Navigation – Plan du site

Datation archéomagnétique de deux fours du haut Moyen-Âge à Cumes (Campanie, Italie)

Archaeomagnetic dating of two Early Middle Age kilns at Cumae (Campania, Italy)
Gwenael Hervé, Priscilla Munzi-Santoriello, Philippe Lanos, Jean-Pierre Brun, Paolo Caputo et Cristina Regis
p. 35-45

Résumés

La datation archéomagnétique porte sur deux fours découverts dans la ville basse de Cumes, un four de tuilier retrouvé dans la nécropole de la Porte médiane et un four de potier retrouvé près de la Cava greca. Les deux fours sont datés par la stratigraphie et la typochronologie entre le ve et le viie siècle apr. J.-C. Les échantillons, prélevés par carottage dans les briques des parois des fours, ont été analysés par désaimantation thermique et par le protocole de Thellier-Thellier. Les deux fours donnent de très bons résultats d’archéointensité et présentent un très bon regroupement des directions d’aimantation. La différence significative entre les deux archéointensités moyennes indique que la fin du fonctionnement des deux fours n’est pas contemporaine. La datation archéomagnétique a été réalisée avec les prédictions à Cumes du modèle géomagnétique européen SCHA.DIF.3k. Le four de la Cava greca est daté entre 590 et 640 apr. J.-C. à 95 % de confiance. Au même niveau de confiance, le four FR59006 de la nécropole de la Porte médiane est daté entre 540 et 645 apr. J.-C. La seconde moitié du vie siècle apparaît la période la plus probable. Ces deux datations archéomagnétiques confortent et précisent les datations archéologiques. Nos résultats placent le fonctionnement des deux secteurs artisanaux à l’époque byzantine et documentent les réappropriations médiévales de la ville antique.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2020.
Consulter cet article

Plan

1. Introduction
2. Contexte archéologique
Four FR59006 de la nécropole de la Porte médiane
Four de la Cava greca
3. Méthodes et résultats archéomagnétiques
Méthode de prélèvement
Analyses archéomagnétiques
Archéodirections et archéointensités moyennes
4. Datation archéomagnétique
5. Discussion et conclusion

Aperçu du texte

1. Introduction

La ville de Cumes, située au nord-ouest de la baie de Naples (40,850°N, 14,055°E) en face de l’île d’Ischia, est une des premières colonies grecques en Italie du sud avec une fondation par les Eubéens vers 730 av. J.-C. La cité devient samnite à la fin du ve siècle av. J.-C. puis romaine à partir des dernières décennies du ive siècle av. J.-C. Elle s’organisait alors en une ville haute, l’Acropole, où étaient localisés les principaux temples, et une ville basse concentrant les édifices publics et l’habitat. L’Antiquité tardive est une période troublée avec notamment les guerres entre les Goths et l’Empire byzantin, qui se concluent par la conquête de la Campanie par les Byzantins en 553 apr. J.-C. L’occupation du site est documentée jusqu’aux premières décennies du xiiie siècle.

L’Antiquité tardive et l’époque byzantine, au cours desquelles la ville a connu de nombreuses tra...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Gwenael Hervé, Priscilla Munzi-Santoriello, Philippe Lanos, Jean-Pierre Brun, Paolo Caputo et Cristina Regis, « Datation archéomagnétique de deux fours du haut Moyen-Âge à Cumes (Campanie, Italie) », ArcheoSciences, 40 | 2016, 35-45.

Référence électronique

Gwenael Hervé, Priscilla Munzi-Santoriello, Philippe Lanos, Jean-Pierre Brun, Paolo Caputo et Cristina Regis, « Datation archéomagnétique de deux fours du haut Moyen-Âge à Cumes (Campanie, Italie) », ArcheoSciences [En ligne], 40 | 2016, mis en ligne le 30 décembre 2018, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/archeosciences/4719 ; DOI : 10.4000/archeosciences.4719

Haut de page

Auteurs

Gwenael Hervé

Department für Geo- und Umweltwissenschaften, Ludwig-Maximilians Universität, Theresienstrasse 41, 80333 München, Allemagne – Centre de Recherches en Physique Appliquée à l’Archéologie, UMR 5060 IRAMAT-CRPAA, esplanade des Antilles, 33607 Pessac cedex, France – Géosciences Rennes, UMR 6118, Université de Rennes 1, Campus de Beaulieu, 35042 Rennes cedex, France. (gwenaelherve.amag@gmail.com)

Priscilla Munzi-Santoriello

Centre Jean Bérard, USR 3133 CNRS – EfR, Via Crispi 86, 80121 Napoli, Italie. (priscilla.munzi@cnrs.fr)

Philippe Lanos

Centre de Recherches en Physique Appliquée à l’Archéologie, UMR 5060 IRAMAT-CRPAA, esplanade des Antilles, 33607 Pessac cedex, France – Géosciences Rennes, UMR 6118, Université de Rennes 1, Campus de Beaulieu, 35042 Rennes cedex, France. (philippe.lanos@univ-rennes1.fr)

Articles du même auteur

Jean-Pierre Brun

Collège de France, 11 place Marcelin Berthelot, 75005 Paris, France. jean-(pierre.brun@college-de-france.fr)

Paolo Caputo

Soprintendenza Archeologia Campania, Piazza Museo Nazionale 19, 80135 Napoli, Italie.

Cristina Regis

Archéologue indépendante. (cristinaregis@libero.it)

Haut de page

Droits d’auteur

Article L.111-1 du Code de la propriété intellectuelle.

Haut de page