Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Signes, formes, représentations

Poétiques et politiques en Europe

Philippe Roger
p. 498-499

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Philippe Roger, directeur d’études

« Porter à l’écran » : les romans du XVIIIe siècle au cinéma

1Après deux ans consacrés aux « reprises littéraires », ce séminaire a abordé la question de l’adaptation cinématographique. Que se passe-t-il lorsque la reprise se fait d’un art à un autre, d’un régime sémiotique à un autre ? Comment ce type de reprise, aussi vieux que le cinéma lui-même, a-t-il été conçu, pratiqué, théorisé et reçu par les cinéastes, les écrivains, les critiques et le public ? Quelle fut, vis-à-vis de l’adaptation, l’attitude des Studios et celle des autorités corporatives, judiciaires ou étatiques ? Et comment dépasser le face-à-face entre la vieille problématique fidélité/trahison (Bluestone, etc.) et le discours théorique qui, pour l’invalider, mobilise massivement sémiotique (Andrew, etc.) et intertextualité (Stam, etc.) ? On a pris pour parti de re historiciser la question de l’adaptation : théoriquement, en relisant Eisenstein, Astruc, Bazin ; socio-politiquement, en revenant sur les polémiques hollywoodiennes des années 1920-1930 (procès Dreiser) ou sur celles qui secouent la France gaullienne (scandale Vadim, affaire Rivette) – toujours autour d’adaptations. Second parti pris : l’étude serrée du travail de transposition. Après un prologue consacré à deux méta films, Le Mépris de Godard et Adaptation de Jonze, ont été analysés six films tous « tirés » de romans français du XVIIIe siècle : Les dames du Bois de Boulogne de Bresson, Manon de Clouzot, plusieurs Liaisons dangereuses (Vadim, Frears, Kumble), La Religieuse de Rivette. Cette homogénéité du corpus en amont a permis de mettre en relief les choix faits, en aval, par les metteurs en scène, les scénaristes et les dialoguistes (Cocteau, Jean Ferry, Roger Vailland) et d’envisager l’adaptation comme un feuilletage de reprises (ainsi Frears reprenant la pièce de Hampton ou Kumble pastichant Frears).

2Communications et conférences : « L’étiquette : sur un autopastiche d’Alain Robbe-Grillet », Journée « A Salute to Alain Robbe-Grillet. 1922-2008 », New York University, 2 octobre 2009 ; « Germaine de Staël. Grandeur et misère des “femmes supérieures” » et « Le refuge et l’exil : intellectuels français en Amérique (1940-1945) », UVA (Charlottesville), 17 septembre et 9 octobre 2009 ; « Louis Guilloux romancier », Maison Française, Université de New York, 2 février 2010 ; « Les deux Orients de Roland Barthes », Université de Yale, 4 février 2010 ; « La Méditerranée, avenir de “l’ignoble Europe” », colloque « Camus Now/Camus aujourd’hui », Université de New York, 8-10 avril 2010.

Publications

  • Louis Guilloux, D’une guerre l’autre. Romans et récits, édition préfacée et présentée par Philippe Roger, Paris, Gallimard, coll. « Quarto », sept. 2009, 1120 p.
  • « Haro sur le “châtré” ! La figure du castrat dans l’imaginaire français au siècle des Lumières », Farinelli. La gloire du castrat, textes réunis par Michel Delon, Maria Grazia Porcelli et Michèle Sajous d’Oria, Tarento, Lisi Editore, 2009, p. 73-90.
  • « La Harpe, du cours de l’École normale au Cours de littérature », dans Histoires de littératures en France et en Allemagne autour de 1800, sous la dir. de Geneviève Espagne, Paris, Éditions Kimé, 2009, p. 145-160.
  • « Un lion en cage : Breton à New York », Land of refuge, land of exile : French writers and artists in the U.S. during the occupation years/Terre d’accueil, terre d’exil : écrivains et artistes français aux États-Unis pendant l’Occupation, sous la dir. de Tom Bishop et Coralie Girard, The Florence Gould Lectures at New York University, vol. XI, Winter 2009-2010, p. 67-87.
  • « Roland Barthes da un Tel Quel all’altro, o come uscire dagli anni Sessanta », L’Acuto del presente. Poesia e poetiche a metà del Novecento, sous la dir. de Chiara Sandrin, Alessandria, Edizioni dell’Orso, 2009, p. 161-177.
  • « From sister republic to realistic ogre : the origins of French anti-Americanism », On the Idea of America, sous la dir. de Kurt Almqvist et Alexander Linklater, Stockholm, Axel and Margaret Axson Johnson Foundation, 2010, p. 51-65.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Roger, « Poétiques et politiques en Europe », Annuaire de l’EHESS,  | 2011, 498-499.

Référence électronique

Philippe Roger, « Poétiques et politiques en Europe », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 17 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20749

Haut de page

Auteur

Philippe Roger

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals