Navigation – Plan du site
Fiches pédagogiques

Rédaction de nouvelles policières

Pascale Lenig
p. 99-103

Texte intégral

8

Présentation

  • 1 Cet exercice a été écrit et élaboré conjointement avec une des vacataires du département, Mme Audre (...)

1Activité pédagogique : exercice écrit qui peut être adapté à de nombreuses spécialités en modifiant le vocabulaire à utiliser et l’introduction de la nouvelle1.

2Objectif : rédaction d’un récit à partir de contraintes lexicales, utilisation du vocabulaire de spécialité, révision des temps du passé, travail en autonomie (et faire preuve d’imagination !).

3Pré-requis : le vocabulaire de l’enquête policière, les temps du récit ; ces points peuvent aussi être abordés en cours parallèlement au travail de rédaction.

4Public : tous niveaux (selon le niveau, découverte ou réutilisation du vocabulaire de spécialité).

5Nombre d’étudiants : Les demi-groupes permettent un meilleur suivi du travail des étudiants, qui travaillent par groupes de deux.

  • 2 Extrait de l’ouvrage Les 3000 mots en anglais, de Anne Civardi et Heather Amery, Collection « Les m (...)

6Matériel : une liste de vocabulaire dans laquelle les étudiants piocheront les mots à faire apparaître dans la nouvelle. J’ai utilisé pour mon cours un dessin représentant un chantier et sa légende2.

7On peut faire utiliser des champs lexicaux à volonté : ayant étudié en amont les expressions en MAKE et DO, j’ai aussi imposé comme contrainte d’utiliser un nombre donné d’expressions en MAKE/DO.

8Durée moyenne de l’exercice : cela dépend de la formule choisie.

9Personnellement je demande aux étudiants de faire le travail de rédaction à la maison en trois étapes : première moitié de la nouvelle, deuxième moitié, rédaction finale. À chaque étape, 30 minutes environ sont consacrées à la correction.

10Une de mes collègues préfère réaliser l’intégralité du travail de rédaction en cours.

11Temps de préparation : une demi-heure, le temps de trouver le début de l’histoire et les contraintes que l’on souhaite imposer.

Déroulement de l'activité

12Séance 1 : Distribution des consignes (voir annexe 1) et du vocabulaire de chantier. L’introduction (imposée) donne le contexte de l’histoire. On devine que le narrateur est employé sur le chantier où un meurtre vient d’être commis. Cette introduction peut subir des modifications du point de vue en fonction du narrateur choisi par les étudiants.

13Les étudiants se mettent par groupes de deux. Ils réfléchissent à une intrigue, au narrateur, au lieu et au temps de l’action. Ils ne commencent pas à rédiger. La rédaction de la première moitié de la nouvelle est à faire pour la prochaine séance. Les consignes indiquent des contraintes de vocabulaire : la première partie doit comporter trois expressions en MAKE/DO, deux outils, deux matériaux et deux métiers (ces mots doivent apparaître soulignés).

14Séance 2 : Les étudiants rendent la première partie. Le professeur passe dans les rangs et se contente de souligner les erreurs que les étudiants sont susceptibles de corriger eux-mêmes. Consignes pour la séance d’après : correction de la première partie et rédaction de la deuxième partie, où l’on ajoutera deux expressions en MAKE/DO, deux outils, un matériau et un métier.

15Séance 3 : Même travail qu’en séance 2. La version finale de la nouvelle est à rendre pour la séance suivante.

16Après correction, les étudiants s’échangent les nouvelles pour partager un moment de lecture. On peut envisager un concours de nouvelles entre étudiants d’une même classe, voire entre les différentes classes.

Évaluation

17Une note par binôme a été attribuée selon les critères d’évaluation détaillés en annexe 2. Une place plus ou moins grande sera accordée au vocabulaire selon le nombre de champs lexicaux imposé dans les consignes.

18Réalisée pour la deuxième fois avec 130 étudiants de première année au semestre 1 de l’année 2006, les notes ont varié de 6,5/20 à 19/20, avec une moyenne de 13/20 sur l’ensemble des étudiants (douze notes n’atteignant pas 10/20). À titre d’exemple, on trouvera en annexe 3 la première page d’une nouvelle plutôt réussie.

Commentaire

19Les notes plutôt disparates traduisent deux types de réalité : d’une part, la qualité du travail effectué par les étudiants d’un bon niveau en anglais a dépassé mes attentes ; d’autre part, les étudiants, d’ordinaire en conflit avec l’anglais, se sont aussi pris au jeu, produisant des nouvelles riches en rebondissements et trouvailles.

Haut de page

Annexe

Annexe 1

Annexe 2

Grille d’évaluation

Grille d’évaluation

Annexe 3

Extrait d’une nouvelle4

Extrait d’une nouvelle4
Haut de page

Notes

1 Cet exercice a été écrit et élaboré conjointement avec une des vacataires du département, Mme Audrey Wilhelm.

2 Extrait de l’ouvrage Les 3000 mots en anglais, de Anne Civardi et Heather Amery, Collection « Les mille mots », Édition du Pélican, 1985, pp 4-5.

3 Si les documents ci-joints intéressent les lecteurs, je serai heureuse de les faire parvenir sur simple demande à mon adresse mél. Tous retours, améliorations ou suggestions seront aussi les bienvenus.

4 Écrite par Anne-Sophie Bloch et Delphine Ferrenbach.

Haut de page

Table des illustrations

Titre Consignes3
URL http://journals.openedition.org/apliut/docannexe/image/1343/img-1.png
Fichier image/png, 176k
Titre Grille d’évaluation
URL http://journals.openedition.org/apliut/docannexe/image/1343/img-2.png
Fichier image/png, 128k
Titre Extrait d’une nouvelle4
URL http://journals.openedition.org/apliut/docannexe/image/1343/img-3.png
Fichier image/png, 135k
Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pascale Lenig, « Rédaction de nouvelles policières », Cahiers de l’APLIUT, Vol. XXVII N° 3 | 2008, 99-103.

Référence électronique

Pascale Lenig, « Rédaction de nouvelles policières », Cahiers de l’APLIUT [En ligne], Vol. XXVII N° 3 | 2008, mis en ligne le 03 novembre 2012, consulté le 12 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/apliut/1343 ; DOI : 10.4000/apliut.1343

Haut de page

Auteur

Pascale Lenig

Pascale Lenig enseigne l’anglais dans le Département Génie Civil de l’IUT Robert Schuman, à Strasbourg.
Pascale.Lenig@urs.u-strasbg.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page