Navigation – Plan du site
Enseignements EHESS
Sociologie

Sociologie du sujet vulnérable face aux discriminations, la maladie, la mort

Philippe Bataille
p. 444-445

Entrées d’index

Index thématique :

Sociologie
Haut de page

Texte intégral

Philippe Bataille, directeur d’études

Sociologie du sujet vulnérable

1Le séminaire de cette année est entré dans l’étude des contenus de l’espace des subjectivités qui a été dessiné l’an dernier (2010-2011) en lieu et place des cadres sociaux et culturels déjà connus d’une relation sociale. S’est aussitôt révélée l’ampleur du choc entre les subjectivités qui l’animent et le composent, jusqu’à des heurts qui nourrissent des interactions. Tant les stratégies des acteurs que les sentiments ressentis ont été l’objet de l’attention du chercheur qui étudie des situations cliniques qui mettent en difficulté éthique la décision médicale ou le geste soignant. Une nouvelle hypothèse de travail est devenue possible.

2En prenant pour objet des décisions de médecine qui engagent la vie ou la mort dans des contextes éthiques difficiles, nous avons supposé que les heurts des subjectivités internes à l’espace des subjectivités révélaient des tensions structurantes de la vie sociale sans plus qu’elles s’apaisent par l’action des institutions, des ordres, des lois, des représentations sociales partagées qui induisent des négociations ou des ajustements qui régulent les tensions objectives et subjectives.

3Sur un plan plus théorique l’hypothèse suggère le débordement d’une perspective interactionniste ou intersubjective, voire interrelationnelle, sans se départir pour autant de l’analyse des interactions et de l’engagement personnel lorsqu’il s’agit de décider pour un autre qui parfois sollicite la vie ou la mort, jusqu’à susciter des impasses éthiques. Le séminaire s’est dès lors consacré à l’étude du heurt entre les subjectivités fondées sur des représentations morales de la vie sociale, celle du permis et de l’interdit et du contrôle de l’unité morale de l’ordre social, et les subjectivités de ceux qui s’y confrontent parce qu’ils rencontrent des situations singulières ou extra ordinaires qui convoquent un plan plus humain et plus éthique pour les aborder et les assister.

4Dès lors, entrer dans l’espace des subjectivités et y étudier des situations humainement douloureuses, jusqu’à cruelles pour tous ceux qui les ressentent, mais aussi pour les personnels soignants qui ont à y faire face ou qui en ont connaissance, ne serait-ce que par compassion ou empathie, fait définitivement s’écarter d’une représentation unifiée et pacifiée des rapports sociaux.

5Si l’on ne saurait nier la réalité subjective des stratifications sociales et leurs multiples effets de reproduction jusqu’à l’enfermement identitaire, un regard plus oblique porté sur des situations inattendues que les gens ont à endurer au cours de leur existence révèle l’importance de l’attention qu’il convient de porter à la part de l’inexpérience dans la vie sociale. L’inexpérience renvoie à ces situations où l’on se sait plus car elles se découvrent de l’intérieur, in vivo et in situ, en outre en sollicitant des décisions sur l’ordre moral.

6Le séminaire de l’année 2011-2012 a transformé cette inexpérience sociale en objet sociologique. Depuis lors, la sociologie du sujet vulnérable s’intéresse à ces situations de totale inexpérience sociale qui génèrent de vifs ressentis humains et subjectifs, comme c’est le cas avec l’étude des blocages éthiques et moraux de la décision médicale en contexte soignant difficile.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Bataille, « Sociologie du sujet vulnérable face aux discriminations, la maladie, la mort », Annuaire de l’EHESS,  | 2013, 444-445.

Référence électronique

Philippe Bataille, « Sociologie du sujet vulnérable face aux discriminations, la maladie, la mort », Annuaire de l’EHESS [En ligne],  | 2013, mis en ligne le 16 juillet 2015, consulté le 17 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/annuaire-ehess/21951

Haut de page

Auteur

Philippe Bataille

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

EHESS

Haut de page
  • Logo L’École des hautes études en sciences sociales
  • OpenEdition Journals