Navigation – Plan du site
Cycles de formation pluridisciplinaire

L’environnement : construire et déconstruire la nature

Bernard Hubert, Valeria Siniscalchi et Suzanne de Cheveigné
p. 604

Texte intégral

Bernard Hubert, directeur d’études
Valeria Siniscalchi, maître de conférences
Suzanne de Cheveigné, chargée de recherche au CNRS

1Dans le cadre de ce séminaire, les processus en jeu autour de l’environnement et du développement durable ont été analysés à l’aune de différentes disciplines (sociologie, anthropologie, écologie...). Qu’il s’agisse de mouvements sociaux autour de questions environnementales, de politiques de conservation de la biodiversité, d’organisations nouvelles de la communauté scientifique face aux perspectives de changement climatique, les questions environnementales sont à la croisée de multiples dimensions de la vie sociale.

2Cette deuxième année, le séminaire nous a permis de poursuivre notre réflexion commune sur la place des connaissances scientifiques dans les questions environnementales. Bernard Hubert a abordé plus particulièrement la construction de la biodiversité à partir de l’écologie et de sa mise en politique. Valeria Siniscalchi a retracé les approches de l’environnement dans les travaux de l’anthropologie économique. À travers ce croisement disciplinaire, nous avons pu analyser des notions recouvrant des conceptions différentes des rapports entre environnement et société, tout comme les convergences d’approche. La notion de développement durable a été abordée du point de vue de son origine et des questions qu’elle pose pour la recherche. Suzanne de Cheveigné a exploré les questions environnementales dans l’espace public et les rapports entre environnement, médias et débat public. Une partie du séminaire a été dédiée à l’analyse des formes de protection de l’environnement et aux espaces protégés. Monica Castro (doctorante à l’EHESS) a abordé la conservation de la biodiversité comme un levier pour la petite agriculture à travers son étude du Parc Régional du Lubéron et de la région du Mato Grosso au Brésil. Xavier Roigé (Université de Barcelone) a exploré la notion de patrimoine culturel et ses usages économiques dans le Parc Naturel de Montseny, en Catalogne. L’analyse des diverses visions de la nature et les modalités de reconfiguration de l’espace au sein du Parc National des Écrins (Valeria Siniscalchi) a permis d’élargir ultérieurement la comparaison ente divers dispositifs de protection de la nature. Dans le prolongement de la réflexion sur les politiques de la nature, Richard Wilk (Indiana University et directeur d’études invité à l’EHESS) a retracé le passage de l’écologie culturelle à l’écologie politique en relisant ses terrains au Sud du Belize au cours des trente dernières années (« From cultural ecology to political ecology : Land and the politics of nature in Southern Belize »). Cette analyse nous a permis de nous interroger sur les différentes pratiques de la nature et les rapports entre visions globales et constructions locales de l’écologie pratique. Lors de la dernière séance, les étudiants ont exposé leur travail effectué sur les textes.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bernard Hubert, Valeria Siniscalchi et Suzanne de Cheveigné, « L’environnement : construire et déconstruire la nature », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 604.

Référence électronique

Bernard Hubert, Valeria Siniscalchi et Suzanne de Cheveigné, « L’environnement : construire et déconstruire la nature », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 19 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21395

Haut de page

Auteurs

Bernard Hubert

Articles du même auteur

Valeria Siniscalchi

Articles du même auteur

Suzanne de Cheveigné

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals