Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Histoire et épistémologie de la distinction de sexe en sciences sociales

Irène Théry, Pascale Bonnemère et Agnès Martial
p. 349

Texte intégral

Irène Théry, directrice d’études
Pascale Bonnemère, directrice de recherche au CNRS
Agnès Martial, chargée de recherche au CNRS

1Ce séminaire est conçu pour permettre aux étudiants, sur un cursus se déployant sur deux années, d’acquérir un ensemble de « grands repères » sur des œuvres, des auteurs, des thématiques et des problèmes significatifs grâce auxquels il leur sera possible de situer les « études de genre » qui se sont développées de façon imposante dans le monde académique à partir des années 1980, au sein de l’histoire longue des sciences sociales. On privilégie une approche transdisciplinaire reposant sur trois disciplines principales (anthropologie, histoire et sociologie) mais pouvant être élargie vers la démographie, le droit, la science politique et la philosophie. Les séances ou ensembles de séances sont conçus comme à la fois un panorama très synthétique d’un sujet ou de la place dévolue aux rapports sociaux de sexe et à la distinction masculin/féminin chez un auteur ou un ensemble d’auteurs et comme un guide bibliographique commenté, permettant aux auditeurs du séminaire de prolonger chaque séance par un ensemble de lectures.

2Cette années un premier ensemble de séances a porté sur les auteurs suivants : De Comte à Durkheim (Agnès Martial) Marcel Mauss (Irène Théry) Claude Lévi-Strauss (Irène Théry) Mary Douglas (Irène Théry). Les critiques féministes de Claude Lévi-Strauss et de Maurice Godelier (Pascale Bonnemère). Un autre ensemble de séances a été consacré à l’histoire et aux caractéristiques majeures des « women studies » (en français : études sur les femmes/études féministes) : Histoire des femmes et anthropologie du féminin (Agnès Martial) Women, culture and society (Pascale Bonnemère). En troisième lieu, une ouverture vers les travaux contemporains sur la distinction masculin/féminin a été ménagée à travers l’Implication du séminaire dans la journée d’étude « Les métamorphoses de la maternité/paternité au regard des migrations » qui a eu lieu à la Maison méditerranéenne des sciences de l’homme le jeudi 18 mars 2010.

3Enfin une séance exceptionnelle, le 25 mars 2010 nous a permis d’accueillir dans ce séminaire notre collègue Julia Calvi, chercheur à l’Institut européen de Florence, professeur invité à l’EHESS, pour un exposé consacré aux études de genre et à la « world history ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Irène Théry, Pascale Bonnemère et Agnès Martial, « Histoire et épistémologie de la distinction de sexe en sciences sociales », Annuaire de l’EHESS,  | 2011, 349.

Référence électronique

Irène Théry, Pascale Bonnemère et Agnès Martial, « Histoire et épistémologie de la distinction de sexe en sciences sociales », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 25 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20622

Haut de page

Auteurs

Irène Théry

Articles du même auteur

Pascale Bonnemère

Articles du même auteur

Agnès Martial

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals