Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Philosophie et épistémologie

Sens et contexte

François Recanati, John MacFarlane et Christopher Peacocke
p. 502-503

Entrées d’index

Index thématique :

Philosophie et épistémologie
Haut de page

Texte intégral

François Recanati, directeur d’études
John MacFarlane, professeur à l’Université de Californie (Berkeley)
Christopher Peacocke, professeur à l’Université Columbia

Relativisation et niveaux de représentation

1De septembre à novembre, le séminaire de François Recanati a accueilli les conférences de prestige prononcées par des chercheurs de haut niveau invités dans le cadre de son projet ERC (European Research Council) : les « Context and Content Lectures », dont les textes remaniés seront publiés dans une collection spécifique (« Context and Content ») chez Oxford University Press. La première série de conférences a été donnée par John MacFarlane, professeur de philosophie à l’Université de Californie à Berkeley et directeur d’études associé à l’EHESS ; la seconde par Christopher Peacocke, professeur de philosophie à l’Université Columbia et à l’Université de Londres et professeur invité au Département d’études cognitives de l’ENS.

2John MacFarlane : « Assessment sensitivity : Making sense of relative truth » : My topic in these lectures is assessment sensitivity, a special kind of contextual sensitivity that I believe characterizes our thought and talk about what is tasty, what might be the case, what will be the case, what is known, and what ought to be done. Whereas ordinary contextual sensitivity (or « use sensitivity ») is the dependence of the truth of a sentence (or the accuracy of an assertion or belief) on features of the context in which it is used, assessment sensitivity is the dependence of the truth of a use of a sentence (or the accuracy of an assertion or belief) on features of the context in which it is assessed. Since a given speech act or belief can be assessed from indefinitely many contexts, none of which is privileged, a commitment to assessment sensitivity is a commitment to a certain kind of relativism about truth. Hence, in elaborating a semantic framework that allows for assessment sensitivity, we will need to "make sense of relative truth" and ward off the many objections that have been leveled against it. These foundational issues will be our primary concern in the lectures, which should be of interest both to philosophers and to linguists.

3Christopher Peacocke : « The first person, the self, and self-Consciousness » : My aims in these lectures are to present an account of the nature of first person representation ; to present an account of the nature of the subject referred to by a first person representation ; to integrate these two accounts ; and to apply the integrated account to some classical issues in the philosophy of mind, the philosophy of psychology, metaphysics and epistemology that turn on the nature of the first person and the self. No extant approach to these issues is in my view entirely satisfactory, though many of them contain important insights. I will be offering a new approach.

4Des séminaires d’accompagnement ont été organisés dans la foulée, animés par deux doctorants-moniteurs, Anouch Bourmayan et Michael Murez, ainsi qu’une série de colloques/journées d’études tout au long de l’année : Colloque « Mental Files », du 9 au 11 novembre 2010 ; Colloque « Perceptual Concepts and Demonstrative Thought », 8 février 2011 ; Atelier CPR « philosophie du langage », du 28 février au 1er mars 2011 ; 3e atelier Nicod-Logos, du 24 au 25 mars 2011 ; Atelier « De se, indexicality, content », du 28 au 30 mars 2011 ; Journée « Immunity to error through misidentification », 21 avril 2011 ; Colloque de Cerisy/École de formation « Sens et contexte : l’implicite », du 31 mai au 7 juin 2011.

5Outre ces activités, François Recanati a, comme à l’habitude, dirigé un séminaire de lecture et discussion pour les doctorants et les post-doctorants et coordonné le module « Sens et interprétation » du master de sciences cogni-tives, dont il a assuré la partie « philosophie du langage ». (Les autres intervenants ont été Paul Egré et Benjamin Spector.)

Publications

  • « Le soi implicite », Revue de métaphysique et de morale, n° 4/2010, 2010, p. 475-94.
  • « Mental files and identity », dans Philosophical papers dedicated to Kevin Mulligan, sous la dir. d’Anne Reboul, Université de Genève, 2011, publication électronique : http://philosophie.ch/​kevin/​festschrift
  • Truth-conditional Pragmatics, Oxford, Clarenton Press, 2010.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

François Recanati, John MacFarlane et Christopher Peacocke, « Sens et contexte », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 502-503.

Référence électronique

François Recanati, John MacFarlane et Christopher Peacocke, « Sens et contexte », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 18 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21305

Haut de page

Auteurs

François Recanati

Articles du même auteur

John MacFarlane

Christopher Peacocke

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals