Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Relations, représentations, confrontations : anthropologies du monde arabe

François Pouillon
p. 382-383

Texte intégral

François Pouillon, directeur d’études

Itinéraires d’Orient

1Partant d’une base plus cohérente qu’à l’habitude, le séminaire a servi cette année d’atelier pour la confection d’un collectif sur la sexualité, préparé en collaboration avec Valérie Beaumont et Corinne Cauvin Verner, dans le cadre de L’Année du Maghreb. À l’invitation de l’IREMAM, c’est une préfiguration du numéro qui a été ainsi proposé à Aix-en-Provence en novembre avant d’être présenté en séminaire. Y participaient Christophe Pereira (INaLCO) avec une approche linguistique du « parler sexe » des jeunes de Tripoli (Libye) ; Ibtissem Ben Dridi (CERMA) sur une curieuse récurrence dans la Tunisie contemporaine d’un rituel censé protéger l’hymen des jeunes filles ; Abderrahmane Moussaoui (Université de Provence) à propos des recours, dans l’Algérie d’aujourd’hui, à des types de mariages temporaires connus en Orient comme « mariages de plaisir » ; Matthew Carey (GSPM) sur les rencontres intersexuelles dans le monde rural marocain ; Claude Lefébure (CHISM) sur les représentations de la sexualité dans le roman maghrébin de langue française. Barkahoum Ferhati (CNRPAH, Alger) s’est jointe ultérieurement à ce groupe avec une reprise réflexive de ses enquêtes sur les « Ouled Naïls », prostituées indigènes de l’Algérie traditionnelle. Les directeurs du collectif ont bien sûr présenté leurs travaux conduits autour de ce thème : Valérie Beaumont sur l’émergence d’une identité homosexuelle au Maghreb ; Corinne Cauvin Verner sur l’interprétation comme « tourisme sexuel » de randonnées organisées dans le Sud marocain ; François Pouillon (avec l’appui de Michel Mégnin) sur l’édition, par des auteurs maghrébins contemporains, de cartes postales coloniales représentant des jeune Maghrébins – filles et garçons – dénudés. Sans prétendre à l’exhaustivité, ces enquêtes présentant une gamme assez large de situations, libres des pétitions de principe qui encombrent ce champ de réflexion, ont montré de façon convergente qu’entre un ordre moral imposé par les États sous la pression des islamistes et une éthique sexuelle faussement anomique, en réalité hautement normative, importée d’Occident, une modernisation des mœurs se faufilait dans le Maghreb d’aujourd’hui.

2Prolongement d’une publication collective sur l’orientalisme, le Dictionnaire des orientalistes de langue française (Karthala, 2008), et en préfiguration du colloque que nous organisons pour 2011 sur le versant oriental de ce mouvement, un certain nombre de réunions d’interventions se sont tenues à l’IISMM, à l’IRMC (Tunis), à l’Institut français de Marrakech, etc. Sur des parcours orientaux exemplaires, mais toujours remarquablement singuliers, de nouvelles enquêtes ont été présentées : Joseph Boumendil a fait un sort aux textes exotisants d’Elissa Rhaïs à quoi il a consacré une biographie ; il en a été de même de Marie-Odile Delacour et Jean-René Huleu, habitués de ce séminaire, à propos d’Isabelle Eberhardt. Terrains moins fréquentés, les enquêtes savantes sur les sciences arabes dans le premier XIXe siècle présentées par François Charrette (Université de Francfort) ; l’approche semi-érudite de Lamartine sur les religions orientales par Guy Barthèlemy (CHSIM) ; ou encore ces esthètes amateurs d’art et collectionneurs, extravagants « fous du Caire » – titre d’un ouvrage (L’archange Minotaure, 2009), par Mercedes Volait (CNRS/INHA) ; nous-même sur les conditions d’émergence à l’époque contemporaine d’une peinture professionnelle dans une Méditerranée musulmane réputée iconophobe.

3Ouverture d’un nouveau terrain d’enquête, la chasse au Maghreb à fait l’objet d’un premier inventaire par Jean-Philippe Bras (IISMM/Université de Rouen), complété par une présentation très complète, par Claude Lefébure, du général Margueritte, auteur d’un ouvrage phare dans ce domaine (Chasses de l’Algérie, 1884).

4Retour sur une publication récente, un séminaire et plusieurs présentations publiques, avec l’appui de Dietrich Rauchenberger et Bernard Rosenberger, ont porté sur l’édition, réalisée avec Alain Messaoudi, du colloque Léon l’Africain (Karthala, 2009).

Publications

  • « Orientalisme », dans Dictionnaire des esclavages, sous la dir. d’Olivier Pétré-Grenouilleau, Paris, Larousse, 2010, p. 401-402.
  • « Osmond Romieux (1826-1908), peintre orientaliste ? » (table ronde), dans Le voyage d’Osmont Romieux au Levant (1860-1861) [catalogue d’exposition], sous la dir. de Gérard Khouri, Marseille, Musée d’Histoire de Marseille, 2010, p. 83-110.
  • Avec Guy Bathèlemy, Notices « Doughty & T. E. Lawrence, Marilhat », dans Dictionnaire des orientalistes de langue française, IISMM-Karthala, 3e éd. (en ligne http://dictionnairedesorientalistes.ehess.fr).
  • « Le mauvais procès de l’orientalisme », [Interview par Dominique Francoeur], Arabies (Casablanca), n° 279-280, 2010, p. 76-78.
  • Avec François Lissarrague, « Gérôme, l’Antique et l’Orient », Qantara, n° 77, 2010, p. 76-78.
  • Avec Valérie Beaumont et Corinne Cauvin Verner, dossier « Sexualités au Maghreb : essais d’ethnographies contemporaines », dans L’Année du Maghreb, Paris, CNRS éditions, 2010.
  • Avec Michel Mégnin, « Le miroir aux alouettes : destin sociologique des images du nu indigène », ibid., p. 78-97.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Pouillon, « Relations, représentations, confrontations : anthropologies du monde arabe », Annuaire de l’EHESS,  | 2011, 382-383.

Référence électronique

François Pouillon, « Relations, représentations, confrontations : anthropologies du monde arabe », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 25 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20648

Haut de page

Auteur

François Pouillon

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals