Navigation – Plan du site

26 | 2016
1989, année de mobilisations politiques en Asie centrale

1989, a Year of Political Mobilisations in Central Asia
Sous la direction de Ferrando Olivier
couverture
Informations sur cette image
300 p.
ISBN 978-2-84743-161-2

L’année 1989 symbolise, dans la mémoire collective, la fin du communisme en Europe, mais il faudra attendre plus de deux ans pour assister à la dissolution de l’Union soviétique et à l’accès des cinq républiques d’Asie centrale à leur indépendance. Pourtant, dès le début de l’année 1989, avant-même la chute du mur de Berlin, la région fut le siège de plusieurs signes avant-coureurs : le retrait de l’Armée Rouge en Afghanistan ; l’arrêt des essais nucléaires soviétiques au Kazakhstan ; l’apparition des premières tensions interethniques dans la vallée du Ferghana ; l’adoption par chaque république d’une loi sur la langue. Autant de moments qui montrent combien l’année 1989 a marqué l’histoire récente de l’Asie centrale.

Ce nouveau numéro des Cahiers d’Asie centrale est donc consacré à l’étude des transformations sociales et politiques survenues au cours de l’année 1989 afin de comprendre à quel point cette année constitue un moment fondateur des mobilisations politiques en Asie centrale. Couvrant un large spectre disciplinaire (histoire, anthropologie, sociologie, science politique), ce numéro est composé de dix articles écrits à parité égale par des auteurs centrasiatiques et occidentaux, apportant ainsi à la fois des analyses objectives et des témoignages de terrain de chercheurs ayant vécu les événement présentés ici.

Découpé en trois parties, l’ouvrage traite d’abord des nouvelles formes de culture et de discours politiques qui se sont développées en Asie centrale à la fin des années quatre-vingt à la faveur de la politique de reconstruction (perestroïka) et de transparence (glasnost) voulue par Mikhaïl Gorbatchev. Il explore ensuite les mobilisations politiques à l’œuvre en Asie centrale en 1989, en réponse au mécontentement social, économique et culturel de la population. Enfin, la dernière partie aborde le processus d’ethnicisation de l’action collective, en revenant sur trois exemples tragiques d’escalade violente des mobilisations politiques.

  • Olivier Ferrando
    Introduction [Texte intégral]
  • Olivier Ferrando
    Introduction (English) [Texte intégral]
  • Perestroïka et glasnost : les nouvelles formes de culture et de discours politiques de la fin des années quatre-vingt en Asie centrale

    Perestroika and Glasnost: New Forms of Political Culture and Discourse in the Late 1980s in Central Asia
  • Un mécontentement social, économique et culturel à l’origine des mobilisations politiques

    A Social, Economic and Cultural Discontent at the Origin of Political Mobilisations
    • Markus Göransson
      The Political Mobilisation of Former Participants of the Soviet-Afghan War in 1989
      Le Tadjikistan et l’impact ambigu de la guerre soviétique d’Afghanistan. La mobilisation politique d’anciens participants à la guerre soviétique d’Afghanistan en 1989
      Таджикистан и противоречивые следствия советско-афганской войны. Политическая мобилизация бывших участников советско-афганской войны в 1989 году
    • Isaac Scarborough
      De février à février et de Ru ba Ru à Rastokhez. Mobilisation politique au Tadjikistan soviétique finissant (1989-1990)
      От февраля к февралю и от «Ру ба Ру» к «Растохез». Политическая мобилизация в Таджикистане в преддверии распада СССР (1989-1990)
    • Ajdarbek Kočkunov
      Land-Grabbing as a Form of Social Revolution. The Case of Kyrgyzstan in 1989
      Захват земель как форма социальной революции. Пример Кыргызской Республики 1989 года
    • Olivier Ferrando
      The Ethnicisation of Collective Mobilisations in Central Asia since 1989
      Этнитизация коллективных мобилизаций в Центральной Азии с 1989 года
  • L’escalade vers la violence intercommunautaire

    The Escalation Towards Inter-Communal Violence
  • OpenEdition Journals