Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Anthropologie sociale, ethnographie et ethnologie

Anthropologie de la transmission orale en Europe

Nicole Belmont et Jean-Paul Valabrega
p. 418-419

Texte intégral

Nicole Belmont, directrice d’études
Jean-Paul Valabrega, psychanalyste

Lectures critiques, 2

1Le champ des lectures critiques de cette année s’ordonnait autour des notions de compassion et d’empathie, qu’il semblait intéressant d’étudier suivant le double regard de l’anthropologie et de la psychanalyse. La notion de compassion a été introduite par l’étude d’un conte d’origine orale, qui montre les voies par lesquelles un personnage disgracié – physiquement et intellectuellement – réussit à accéder à son identité : par identification à aussi déshérité que lui (jusqu’à l’animalité). Pour Claude Lévi-Strauss, après Jean-Jacques Rousseau, la compassion est un mode originel de communication, capable d’unir les hommes entre eux et avec toutes les autres formes de vie. En outre, dans ces récits de fiction que sont les contes, elle mène le héros de la dépendance au ça jusqu’à l’avènement du moi (Wo Es war, soll Ich werden, selon la formule de Freud).

2Ensuite il est apparu impératif de reprendre la lecture de l’Essai sur le don de Marcel Mauss (1925), apparemment bien connu, en réalité trop connu, dans la mesure où le jugement de Claude Lévi-Strauss l’a peut-être pétrifié. Texte extrêmement riche, en dépit de sa transparence trompeuse, dont on a rappelé en premier les grandes lignes et noté au passage les multiples chemins qu’il ouvrait. Jacqueline Schmidt-Bolens a repris objectivement et finement la position de Claude Lévi-Strauss (l’introduction de Sociologie et anthropologie, 1950, année de la mort de Marcel Mauss), qui critique l’adhésion pleine et entière de l’auteur de l’Essai sur le don à la théorie indigène. Celle-ci a sans doute une grande valeur ethnographique, mais ne peut constituer une interprétation. Elle a rappelé que Lévi-Strauss a substitué la théorie de l’échange à la triple obligation – donner, recevoir, rendre – proposée par Mauss. Muriel Djeribi-Valentin a introduit le cas spécifique et essentiel du don aux dieux, du sacrifice, de l’aumône, reprenant la question du premier contrat social, celui entre les hommes d’une part et les dieux et les esprits des morts d’autre part, puisque, à l’origine, rien n’appartient aux hommes, qui ne sont que les locataires des dieux.

3Ce thème a été repris avec d’autres documents, puisque les derniers séminaires de l’année ont été marqués par un retour aux œuvres de fiction que sont les contes de tradition orale. Un récit largement répandu dans le temps et dans l’espace, Le Mort reconnaissant, nous a permis d’aborder le thème de la dette, notion entremêlée à celle de don/contre-don. Il raconte la prise en charge des dettes d’un mort par un homme sans lien d’aucune sorte avec lui et la façon dont le premier « rembourse » le dû. Les implications touchent non seulement les affaires terrestres mais aussi l’au-delà. Nicole Belmont a présenté les versions de l’Europe occidentale, Anna Angelopoulos celles de l’aire balkanique et Danielle Bohler a rassemblé les occurrences médiévales du thème, que l’on trouve aussi bien dans les exempla que dans la littérature romanesque. L’année suivante permettra d’approfondir la notion de dette dans le double champ de l’anthropologie et de la psychanalyse.

Publications

  • Mythe, conte et enfance. Les écritures d’Orphée et de Cendrillon, Paris, L’Harmattan, 2010.
  • « Dire les lieux. Une poétique de l’espace », dans Êtres fantastiques de Savoie. Patrimoine narratif du département de la Haute-Savoie, sous la dir. de Charles Joisten, Grenoble, Musée dauphinois, 2010, p. 7-16.
  • « Souillures féminines dans les contes de transmission orale », La Souillure, études pluridisciplinaires réunies et présentées par Danielle Bohler, Bordeaux, Presses universitaires de Bordeaux-Eidôlon n° 92, 2011.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nicole Belmont et Jean-Paul Valabrega, « Anthropologie de la transmission orale en Europe », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 418-419.

Référence électronique

Nicole Belmont et Jean-Paul Valabrega, « Anthropologie de la transmission orale en Europe », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 17 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21235

Haut de page

Auteurs

Nicole Belmont

Articles du même auteur

Jean-Paul Valabrega

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals