Navigation – Plan du site
Recensions

Rod Ellis, Task-based Language Learning and Teaching

Oxford University Press, 2003
Jean-Paul Narcy-Combes
p. 87-88
Référence(s) :

Ellis, Rod. 2003. Task-based Language Learning and Teaching. Oxford University Press. 380 p. ISBN 978-0194421597

Texte intégral

  • 1 Traduction : « Faire un bilan objectif et complet des pratiques dans le domaine des tâches du doubl (...)

1Voici un ouvrage dense et épais (380 pages) qui mérite d’entrer dans des bibliothèques de section. C’est un ouvrage de synthèse comme son auteur en produit régulièrement. Il fait donc un tour d’horizon complet sur recherche et pratique concernant les tâches (dans le monde anglo-saxon, bien entendu). Son objectif, si l’on se rappelle les limites géographiques, “to give a rounded balanced account of how tasks have figured both in SLA and Language Pedagogy”1, me paraît parfaitement atteint. Il peut donc être utile autant aux chercheurs qu’aux praticiens, si ceux-ci sont assez familiers avec la terminologie du domaine.

2Ellis donne 9 définitions différentes du mot tâche, dont le sens varie selon les écoles et les auteurs. Néanmoins, il y a des caractéristiques communes qui montrent que l’approche par tâches est bien une tentative de résoudre l’incapacité où nous sommes de déterminer ce que serait le savoir (déclaratif) quand il s’agit d’apprentissage d’une L2. L’approche par tâche pourrait être une façon de contourner ce problème en permettant, en plus, d’individualiser les apprentissages et de donner plus d’initiatives aux apprenants.

3D’autres problèmes se posent alors, qu’Ellis aborde chapitre après chapitre.

4Le chapitre 1 est un tour d’horizon qui fait le point de l’état de la recherche et des pratiques. Le chapitre 2 aborde la compréhension de l’oral.

5Le chapitre 3 rappelle le rôle crucial que la recherche attribue à l’interaction et les apports des tâches sur ce point.

6Le chapitre 4 montre comment les tâches, en permettant une production accrue, facilitent l’acquisition.

7Le chapitre 5 sera rassurant pour le praticien puisqu’il est consacré à comment créer des tâches ciblées sur un/des point/s spécifiques.

8Le chapitre 6 présente l’approche Vygotskienne des tâches. Etablir un lien avec le chapitre 3 est intéressant d’ailleurs.

9Les chapitres 7 et 8 démentent ce qu’écrit Ellis dans l’introduction, quand il affirme que cet ouvrage n’est pas un how to book. Ses pistes pour mettre en place des formations centrées sur des tâches, et pour gérer un enseignement dans ce cas, sont fort pratiques.

10Aborder l’évaluation au chapitre 9 nous ramène à des préoccupations qui sont vives dans notre communauté en ce moment. En effet, qu’il s’agisse du DCL ou du CLES, l’évaluation certificatrice fait bien appel à une approche par tâches, qui a une légitimité apparente plus grande, mais ne va pas sans poser de grands problèmes d’organisation et de fiabilité. Il n’y a pas ici de réponses finales, mais des ouvertures.

11Enfin le dernier chapitre est une évaluation globale de l’approche ; elle nous permet de prendre nos distances et de voir qu’au-delà de l’effet de mode, il reste des points à approfondir.

12Presqu’aussi utile que l’ensemble du livre, un glossaire riche et clair le termine. Ce glossaire mérite d’être utilisé par nous tous. Un accord sur la traduction des termes anglais en français serait un bon exercice pour notre communauté et mériterait qu’un atelier s’y consacre lors d’un congrès.

13En conclusion, lire ce livre n’est pas trop difficile, malgré sa densité et son épaisseur, d’autant que cette lecture peut se partager, dans la mesure où les chapitres sont indépendants les uns des autres. Voilà un bon travail de groupe en DEA, ou dans une équipe d’enseignants, un chapitre par membre du groupe, et une présentation-débat des chapitres en commun !

Haut de page

Notes

1 Traduction : « Faire un bilan objectif et complet des pratiques dans le domaine des tâches du double point de vue de l’acquisition d’une seconde langue et de la pédagogie ».

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Paul Narcy-Combes, « Rod Ellis, Task-based Language Learning and Teaching », Cahiers de l’APLIUT, Vol. XXII N° 3 | 2003, 87-88.

Référence électronique

Jean-Paul Narcy-Combes, « Rod Ellis, Task-based Language Learning and Teaching », Cahiers de l’APLIUT [En ligne], Vol. XXII N° 3 | 2003, mis en ligne le 28 décembre 2014, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/apliut/3696

Haut de page

Auteur

Jean-Paul Narcy-Combes

Université de La Rochelle

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page