Navigation – Plan du site
Conférences complémentaires
Droit et société

L’alphabet du droit

Rainer Maria Kiesow
p. 591-592

Entrées d’index

Index thématique :

Droit et société
Haut de page

Texte intégral

Rainer Maria Kiesow, professeur à l’Université de Francfort/directeur d’études au Max-Planck-Institut für europàische Rechtsgeschichte

1L’histoire de l’ordre du savoir juridique – voilà le thème, après avoir traité en 2008-2009 des diverses facettes de l’unité du droit. Au centre du séminaire de cette année : les formes alphabétiques (françaises et allemandes) de cet ordre. Sa présentation a été faite sous forme alphabétique. Autrement dit : la forme du décrit a pris la forme de la description même. Un alphabet du droit qui présente l’alphabet du droit. Il s’agit de l’histoire des tentatives de donner au droit un chez soi ordonné, complet, qui sera racontée en fin de compte en vingt-cinq facettes mises en ordre alphabétique. On a présenté une première partie de A jusqu’à H. À la manière de l’époque baroque on donne ici un résumé en miettes.

2Embouchure : Foucault & la compagnie des historiens.

3Prospectus : L’encyclopédie d’Alfred Kralik et un film d’amour de Ernst Lubitsch : « The Shop around the Corner ».

4Amorce : Ouverture du cercle. Les confins du savoir. Début et fin. Encyclopédie et alphabet. La masse du droit. L’histoire des tentatives de collectionner le droit. Systèmes d’écriture. Code civil et Bürgerliches Gesetzbuch. Autoréférence. Le code qui contient tout. Motivation et fonction. La seconde juridique. Lire et ne pas lire. La totalité du droit. Daniel Paul Schreber et Malte Laurids Brigge. Blesser le monde.

5Bibliothèque : Écrire et lire. L’histoire d’écrire le droit. Conservation de l’écrit. Production de livres. Livres et dossiers. Le procès. Passé et présent. Ce qui n’est pas dans les dossiers n’est pas au monde. Collection du droit en France. Morcellement du droit français. Fragmentation. Bibliothèque et bibliothèque. Un livre. Complétude du droit. Le grand Pierre Jacques Brillon. Ancien Régime. Le droit se base sur le passé. L’imaginaire du droit. Le droit est un phénomène de bibliothèque.

6Code : L’imprimerie et la technologie de production de textes juridiques. Croissance du matériel juridique. Solution du problème de la multitude immense du droit : la France – Code civil ; Allemagne – Science du droit. Code. La compréhension du code. Herméneutique et interprétation. L’obscurité de la loi. Le vide de la loi. La légende du gardien. Les modes d’interprétation de la loi. Le silence des lois. Les larmes des sirènes. Le code du système juridique : droit/non-droit. Le paradoxe de la distinction de cette distinction. Le code de la modernité.

7Dalloz : Le plus grand alphabet juridique dans le temps après le Code civil. L’uniformisation du droit. Des styles de jurisprudence. La machine du droit. Le canard de Vaucanson. Les larmes de Napoléon. Un mythe. Le code perdu et la constitution obscure. Une science des arrêts. Décisions fragmentés. Le chaos du droit et son unité. Un clin d’oeil. Le droit est la plus noble des sciences sociales. Un homme et sa maison d’édition. La revue juridique la plus célèbre de France.

8Encyclopédie : L’abréviation du tout. L’encyclopédie française. Diderot. Son projet et sa vie. L’orientation dans le monde et dans l’encyclopédie. Écrire beaucoup. L’encyclopédie méthodique. Lacunes. Des encyclopédies allemandes pour tout le monde et des encyclopédies juridiques allemandes. Histoire des concepts. Les trois visages de l’éclatement du droit. Deux chemins pour maîtriser un monde textuel juridique insaisissable : système et alphabet. L’Allemagne et la France. Encyclopédie juridique et introductions aux études juridiques universitaires. Münchhausen, Pütter l’ancien et Putter le jeune. L’ordre du droit et la difficulté de digérer le droit entier. Un index des encyclopédies juridiques allemandes.

9Fabrique : La bâtisse du droit. L’assassinat du temps. Le temporel des églises. La vanité du droit. L’arrangement du savoir juridique. L’ordre analytique, synthétique, diaïrétique. Science du droit et les performances de sommet dans les Temps modernes. La fabrication des collections d’arrêts. La dogmatique et l’apparatus psycho-sociétal de l’homme. Espérances juridiques.

10Gargantua : La grande bouffe. La digestion juridique. Le Digeste. Lire. La signification des mots. De verborum significatione. D.50.16. Brissonius et Prateius. XVIe et XVIIe siècles. Cartels de citations. Tout n’est-il pas déjà dit ? Chaos et masse du droit. Burton et Rabelais. La naissance du roman français et la naissance du mot « encyclopédie ». Bibliomanie. La guerre des textes. L’étudiant en droit Pantagruel. L’abîme du savoir. Un procès court. Signes, géants et nains. L’inintelligibilité du droit. La fureur du savoir.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Rainer Maria Kiesow, « L’alphabet du droit », Annuaire de l’EHESS,  | 2011, 591-592.

Référence électronique

Rainer Maria Kiesow, « L’alphabet du droit », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2011, mis en ligne le 15 juin 2015, consulté le 23 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/20866

Haut de page

Auteur

Rainer Maria Kiesow

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals