Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Asie

Archéologie et histoire ancienne de la façade maritime de l’Asie du Sud-Est

Pierre-Yves Manguin
p. 203-204

Texte intégral

Pierre-Yves Manguin, directeur d’etudes à l’EFEO

Les premiers « âges du commerce » dans l’ancienne Asie du Sud-Est : échanges, réseaux, marchés

1Au cours de ces conférences, nous avons poursuivi l’étude des modalités des échanges hauturiers qui, après le Ve siècle avant J.-C. environ, et tout au long du millénaire qui a suivi, se sont développés entre les deux rives du golfe du Bengale, avec toujours pour objectif d’appréhender la part de ces contacts dans les profondes transformations qui affectent alors les systèmes politiques de l’Asie du Sud-Est.

2Les interventions du directeur d’études ont été consacrées à l’étude du statut des marchands au sein des systèmes d’échanges et des systèmes politiques de l’Asie du Sud-Est. Nous avons en particulier présenté l’ensemble des sources épigraphiques dans lesquelles ces acteurs de la vie économique sont nommés. Les références directes au commerce et à ses agents sont, comme on pouvait s’y attendre, bien plus nombreuses et explicites dans les inscriptions rédigées en Asie du Sud-Est insulaire, dont les systèmes politiques sont plus intimement liés à l’économie marchande et aux échanges maritimes à longue distance. Avec pour complément les sources chinoises, arabes et indiennes, on a en particulier suivi entre le Ve et le XVIe siècle après J.-C. le personnage du « maître du navire » et confirmé ainsi que le terme austronésien puhawang qui apparaît dès les premières inscriptions écrites en vieux malais, est l’équivalent exact du mahānavika des textes sanskrits et du nakhoda des textes plus tardifs. Ces termes désignent toujours un personnage au statut élevé, auquel le pouvoir politique doit son insertion dans les réseaux de relations et d’échanges hauturiers, fondement de l’économie ; il paraît être tout à la fois propriétaire du navire et d’une part au moins de sa cargaison, le reste étant alloué au marchands itinérants (désignés en général par le terme d’origine sanskrite banyaga).

3Trois intervenants extérieurs ont contribué à ce séminaire : Anna Ślączka (Rijksmuseum, Amsterdam), sur les dépôts de fondation du Cambodge ancien ; Pierre Bâty (INRAP), sur ses fouilles sur le site de l’aéroport de Siemreap ; Éric Bourdonneau (EFEO), sur ses travaux sur le site de Koh Ker. Les étudiants ont eu l’occasion de présenter en public l’avancement de leurs recherches : Alice Vierstraete (M2 à l’EHESS) sur la céramique du Cambodge ; Andréa Sannier-Perez (M2 à l’EHESS) sur la construction des « études chames » en Indochine française ; Guillaume Epinal (doctorat EHESS) sur le corpus céramique du Funan ; Regina Legrand (doctorat EHESS), sur les musées archéologiques de l’Indochine française ; Béatrice Wisniewski (doctorante EPHE) sur les céramiques à glaçure verte produites au Vietnam entre le VIIe et le Xe siècle et leurs rapports avec celles produites au même moment au Guangdong ou au Guangsi ; Song Sophy (doctorat EHESS) sur les sites de l’âge du fer au Cambodge.

Publications

  • Avec A. Mani et Geoff Wade (éd.), Early interactions between South and Southeast Asia : Reflections on cross-cultural exchange, Singapore-Delhi, Institute of Southeast Asian Studies (Nalanda Sriwijaya Series 2), Manohar, 2011.
  • « Introduction », dans Early interactions between South and Southeast Asia : Reflections on cross-cultural exchange, op. cit, p. 12-31.
  • Avec Agustijanto Indrajaja, « The Batujaya site : New evidence of early Indian influence in West Java », dans Early interactions between South and Southeast Asia : Reflections on cross-cultural exchange, op. cit, p. 113-136.
  • « Pan-regional responses to South Asian inputs in early Southeast Asia », dans 50 years of archaeology in Southeast Asia : Essays in honour of Ian Glover, sous la dir. de Berenice Bellina, Elisabeth A. Bacus, Thomas Oliver Pryce et Jan Wisseman Christie, Bangkok, River Books, 2010, p. 171-180.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre-Yves Manguin, « Archéologie et histoire ancienne de la façade maritime de l’Asie du Sud-Est », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 203-204.

Référence électronique

Pierre-Yves Manguin, « Archéologie et histoire ancienne de la façade maritime de l’Asie du Sud-Est », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 24 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21073

Haut de page

Auteur

Pierre-Yves Manguin

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals