Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe

Histoire et historiographies du « XVIIe siècle français »

Christian Jouhaud
p. 229-230

Texte intégral

Christian Jouhaud, directeur d’études

Écriture et événement

1Cette année encore le séminaire a fonctionné selon un principe d’alternance entre des séances vouées à la poursuite du travail sur la « journée des dupes » et des séances centrées sur un historiographique « retour au baroque ». L’événement des 10 et 11 novembre 1630 n’a plus été abordé à partir de ses périphéries historiques et historiographiques, mais des problèmes posés par son écriture actuelle. Et d’abord avec la question de sa temporalité propre : quand le fait-on commencer depuis le XVIIIe siècle, et aujourd’hui quand on a à l’écrire ? Et, d’autre part, peut-on saisir le moment où son interprétation commence, dans le temps même de l’action ? La dernière séance du séminaire a été consacrée à une comparaison des « mises en scène » de l’événement dans les Mémoires du temps et de sa mise en histoire sur la scène du théâtre historique au début du XIXe siècle.

2Les séances consacrées au « baroque » se sont appuyées sur deux dossiers. Le premier a été constitué autour des activités du Centre International de Synthèse du Baroque créé à Montauban par Félix Castan, de ses colloques et de sa revue. Ce travail a été conduit en collaboration avec Guy Catusse qui fut un des acteurs de cette aventure montalbanaise. Le second dossier a été plus classiquement historiographique. On a croisé la lecture faite par Marc Fumaroli du Baroque et classicisme de Victor-Lucien Tapié (dans la longue préface donnée à une réédition de cet ouvrage) avec le travail de Pierre Charpentrat. La lecture précise des textes a révélé, par delà d’évidentes différences idéologiques et méthodologiques, la manière dont le « baroque » pouvait servir de marqueur pour comprendre des manières antagonistes de construire la présence du passé dans des lieux et des œuvres qui ont traversé le temps. Le séminaire a également accueilli un exposé de Marie Lezowsky, doctorante, sur l’écriture de l’histoire à Milan au début du XVIIe siècle.

Publications

  • « Continuer à dire la toute-puissance », Penser/Rêver, printemps 2009, n° 15, p. 125-138.
  • « À propos d’un cas d’avidité historienne », Penser/Rêver, automne 2009, n° 16, p. 129-140.
  • « Un emportement, un enterrement, un enlèvement. Trois épisodes d’émotion publique (1647, 1661, 1655) », Littératures classiques, n° 68, 2009, p. 285-296.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Christian Jouhaud, « Histoire et historiographies du « XVIIe siècle français » », Annuaire de l’EHESS,  | 2011, 229-230.

Référence électronique

Christian Jouhaud, « Histoire et historiographies du « XVIIe siècle français » », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 23 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20516

Haut de page

Auteur

Christian Jouhaud

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals