Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Asie

Histoire économique et sociale de la Chine prémoderne

Pierre-Étienne Will
p. 189-190

Texte intégral

Pierre-Etienne Will, directeur d’etudes

Tradition, « administration du monde » et réforme dans la Chine des Ming et des Qing. Le Daxue yanyi bu de Qiu Jun

1LE séminaire a pris la forme d’un colloque qui s’est étendu sur trois jours (30 mai-1er juin 2011) sur le thème : « Tradition, "administration du monde" et réforme : le Daxue yanyi bu de Qiu Jun (1487) et son impact dans la Chine des Ming et des Qing »/» Tradition, statecraft, and reform : Qiu Jun’s Daxue yanyi bu and its influence in Ming-Qing China ». Il s’inscrivait dans une série sur le thème « Statecraft and the Chinese origins of political economy » conduite en collaboration avec Timothy Brook, professeur à l’Université de Colombie britannique (Vancouver).

2Le Daxue yanyi bu (supplément au sens élargi de la Grande Étude) est un vaste traité en 160 chapitres passant en revue l’ensemble des fonctions de l’État. Son auteur, Qiu Jun (1420-1495), qui a accompli l’essentiel de sa carrière comme érudit à la cour et qui était fameux par l’étendue de son savoir, s’appuie sur les Classiques, sur les Histoires et sur les auteurs du passé. Chaque chapitre s’organise autour d’une série de citations sur le sujet concerné, chacune suivie d’un commentaire ; certains de ces commentaires font des propositions plus ou moins concrètes de réforme, parfois assez audacieuses sinon toujours très réalistes. L’ouvrage a été présenté à l’empereur Hongzhi (r. 1487-1505) peu après son accession au trône : il s’agissait en quelque sorte de fournir au jeune souverain une somme critique de la philosophie et de la pratique du gouvernement depuis les origines de la monarchie chinoise et en même temps d’en tirer des leçons pour le présent.

3Le Daxue yanyi bu a été publié et diffusé sur ordre impérial dès 1488, et il a été souvent réédité, parfois sous forme abrégée, jusqu’au XIXe siècle. (Il a également connu une certaine notoriété en Corée dès la fin du XVe siècle et au Japon à partir de la fin du XVIIIe siècle). S’il a beaucoup servi comme recueil de références érudites, notamment pour les candidats aux examens, il passe également pour avoir exercé une grande influence sur les théoriciens et les praticiens de l’« administration du monde » (jingshi, également traduisible par « art de gouverner », en anglais statecraft) à la fin de la période impériale. Certaines contributions au séminaire se sont attachées à mieux préciser cette influence, qui semble avoir été nettement plus étendue sous les Ming que sous les Qing. L’ouvrage continue cependant d’être assez régulièrement cité sous cette dernière dynastie, et certaines de ses propositions les plus concrètes ont servi d’argument dans des controverses sur des sujets tels que le transport par voie maritime du tribut en grains destiné à la capitale ou encore l’aménagement du Fleuve Jaune.

4Mais la tâche prioritaire restait de décrire dans son détail le contenu de cette immense somme, d’analyser le choix de ses sources par Qiu Jun, l’usage qu’il en fait et les propositions qu’il en déduit. Le parti adopté était de rester le plus près possible du texte en lisant et en commentant des extraits des chapitres ou des sections choisis par les participants en fonction de leurs propres intérêts et compétences. Vingt contributions ont été présentées.

Publications

  • Avec Isabelle Ang, Actualité d’Étienne Balazs (1905-1963). Témoignages et réflexions pour un centenaire, Paris, Collège de France, Institut des Hautes Études Chinoises, 2011, 130 p.
  • « Théorie et réalité : la leçon de Balazs », dans Actualité d’Etienne Balazs, op. cit., p. 85-100.
  • Avec Mireille Delmas-Marty, China, democracy and law : A historical and contemporary approach, Leiden, Brill, 2012. 915 p. (Version révisée de La Chine et la démocratie. Tradition, droit, institutions, Paris, Fayard, 2007).
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre-Étienne Will, « Histoire économique et sociale de la Chine prémoderne », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 189-190.

Référence électronique

Pierre-Étienne Will, « Histoire économique et sociale de la Chine prémoderne », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 25 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21064

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals