Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie historique

Techniques et savoirs ordinaires dans le monde chinois

Françoise Sabban
p. 313-315

Entrées d’index

Index thématique :

Anthropologie historique
Haut de page

Texte intégral

Françoise Sabban, directrice d’études

Manger en Chine : pratiques, discours et représentations

1Le séminaire a été consacré à l’histoire du lait et de la consommation des produits laitiers en Chine. Cette thématique procède d’une interrogation sur la crise du lait frelaté qui a éclaté après les Jeux Olympiques tenus à Pékin en août 2008. Selon le ministère de la Santé chinois, cette affaire a coûté la vie à une demi-douzaine de nourrissons et empoisonné plusieurs centaines de milliers de bébés qui ont absorbé du lait en poudre maternisé contaminé à la mélamine, une substance entrant dans la composition de plastiques, de colles ou d’engrais.

2Cette crise, qui s’inscrit dans une longue suite de problèmes sanitaires intervenus depuis l’avènement de la réforme économique à la fin des années 1970, a eu un impact considérable pour au moins deux raisons : un énorme retentissement médiatique hors des frontières chinoises par l’implication de Fonterra, le grand groupe laitier néo-zélandais, actionnaire principal de l’entreprise Sanlu incriminée ; la nature des victimes, des enfants innocents et sans défense.

3Le propos du séminaire ne visait pas à identifier l’enchaînement des circonstances ayant abouti à la fraude, d’autant que le gouvernement chinois a instauré, dès octobre 2008, un black-out sur les informations, mais d’inscrire cette question dans un contexte plus large. À partir d’un questionnement portant sur une géographie des cultures laitières du monde, et sur la place que la Chine y tenait traditionnellement, on a essayé d’appréhender l’émergence de nouvelles pratiques alimentaires chinoises. En moins de trente ans, en effet, la Chine – tout au moins la Chine urbaine – semble avoir connu une transition nutritionnelle propre aux sociétés développées en passant d’un régime essentiellement céréalier (à plus de 80 %) à un modèle alimentaire faisant une part beaucoup plus importante aux produits carnés, et notamment au lait et à ses sous-produits.

4Cette évolution, corrélée à la crise du lait empoisonné à la mélamine, a été examinée à la lumière d’un ensemble d’articles de spécialistes chinois concernés (professionnels de l’agriculture, de médecine infantile, d’économie agricole etc..) parus dans des revues spécialisées, en particulier dans Zhongguo shiwu yu yingyang [Food and Nutrition in China]. Ce corpus témoigne de la vitalité des débats qui ont suivi la crise, quant à son interprétation, à ses conséquences en termes économiques, agricoles et sanitaires, et aux mesures à prendre pour éviter qu’une telle affaire ne se reproduise.

5La question du lait en Chine, par la soudaineté de son apparition, illustre bien l’essor extrêmement rapide de certains secteurs industriels de ce pays. Métaphore d’une évolution trop brutale ou au contraire, manifestation de la vitalité forcenée d’un pays en pleine mutation, il est difficile de trancher. Plusieurs témoignages de recherches entreprises par des collègues sur des aspects connexes de la vie chinoise nous ont éclairés sur un phénomène global de la société chinoise aujourd’hui. Ainsi en a-t-il été de l’intervention d’Anna Lora-Wainwright (Université d’Oxford) sur le cancer et les changements sociaux dans un village du Sichuan (19 mars 2010), ou encore de celle de Maylis Bellocq (Université de Bordeaux) sur les nouvelles pratiques funéraires en milieu urbain (9 avril 2010). Sandrine Ruhlmann (INRA), de son côté, nous a rappelé que la consommation Importante de produits laitiers faisait également partie intégrante des habitudes des Mongols, voisins tout proches des Chinois, avec lesquels ils ont de tout temps entretenu commerce (5 mars 2010). Enfin, Magali Nié-Boukhéris a informé notre compréhension de l’allaitement mercenaire en Chine (aujourd’hui très populaire, surtout depuis la crise du lait contaminé) en rappelant les conditions difficiles de l’allaitement des orphelins recueillis par les missions catholiques dans la Chine des XIXe et XXe siècles (16 avril 2010).

6Participation au colloque « Culture des laits du monde » organisé par l’Observatoire CNIEL des habitudes alimentaires, 6-7 mai 2010, (Muséum national d’Histoire naturelle) au titre de présidente de la session « À chacun son lait », et intervenante dans cette même session (« L’essor de la consommation laitière aujourd’hui en Chine au regard de l’histoire »).

Publications

  • « Chinese regional cuisine : the genesis of a concept », dans Regionalism and globalism in Chinese culinary culture, sous la dir. de David Holm, Taipei, Foundation of Chinese Dietary Culture, 2009, p. 79-94.
  • « Forms and evolution of Chinese cuisine in France », opcit., p. 369-380.
  • « Food since 1800 », dans Encyclopedia of modern China, sous la dir. de David Pong et al., 4 vol., Charles Scribner’s Sons, 2009, vol. II, p. 60-65.
  • « L’aliment, l’homme et le divin », Center for comparative Japanese studies, Annual Bulletin (Université d’Ochanomizu), vol. 5, mars 2009, p. 9-22 (trad. en japonais sous le titre « Shokubutsu, ningen, soshite shinsei naru mono », p. 23-35).
  • « Shoku no rejimu to bunmei moderu : nôsho “Seimin yôjutsu” o meguru nichû ronsô », trad. de « Régimes alimentaires et modèles de civilisation : dispute sino-japonaise, à propos du traité d’agriculture Qimin yaoshu », Nichifutsu Bunka [Revue de Collaboration culturelle franco-japonaise], Maison franco-japonaise (Tokyo), n° 76, mars 2009, p. 1-14.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Françoise Sabban, « Techniques et savoirs ordinaires dans le monde chinois », Annuaire de l’EHESS,  | 2011, 313-315.

Référence électronique

Françoise Sabban, « Techniques et savoirs ordinaires dans le monde chinois », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 21 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20594

Haut de page

Auteur

Françoise Sabban

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals