Navigation – Plan du site
Conférences complémentaires
Signes, formes, représentations

Vidéo et images mouvantes. 2

Sophie-Isabelle Dufour
p. 664

Entrées d’index

Haut de page

Texte intégral

Sophie-Isabelle Dufour

1En choisissant d’étudier la vidéo à la fois comme art et comme image historique, c’est-à-dire comme source, comme témoignage de l’histoire et comme image elle-même située à l’intérieur d’une histoire des images, les participants au séminaire ont aussi interrogé « ce qui est en train de naître dans le devenir et le déclin » de l’« art vidéo », considéré comme un mouvement appartenant à l’Histoire de l’art de la fin du XXe siècle. En un premier temps, après l’étude de textes de Girogio Agamben et d’Hans Belting, le rapport entre musique et vidéo est apparu comme un des fils conducteurs du séminaire. Puis l’analyse critique des œuvres expérimentales de Nam June Paik a montré à quel point la frontière entre la vidéo et le cinéma est poreuse. Aussi a-t-on franchi un pas supplémentaire en mettant en question la vaste pratique des images mouvantes dans l’art contemporain. Des cas particuliers ont été étudiés lors de séances consacrées à la question de la migration des images (telle qu’envisagée par Aby Warburg). Entre le vidéoclip Bedtime Stories, réalisé par Mark Romanek pour Madonna, et les films Stalker de Tarkovski et Sayat Nova de Paradjanov, des rapports ont été établis ; ils ont fait surgir le thème multiséculaire du memento mon, qui a conduit à analyser certaines installations photographiques et vidéographiques de l’artiste japonaise Miwa Yanagi ainsi que la vidéo Vanitas Record de l’artiste hollandais Koen Theys. Les images mouvantes ont-elles une aura ? Telle a été l’ultime question. Les films Roma de Fellini, Ordet de Dreyer et Cinema Paradiso de Tornatore ont permis d’amorcer une réflexion sur le mouvement des images. Les exposés de Merve Kurt, sur l’art et la réalité virtuelle, et de Karin Schlageter, sur The Quintet of the Astonished de Bill Viola sont venus enrichir le séminaire. En marge de mes activités d’enseignement, je suis intervenue à la Halle Saint-Pierre (Musée d’Art brut), au Centre allemand d’histoire de l’art, ainsi qu’à l’École normale supérieure d’Ulm.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Sophie-Isabelle Dufour, « Vidéo et images mouvantes. 2 », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 664.

Référence électronique

Sophie-Isabelle Dufour, « Vidéo et images mouvantes. 2 », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 22 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21460

Haut de page

Auteur

Sophie-Isabelle Dufour

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals