Navigation – Plan du site
Enseignements organisés par les centres de recherche de l’EHESS

MASCIPO – Centre de recherches sur les mondes américains (CERMA)

Carmen Salazar-Soler
p. 793-794

Texte intégral

Carmen Salazar-Soler, chargée de recherche au CNRS

Recherches latino-américaines : anthropologie et histoire

1Cette première année du séminaire Cerma a consisté en un cycle de conférences illustrant les thématiques de recherche du centre. Elles ont porté sur l’ensemble de l’Amérique latine et les périodes coloniale et contemporaine, et ont croisé les perspectives anthropologiques et historiques.

2Ce séminaire était destiné aux étudiants ainsi qu’aux chercheurs et enseignants-chercheurs du centre. Un des objectifs de ce séminaire était d’alterner des exposés de doctorants et de membres du centre sur leurs recherches en cours. Nous avons aussi bénéficié d’exposés d’invités étrangers du centre et de collègues d’autres centres de recherches.

3Lors des séances ont été abordées et discutées les principales thématiques de recherche de notre centre : le processus d’ethnification, le multiculturalisme, les revendications identitaires, le processus d’américanisation, les différentes formes d’historicité et la problématique religieuse.

4L’année a débuté par une présentation d’Élise Capedon, doctorante au Cerma, qui a traité du chamanisme et de l’évangélisation chez les Baniwa de l’Amazonie brésilienne à l’époque actuelle.

5Puis Edgardo Manero, chercheur du centre, a consacré une séance à l’analyse de la gestion des frontières entre les différents pays de l’Amérique latine, à une réflexion sur la question du voisinage politique, social et territorial dans cette région et à l’étude des politiques stratégiques et à la construction de l’altérité au sein des différents pays latino-américains.

6Guillermo Wilde (UMSAM, CONICET), chercheur Invité, a centré sa présentation sur une analyse historique et anthropologique des processus d’évangélisation et « d’adaptation culturelle » chez les populations des basses terres de l’Amérique du Sud à l’époque coloniale.

7Les deux séances suivantes ont été consacrées à l’anthropologie et l’histoire du Pérou. Ainsi, Ingrid Hall, post-doctorante à l’Université Paris-Ouest/Nanterre La Défense, a centré son intervention sur la fondation d’une communauté paysanne de formation récente de la région de Cuzco. Il a été question des récits historiques, du traitement des événements historiques, des différents régimes d’historicité. Puis Aude Argousse, doctorante au Cerma, a présenté son travail sur la généalogie et le pouvoir des femmes indiennes dans la vice-royauté du Pérou au XVIIe siècle, notamment à travers l’étude de leurs patronymes.

8Irène Bellier, chercheuse CNRS, a présenté ses réflexions sur la question de l’autodétermination des peuples autochtones dans la globalisation à travers une approche de différents niveaux de gouvernance.

9Deux séances du séminaire ont abordé, depuis des perspectives anthropologique et historique, la question religieuse au Brésil. Patricia Birman (UERJ, Rio de Janeiro), chercheuse invitée, a centré son intervention sur la question religieuse dans la périphérie urbaine de Rio de Janeiro à l’époque actuelle, en mettant l’accent sur les relations entre pouvoir et religions. Pour sa part, Paul Johnson (Université du Michigan), professeur invité, a présenté son travail de recherche sur une généalogie atlantique de l’esprit de possession.

10Les deux séances suivantes ont permis d’aborder la problématique de la patrimonialisation du passé pré-hispanique et une réflexion sur la notion d’autochtonie en Amérique du Sud. Christophe Giudicelli, chercheur du Cerma, a présenté ses travaux sur les processus de patrimonialisation et de mise en scène du passé indien dans le Nord-Ouest Argentin entre 1877 et 1910. Emanuela Canghiari, doctorante, a consacré une séance à l’analyse du processus de construction de l’autochtonie dans le nord du Pérou à travers son travail sur les huaqueros (pilleurs de tombes) et leurs relations avec les archéologues.

11Enfin, lors de la dernière séance de l’année académique, Carmen Bernand, professeure émérite de l’Université Paris-Ouest/Nanterre La Défense, a présenté son travail de recherche actuel sur la genèse de la musique populaire dans les Amériques du XVIe siècle.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Carmen Salazar-Soler, « MASCIPO – Centre de recherches sur les mondes américains (CERMA) », Annuaire de l’EHESS,  | 2012, 793-794.

Référence électronique

Carmen Salazar-Soler, « MASCIPO – Centre de recherches sur les mondes américains (CERMA) », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2012, mis en ligne le 01 juillet 2015, consulté le 22 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21630

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals