Navigation – Plan du site
Conférences complémentaires
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe

L’ange moderne. De l’ange préraphaélite à l’ange jugendstil

Laurence Danguy
p. 627-628

Texte intégral

Laurence Danguy, docteure de l’EHESS et de l’Université de Constance

1L’objet du séminaire, situé sur le plan disciplinaire entre histoire de l’art, histoire des représentations et anthropologie religieuse, était de retracer le processus de sécularisation de l’ange dans l’art et, plus largement, de tenter de définir l’ange dans la modernité. Ce séminaire s’inscrivait dans le programme L’ange moderne et était couplé à deux autres séminaires, Pratiques spirituelles, régimes discursifs et rapports sociaux à l’époque moderne (XVIe-XVIIe siècle) de Pierre-Antoine Fabre (EHESS) et Arts et représentations chrétiennes (XVIe-XXe siècle) d’Isabelle Saint-Martin (EPHE).

2Les séances se sont articulées selon trois axes. Un premier axe consistait à tracer les contours esthétiques, religieux et plus largement idéels de l’ange moderne. Lors d’une séance introductive au programme, il s’est agi de poser un cadre heuristique et théorique à partir du diagnostic angélologique posé par Alphonse Dupront dans Du Sacré. L’intervention d’Antoine Mazurek (EHESS) sur les conditions historiques et les modalités de l’émergence du culte de l’ange gardien a mis en lumière la mutation dévotionnelle de l’ange dans la première modernité, décisive sur le plan des représentations, tant mentales qu’iconographiques. Un premier jalon a ainsi été posé entre l’ange de la première modernité et celui de la modernité esthétique, tandis que s’est trouvée renforcée l’hypothèse d’une interdépendance asynchrone des systèmes de représentations. Dans une autre partie des séances ont été thématisés des aspects spécifiques de l’ange de la modernité esthétique. Isabelle Saint-Martin (EPHE) a relevé les convergences, toujours plus prononcées entre l’ange gardien et la figure du double au cours des XIXe et XXe siècles, repérables aussi bien dans l’iconographie religieuse que profane. Maria Aivalotti (EPHE) a porté son attention sur un usage méconnu de l’ange symboliste dans les rhétoriques nationales. Un troisième axe s’attachait à reconstruire une ligne d’émancipation de la figure de l’ange à partir de la « rupture préraphaélite », où s’observe un net décrochement de la représentation de l’ange vis-à-vis de son référent religieux. Au sein de la confrérie préraphaélite, l’ange occupe, en effet, une place insolite à la faveur d’un arrière-plan idéel complexe, tout à la fois distendu sur le plan confessionnel et très investi sur celui d’une religiosité mystique. Un ange féminin, érotisé, figure-miroir d’un dire inscrit dans l’image, émerge chez Dante Gabriel Rossetti, qui l’associe, en outre, à une révision perspective. Cet ange initie une lignée de recréations, d’abord au sein du préraphaélisme, puis dans les esthétiques fin de siècle et Art nouveau. Au fil des réceptions, s’opèrent des recompositions du croire ouvrant sur les avatars formels d’un ange re-sacralisé, toujours davantage tourné vers son créateur. De Dante Gabriel Rossetti à Maurice Denis peut être ainsi isolé un ange de l’intime, entrant en résonance avec l’œuvre entier, sur fond d’une privatisation générale du croire.

3Au terme du séminaire est apparue la nécessité de poursuivre les recherches selon les trois axes déjà engagés, de continuer à travailler à l’identification d’un ange moderne, de poursuivre, enfin, le parcours au sein des esthétiques fin de siècle et Art nouveau, avec une attention particulière à la question des thèmes et des lieux.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Laurence Danguy, « L’ange moderne. De l’ange préraphaélite à l’ange jugendstil », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 627-628.

Référence électronique

Laurence Danguy, « L’ange moderne. De l’ange préraphaélite à l’ange jugendstil », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 20 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21420

Haut de page

Auteur

Laurence Danguy

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals