Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe
Monde ibérique

La généalogie et ses enjeux

Enric Porqueres i Gené et Jean-Paul Zuñiga
p. 289-290

Texte intégral

Enric Porqueres i Gené, Jean-Paul Zuñiga, maîtres de conférences

Les enjeux sociaux de la généalogie

1Cette année le séminaire a entamé sa dernière phase de recherches avant la publication d’un ouvrage portant sur les enjeux sociaux de la généalogie. L’année dernière, nous avions insisté dans nos séminaires et travaux sur la pré-gnance de la généalogie et de son vocabulaire comme langage pour dire le lien social ainsi que l’appartenance individuelle. Nous avons donc souhaité continuer sur cette voie en questionnant les conséquences de cette assertion dans différents domaines : l’histoire de la famille, la redéfinition des relations de parenté en relation avec les nouvelles technologies de reproduction, les recherches les plus récentes sur la lignée de l’homme.

2Pour ce faire, nous avons pu compter sur la présence de Joâo de Pina Cabrai, chercheur à l’Instituto de Ciências Sociais de Lisbonne, qui nous a présenté ses réflexions critiques sur les méthodes de l’histoire de la famille et notamment les présupposés tacites entourant la notion de parenté. Sylvie Sagnes (IIAC-LAHIC), pour sa part, a décliné une autre facette de cette détermination culturelle de la parenté en montrant les liens qui se tissent de manière « naturelle » autour de la notion d’enracinement territorial à travers l’utilisation complexe des concepts de mémoire, de généalogie et d’autochtonie. Mickael Wilmart nous a présenté les implications de la solidarité familiale en termes de contrainte morale dans le cadre de la société albanaise traditionnelle, vue a travers le droit coutumier et la notion de dette de sang.

3Si toutes ces présentations ont insisté sur la dimension pratique et sociale de l’imaginaire généalogique, Giovanni Careri a montré la profondeur symbolique de la métaphore familiale à travers son analyse des généalogies du Christ telles qu’elles apparaissent dans les programmes iconographiques développés dans la chapelle Sixtine. Il était important pour nous de montrer que cet imaginaire n’était pas seulement omniprésent dans les représentations artistiques mais qu’il était bien souvent le présupposé tacite de la recherche scientifique la plus en pointe. C’est notamment grâce à Gisela Lamas (philosophe et spécialiste en épistémologie des sciences à l’Université de La Plata, Argentine), que nous avons pu aborder cet aspect. S’interrogeant sur l’idéologie et les présupposés qui animent la recherche en biologie, Gisèle Lamas a présenté les implications théoriques du projet « Génome humain » dans la détermination des lignées.

4Arrivés à ce point, nous avons décidé de suspendre provisoirement le séminaire afin de préparer un ouvrage reprenant trois années de recherche.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Enric Porqueres i Gené et Jean-Paul Zuñiga, « La généalogie et ses enjeux », Annuaire de l’EHESS,  | 2011, 289-290.

Référence électronique

Enric Porqueres i Gené et Jean-Paul Zuñiga, « La généalogie et ses enjeux », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 25 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20572

Haut de page

Auteurs

Enric Porqueres i Gené

Articles du même auteur

Jean-Paul Zuñiga

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals