia University).

Publications

  • Préface à Autour de l’Atlantique noir. Une polyphonie de perspectives, sous la dir. de Carlos Agudelo, Capucine Boidin et Livio Sansone, Paris, IHEAL éditions, 2009.
  • « Présence africaine avant Présence africaine : la subjectivation politique noire en France dans l’entre-deux-guerres », Gradhiva, n° 10, novembre 2009.
  • « John Hope Franklin, historien des Noirs américains », Critique Internationale, n° 47, avril-juin 2010.
  • « Assurance maladie : la guerre de 100 ans », L’Histoire, novembre 2009.
  • « Senghor, le président poète », L’Histoire, février 2010.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pap Ndiaye, « Histoire sociale des États-Unis au XXe siècle : politique, économie, techniques », Annuaire de l’EHESS,  | 2011, 173-174.

Référence électronique

Pap Ndiaye, « Histoire sociale des États-Unis au XXe siècle : politique, économie, techniques », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 22 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20469

Haut de page

Auteur

Pap Ndiaye

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals