Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Histoire
Histoire et civilisations de l’Europe

Population, épidémies, santé

Patrice Bourdelais
p. 199-200

Texte intégral

Patrice Bourdelais, directeur d’études

Construire une histoire de la santé publique

1Le séminaire a été organisé cette année suivant deux volets distincts. La discussion de l’actualité de la recherche dans le domaine qui nous concerne a en particulier conduit à considérer le nouveau chantier de l’épigénétique et des effets de l’alimentation sur la méthylation des gênes (en particulier à partir des expérimentations en cours dans l’équipe d’Éric Vilain, UCLA), puis l’invention de la notion de porteurs de germes et son utilisation (1890-1930) par Anne Rasmussen, la manière dont la criminalité est devenue un problème de santé publique aux XIXe et XXe siècles (Marc Renneville) et enfin la logique des procès des médecins nazis de Strasbourg (Christian Bonah), Plusieurs ouvrages récents sur l’histoire de la médecine et de la santé ont également été présentés.

2Le second volet a été consacré à une histoire des mouvements humanitaires et de la Croix-Rouge française sur laquelle les nouveaux livres sur l’histoire des infirmières en France, en Angleterre et aux États-Unis ou les travaux de Yolande Cohen (Université du Québec à Montréal) sur la place des femmes des trois grandes confessions (catholiques, juives et protestantes) dans les réformes de la santé au Québec jettent une lumière révélatrice de dimensions nouvelles. Dès le XIXe siècle, le champ des réformes de la santé publique est en quelque sorte découpé par les femmes engagées, héritières de la philanthropie, suivant leur appartenance religieuse ; l’engagement ne porte pas sur le même dispositif selon que l’on appartient à la communauté catholique, protestante ou juive, entités fortement distinctes au Québec. L’importance des femmes de l’aristocratie et de la haute bourgeoisie, en particulier catholiques et conservatrices, se retrouve au cœur du fonctionnement de la Croix-Rouge française dès les années 1870, si l’on considère la Société de secours aux blessés militaires (SSBM), Mais la création de deux autres sociétés de Croix-Rouge en France (ce qui était normalement impossible d’après le statut de la Croix-Rouge) a bien permis aux femmes protestantes ou juives de s’investir à leur tour dans ce vaste mouvement humanitaire dès les années 1880. La place des femmes au sein de la Croix-Rouge française, centrale, a aussi constitué l’axe du séminaire dont l’invitée était Virginie Alauzet (archiviste de la CRF), Les travaux sur l’histoire de la Croix-Rouge française seront poursuivis en 2012-2013.

Publication

  • « Protéger, éduquer, discipliner la population », dans Aux origines de la médecine, sous la dir. de Didier Sicard et Georges Vigarello, Paris, Fayard, 2011, p. 186-201.
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Patrice Bourdelais, « Population, épidémies, santé », Annuaire de l’EHESS,  | 2013, 199-200.

Référence électronique

Patrice Bourdelais, « Population, épidémies, santé », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2013, mis en ligne le 16 juillet 2015, consulté le 17 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21752

Haut de page

Auteur

Patrice Bourdelais

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals