Navigation – Plan du site

Chronologie et mutations fonctionnelles dans la poterie-tuilerie médiévale de la Goulande (La Haute-Chapelle, Orne)

Avec une nouvelle datation du site de Saint-Georges-de-Rouelley (Manche)
Chronology and functional mutations in the medieval pottery-tilery workshop of la Goulande (La Haute-Chapelle, Orne). With a new dating of pottery workshop of Saint-Georges-de-Rouelley (Manche)
Bruno Fajal, Yves Gallet, Philippe Lanos et Maxime Le Goff
Traduction de Philippe Bernouis
p. 53-61

Résumés

L’atelier de la Goulande (La Haute-Chapelle, Orne) se trouve au sein d’un vaste ensemble de fosses d’extraction d’argiles utilisées pour fabriquer de la poterie commune, des grès et des tuiles. Les prospections géophysiques menées à cet endroit ont permis de distinguer deux anomalies magnétiques, correspondant à trois fours référencés A, B et C. Le premier (A) est un four à pots longitudinal, daté par une analyse archéomagnétique de la seconde moitié du xiiie siècle ou du début du xive siècle. Sa morphologie et les productions qu’on peut lui associer sont proches de celles de l’atelier voisin de Saint-Georges-de-Rouelley, dont le réexamen des données archéomagnétiques recueillies au milieu des années 1980 conduit à une datation plus haute d’un demi-siècle (1260-1280 au lieu de 1325-1350). Les deux ateliers de potiers (Saint-Georges-de-Rouelley et four A de la Goulande) seraient donc sensiblement contemporains. À environ 1,50 m plus à l’est, se trouvent les restes des deux autres fours. Le premier (B) est un four à tuiles, auquel s’est substitué un four à pots longitudinal (C). En accord avec les données archéologiques, les résultats archéomagnétiques obtenus donnent des datations différentes pour chacun des fours étudiés. La production de tuiles qui s’y est développée a probablement pris fin au début du xve siècle. Finalement, une production de grès s’est substituée à la production de tuiles, vraisemblablement jusqu’au dernier tiers du xve siècle.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral disponible via abonnement/accès payant sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible à cette adresse en janvier 2021.
Consulter cet article

Plan

1. Le contexte de l’étude
2. Étude archéologique
3. Les fours de la Goulande : résultats archéomagnétiques
4. Conclusions
Une nouvelle datation archéomagnétique de l’atelier de potier médiéval de Saint-Georges-de-Rouelley (Manche)

Aperçu du texte

À la fin des années 1980, un programme de recherche sur l’apparition et le développement de l’artisanat de la terre cuite et du grès céramique en Normandie méridionale a été engagé. L’enquête menée dans les archives, à partir de la microtoponymie et sur le terrain, autour des gisements incluant les argiles grésantes à l’origine des productions de grès domfrontais (Bucur et al., 1989) a révélé une vingtaine d’ateliers céramiques, médiévaux et/ou modernes. L’un d’eux, présumé médiéval, a été localisé près du hameau de la Goulande, dans un herbage, sous les racines d’un vieux poirier couché lors de la violente tempête qui traversa la Normandie le 15 octobre 1987.

1. Le contexte de l’étude

Dans un article récent (Fajal, Marguerie et al., 2015), nous rappelions les raisons pour lesquelles le CRAHAM avait engagé dans les années 1980 une vaste enquête sur l’artisanat de la terre cuite et du grès en Normandie méridi...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bruno Fajal, Yves Gallet, Philippe Lanos et Maxime Le Goff, « Chronologie et mutations fonctionnelles dans la poterie-tuilerie médiévale de la Goulande (La Haute-Chapelle, Orne) », ArcheoSciences, 41-2 | 2017, 53-61.

Référence électronique

Bruno Fajal, Yves Gallet, Philippe Lanos et Maxime Le Goff, « Chronologie et mutations fonctionnelles dans la poterie-tuilerie médiévale de la Goulande (La Haute-Chapelle, Orne) », ArcheoSciences [En ligne], 41-2 | 2017, mis en ligne le 08 décembre 2019, consulté le 23 janvier 2018. URL : http://journals.openedition.org/archeosciences/4988 ; DOI : 10.4000/archeosciences.4988

Haut de page

Auteurs

Bruno Fajal

CNRS, CRAHAM-UMR 6273, Univ Normandie, Unicaen. mailto:bruno.fajal@unicaen.fr

Articles du même auteur

Yves Gallet

CNRS, IPGP, 1, rue Jussieu, 75238 Paris cedex 05. gallet@ipgp.fr

Articles du même auteur

Philippe Lanos

CNRS, IRAMAT-CRP2A, UMR 5060, Université de Bordeaux-Montaigne, et Géosciences-Rennes, UMR 6118, Université de Rennes 1. (philippe.lanos@univ-rennes1.fr)

Articles du même auteur

Maxime Le Goff

CNRS, IPGP, 1, rue Jussieu, 75238 Paris cedex 05. mailto:legoff@ipgp.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page