Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie historique

Anthropologie historique et iconographie médiévale

Jérôme Baschet
p. 301-303

Entrées d’index

Index thématique :

Anthropologie historique
Haut de page

Texte intégral

Jérôme Baschet, maître de conférences

L’image et son lieu à l’époque romane

1Cette année étant la quatrième que nous consacrons, avec Jean-Claude Bonne et Pierre-Olivier Dittmar, à l’analyse du décor sculpté des églises romanes d’Auvergne, il s’agissait de passer à une approche plus synthétique et plus sérielle. Il nous a fallu d’abord reprendre une à une l’étude des cinq édifices principaux de notre enquête (Saint-Pierre de Mozat, Saint-Nectaire, Notre-Dame du Port, Orcival et Chanteuges), afin de préciser les conditions de leur comparaison et de perfectionner notre méthode cartographique, dont l’objet est de permettre une saisie de l’agencement relationnel du décor sculpté au sein du lieu rituel. Le débat collectif a permis de mettre à l’épreuve les versions successives des cartographies synthétiques relatives au décor de chaque édifice et d’en affiner les modes d’expression graphique. L’enjeu était d’atteindre la meilleure conciliation possible entre une analyse en termes de zones (comprises moins comme des espaces précisément délimitables que comme des polarités plus ou moins diffuses ou irradiantes) et une autre en termes de relations (d’appariement ou d’opposition). Sans nier que le décor conforte le découpage de l’édifice en parties liturgiquement et symboliquement différenciées, notre rendu cartographique se devait de faire prévaloir une lecture relationnelle et dynamique, particulièrement attentive aux chaînages transformationnels qui traversent les différentes parties de l’édifice, ainsi qu’aux modes de relève que le décor fait jouer entre elles.

2Mais l’essentiel tenait à la mise en série des cinq lieux d’images considérés. Leur distribution chronologique demeure une question incontournable et l’examen attentif des séries thématiques nous a conduit à conforter l’hypothèse d’une antériorité de Saint-Pierre de Mozat. Par la stupéfiante qualité de sa plastique et l’audacieuse assomption de son répertoire romanisant, le décor de cette abbatiale apparaît comme une création majeure vis-à-vis de laquelle les autres édifices ne pouvaient que prendre position, afin d’en assumer ce qui pouvait l’être et d’en repenser ce qui, manifestement, devait l’être. Les modalités des reformulations et du retravail que la perspective sérielle met en évidence sont multiples et s’avèrent particulièrement riches à Saint-Nectaire, où une bonne partie du répertoire de la nef de Mozat est reprise mais déplacée vers le déambulatoire – ce qui suffit à en transformer le sens –, tandis que deux chapiteaux font l’objet d’une réinterprétation dualisante, soit pour en inscrire la thématique dans une positivité chrétienne explicite, soit pour la faire pencher vers le mal.

3De manière générale, alors que le décor de Mozat construit, depuis la façade occidentale, une tresse à plusieurs brins, peu à peu conduits vers leur pleine intégration dans les chapiteaux de l’hémicycle, les autres édifices sont marqués par une dualisation plus tranchée. Néanmoins, celle-ci ne se limite jamais à la simple opposition de la nef et du sanctuaire, car le décor fait jouer diverses médiations remarquables. Outre la vigoureuse « saisie » de qui pénètre par l’entrée latérale de la nef, on peut souligner le statut ambivalent du décor du déambulatoire qui, au plus près du sanctuaire, active une tension intérieur/extérieur qui permet une accentuation des écarts sacralisants. Quelles que soient les transformations qui s’opèrent d’un édifice à l’autre, ce sont là autant de manières particulières d’orchestrer la dynamique de l’iter ecclésial et de poser la question que le lieu rituel et son décor engagent : comment passer d’un monde figurai où le bien et le mal restent partiellement et équivoquement mêlés à la vérité révélée de l’harmonie cosmique et céleste ?

4Par ailleurs, le séminaire a bénéficié des interventions de Gerardo Boto (Université de Gérone), professeur invité à l’EHESS, qui nous a présenté ses recherches les plus récentes sur l’analyse des processus constructifs et l’organisation fonctionnelle des espaces ecclésiaux au XIIe siècle en Léon-Castille et en Catalogne, et de Nathalie Le Luel (chercheuse associée au GAHOM), dont les travaux sur l’iconographie profane en façade des églises romanes ont donné lieu à des discussions nourries.

Publications

Jérôme Baschet

  • « Présentation », dans Sous-commandant Marcos, Saisons de la digne rage, Paris, Climats, 2009, p. 7-42.
  • « Las comunidades rurales en lucha por su autonomía », « Fra Dolcino da Novara y los milenaristas del Val Sesia », « La rebelión de los Jacques », « La insurrección inglesa de 1381 », dans AA. VV., Días rebeldes. Crónicas de insumisión, Barcelone, Octaedro, 2009, p. 36-39 et 44-50.
  • « Le Journal de bord de Christophe Colomb », dans Une histoire du monde au XVe siècle, sous la dir. de Patrick Boucheron, Paris, Fayard, 2009.
  • « L’inventivité des images médiévales », Pastel (revue de l’Académie de Toulouse), n° 1, 2009, p. 19-21.
  • « Unité, dualité, multiplicité. Vers une histoire à la fois globale et plurielle », dans Historia a Debate III, sous la dir. de Carlos Barras, Saint-Jacques-de-Compostelle, 2009, vol. I, p. 157-178.
  • « Prologue : images en acte et agir social », dans La performance des images, sous la dir. de Gil Bartholeyns et Thomas Golsenne, Bruxelles, Éditions de l’Université de Bruxelles, 2009, p. 9-14.
  • « La vraie découverte de l’Amérique » et « Les erreurs lumineuses de Colomb », L’Histoire, n° 355, juillet-août 2010, p. 16-22 et 60-66.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jérôme Baschet, « Anthropologie historique et iconographie médiévale », Annuaire de l’EHESS,  | 2011, 301-303.

Référence électronique

Jérôme Baschet, « Anthropologie historique et iconographie médiévale », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 20 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20586

Haut de page

Auteur

Jérôme Baschet

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals