Navigation – Plan du site

L’activité métallurgique à l’abbaye de Morimond (Haute-Marne) : nouvel éclairage de la fouille à partir de l’analyse archéomagnétique de deux foyers

New constraints on the metallurgical activity at the Morimond abbey (Haute Marne) from the archeomagnetic analysis of two excavated brick fireplaces
Benoit Rouzeau, Agnès Genevey, Yves Gallet et Maxime Le Goff
p. 39-49

Résumés

Une étude archéomagnétique à des fins de datation a été menée sur deux foyers en carreaux de terre cuite mis au jour sur le site de l’ancienne abbaye cistercienne de Morimond (Haute-Marne). La désaimantation thermique complète des échantillons prélevés a permis de définir pour chacun des deux foyers une direction archéomagnétique moyenne précise, acquise lors de leur dernière utilisation. Pour dater cet instant, les directions archéomagnétiques ont été comparées à une courbe des variations directionnelles du champ géomagnétique construite à partir de données obtenues en France et dans des pays voisins. Nous obtenons, à 95% de confiance, une datation comprise entre 1585 et 1615 après J.-C. pour le premier foyer et entre 1525 et 1605 après J.-C. pour le second foyer. Bien que leurs deux intervalles d'âge se recouvrent partiellement, les deux directions archéomagnétiques moyennes ne sont pas compatibles à 95% ce qui indique que les arrêts de fonctionnement des deux foyers ne sont pas contemporains. Ces résultats archéomagnétiques confirment deux phases métallurgiques observées indépendamment lors des fouilles. Ils précisent les datations issues des radiocarbones qui ne permettaient pas de discriminer chronologiquement les deux phases. Les datations envisagées se calent avant l’abandon du bâtiment suite à plusieurs saccages évoqués dans les sources écrites.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2019.
Consulter cet article

Plan

Introduction
Contexte archéologique et chronologique
Méthodes
Résultats
Datation archéomagnétique
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

L’abbaye cistercienne de Morimond (Haute-Marne) a connu une occupation monastique de 1117 AD jusqu'à la Révolution française. Des fouilles programmées réalisées entre 2004 et 2012 ont mis au jour un ensemble de bâtiments liés au quartier d’accueil de l’abbaye (Flammarion et al., 2010, fig. 1a). Dans cette zone de l’enclos monastique des constructions se sont échelonnées du xiie au xve siècle. A cette date, l’ensemble est en grande partie abandonné et le bâtiment le plus ancien est transformé en bâtiment à vocation utilitaire. Une forge est notamment implantée dans sa partie ouest avec deux foyers associés à cette activité.

Une étude archéomagnétique a été réalisée sur ces deux foyers avec l'objectif d'apporter des contraintes sur l'âge de leur dernière utilisation, avec des questions sur la contemporanéité de l'arrêt des deux foyers et sur la fin de l'activité d...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Benoit Rouzeau, Agnès Genevey, Yves Gallet et Maxime Le Goff, « L’activité métallurgique à l’abbaye de Morimond (Haute-Marne) : nouvel éclairage de la fouille à partir de l’analyse archéomagnétique de deux foyers », ArcheoSciences, 39 | 2015, 39-49.

Référence électronique

Benoit Rouzeau, Agnès Genevey, Yves Gallet et Maxime Le Goff, « L’activité métallurgique à l’abbaye de Morimond (Haute-Marne) : nouvel éclairage de la fouille à partir de l’analyse archéomagnétique de deux foyers », ArcheoSciences [En ligne], 39 | 2015, mis en ligne le 31 décembre 2017, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/archeosciences/4370 ; DOI : 10.4000/archeosciences.4370

Haut de page

Auteurs

Benoit Rouzeau

Université de Paris 1, LAMOP, UMR 8589. benoit.rouzeau@wanadoo.fr

Agnès Genevey

UPMC Univ. Paris 06, Laboratoire d’archéologie moléculaire et structurale, F-75005, Paris, France – CNRS, UMR 8220, F-75005, Paris, France. agnes.genevey@upmc.fr

Yves Gallet

Institut de Physique du Globe de Paris, Sorbonne Paris Cité, Université Paris Diderot, UMR CNRS 7154, Paris, France, gallet@ipgp.fr

Maxime Le Goff

Haut de page

Droits d’auteur

Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Haut de page