Navigation – Plan du site
Anglais et français de spécialité

English for specific purposes (ESP) et français sur objectifs spécifiques (FOS) : le préalable du contenu préalable

Denis Lehmann
p. 11-26

Résumés

L’état comparatif de l’ESP et du FOS amène d’abord à pointer la totale disproportion existant entre les deux marchés linguistiques et éditoriaux ; puis à souligner le poids tout particulier des facteurs « politiques » en FOS. Autre asymétrie, encore, que l’influence persistante des thèses anglo-saxonnes sur les positions françaises au plan méthodologique. Schématiquement décrit, celui-ci se caractérise dans les deux secteurs par la coexistence de trois mêmes courants, toujours concurrents bien qu’inégalement porteurs. Mais si l’on s’accorde assez bien aujourd’hui pour se défier de démarches trop systématiques et prêter une attention croissante aux modalités de l’apprentissage, les didacticiens français demeurent, quant à eux, particulièrement sensibles à la nécessité méthodologique d’un contenu d’enseignement préalable — défini en termes linguistiques et/ou non linguistiques — en vue de ménager la diversité des besoins et des objectifs.

Haut de page

Texte intégral

  • 1 Le présent article est le texte remanié de la conférence plénière prononcée par l’auteur lors du 18(...)

1Redoutable honneur, pour un non-angliciste, que de tenter ici la synthèse entre ce qui rapproche et ce qui sépare les conceptions britanniques et françaises en matière d’enseignement des langues étrangères aux publics dits « spécifiques ». Mais si j’en ai accepté le risque c’est que, dans ce secteur de la didactique des langues, un spécialiste de français langue étrangère ne peut aujourd’hui faire l’économie de suivre à la jumelle ce qui se passe et s’écrit à l’autre bout du tunnel1.