Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Signes, formes, représentations

Imaginaire et différence sexuelle

Sylviane Agacinski
p. 488-489

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Sylviane Agacinski, professeur agrégée

Le corps humain à l’épreuve des techniques : aspects sexuels et sociaux de la question

1Le séminaire s’est ouvert sur un état des lieux concernant le nouveau rapport au corps humain instauré par les biotechnologies. Le premier versant de la réflexion a porté sur l’émergence d’un corps objet, d’un corps objectivé ou chosifié, docile à notre volonté et à nos techniques, soustrait à l’opacité du désir et de l’expérience charnelle. Les biotechnologies semblent viser, avec des moyens inédits, à nous « libérer » du corps. En effet, le champ du « biologique » ne désigne plus les êtres vivants, encore moins leur mode d’être spécifique, mais leur substance physique telle qu’elle est étudiée, utilisable, et surtout produite en laboratoire. La façon dont les organismes deviennent des produits (procréation artificielle et ingénierie génétique) offre une nouvelle grille de lecture dans l’approche des êtres vivants, y compris l’homme, objet d’une fabrication possible. Nous avons ensuite considéré les questions éthiques posées par l’anthropotechnie et l’imaginaire « transhumaniste » (qui confond l’humanité avec les performances physiques d’un corps artificiellement modifié).

2Un deuxième versant de la réflexion a porté sur l’extension des marchés du corps biologisé, en nous appuyant sur les travaux de Debora Spar, Donna Dickenson et Annie Cheney. Les substances biologiques devenant disponibles pour des échanges marchands, un sous-prolétariat mondial est requis pour fournir les tissus, les cellules ou les organes nécessaires aux instituts et cliniques spécialisés, les femmes étant évidemment particulièrement sollicitées par le marché procréatif (achat des ovocytes, location des utérus). Le biopouvoir passe aux mains du marché.

3Le troisième versant de la réflexion a porté sur l’éclairage philosophique que la question de la technique, telle que l’a posée Heidegger, apporte à l’interprétation de notre époque. Dans Être et temps, la vie avait été exclue de l’essence de l’homme, et Heidegger a longtemps souligné l’abîme qui sépare l’homme de l’animal, et le Dasein de sa propre vie. Pourtant, avec la technique, s’est imposé le motif d’une agression contre la vie, dans des analyses qui semblent écrites pour notre temps : ce que les moyens de la technique nous préparent, c’est une agression contre la vie et contre l’être même de l’homme.

4J’ai d’autre part animé deux séances du séminaire collectif « Théorie des images », en lisant l’ouvrage de Jean-Paul Sartre : L’imagination) et participé au séminaire « Corps et sciences sociales », animé par Florence Bellivier et Dominique Memmi, pour la présentation de Corps en miettes, 4 décembre 2009.

5Conférences et colloques : « Journée d’Études autour de Volume, Philosophies et politiques de l’architecture » (Sylviane Agacinski, Galilée 1992), École doctorale de philosophie, responsable Rudy Steinmetz, Liège 23 avril 2010 ; Conférence inaugurale des 12e Rendez-vous de l’histoire de Blois « Le Corps dans tous ses états », octobre 2009 ; « Rencontres littéraires nordiques II », Impressions d’Europe sous la direction de Patrice Viart, Nantes, 6-8 novembre 2009 ; « Les assymétries masculin/féminin dans l’aide médicale à la procréation », organisé par le Centre de procréation médicalement assistée de l’hôpital de la Conception et le Centre Norbert Elias (EHESS), Marseille, 13 novembre 2009 ; « Recherche bonheur désespérément », colloque Gypsy IX, sous la direction de René Frydman et Muriel Flis-Trèves, faculté de Médecine de Paris, 4 décembre 2009 ; « Problèmes posés par le syndrome de Rokitansky », Journée organisée par le Centre de référence des maladies gynécologiques rares, Hôpital Necker, 30 janvier 2010 ; « Politiques publiques et prostitution », Palais Bourbon 11 février 2010 ; Éthique, procréation et droit, Centre d’éthique clinique de l’hôpital Cochin, Maison du Barreau, 19 mars 2010 ; « La filiation », Les Rencontres de Malagar, 29 mai 2010 ; Médecine et société : vers de nouvelles frontières du corps ? faculté de Médecine et faculté des Lettres et Sciences humaines de Brest, 16 septembre 2010 ; « Le corps est-il une marchandise comme les autres ? », Les Mardis du Grand Palais, 8 juin 2010 ; « L’inestimable », Agora des savoirs de Montpellier, 3 novembre 2010 ; Vie privée, vie publique en Europe, Faculté de Droit, de Sciences économiques et gestion de Nancy, 26 novembre 2010.

6Auditions : Commission des Affaires sociales, Assemblée nationale (15 décembre 2010)

Publications

  • Corps en miettes, Café Voltaire, Paris, Flammarion 2009, 134 p.
  • « Le corps fabriqué », Le Débat n° 159, Gallimard, p. 128-140.
  • « La femme outil et l’enfant marchandise », dans Encyclopédie de la naissance, sous la dir. de René Frydman et Myriam Szejer, Paris, Albin Michel, 2010, p. 400-409.
  • « Eva y Maria », dans El poder materno en el Mediterraneo, Mitos y representaciones, sous la dir. de Geneviève Dermenjian, Jacques Guilhaumou et Martine Lapied, Lleida, Milenio 2010, p. 39-47.
  • « Les femmes à l’épreuve des techniques de procréation assistée », dans Le statut de la femme dans la médecine, entre corps et psychè, sous la dir. de Danièle Brun, Paris, Études freudiennes, 2010, p. 69-74.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sylviane Agacinski, « Imaginaire et différence sexuelle », Annuaire de l’EHESS,  | 2011, 488-489.

Référence électronique

Sylviane Agacinski, « Imaginaire et différence sexuelle », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 17 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20742

Haut de page

Auteur

Sylviane Agacinski

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals