Navigation – Plan du site
Articles

Légitimer des technologies controversées : le rôle croissant des spécialistes et des scientifiques dans la communication d’entreprise en ligne

Legitimizing controversial technologies: the increasing role of specialists and scientists in online corporate communication
Fanny Domenec
p. 93-121

Résumés

Cette étude porte sur la visibilité croissante des chercheurs, des médecins ou des ingénieurs dans les actions de communication d’entreprises américaines spécialisées dans les secteurs de l’agrochimie, du pétrole, du nucléaire et de la pharmacie. Afin de caractériser la fonction de ces « spécialistes d’entreprise », deux corpus ont été analysés. Le premier corpus comprend les pages d’accueil des entreprises étudiées, mises en ligne entre 2000 et 2015. Le second corpus vise à caractériser des genres émergents récemment mis en place par les multinationales pour permettre aux spécialistes de présenter leur mission au sein de l’entreprise. Une analyse du contenu visuel et textuel a été effectuée pour chaque corpus. Ces analyses soulignent le rôle fondamental des spécialistes dans le processus de médiation des connaissances liées aux nouvelles technologies et la légitimation de techniques parfois controversées. En tant que membres de l’entreprise, les spécialistes contribuent également à la redéfinition de l’image de l’entreprise et de ses activités, à travers la promotion d’une science responsable, qui vise à améliorer les conditions de vie des plus vulnérables.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en mars 2018.

Plan

Introduction
1. Risque technologique, vulgarisation et médiation : définitions
2. Les spécialistes d’entreprises, des ambassadeurs indispensables du milieu spécialisé
2.1. L’évolution des pages d’accueil des entreprises
2.2. Décrire la mission des spécialistes : des outils de communication originaux au sein du discours de l’entreprise
3. Les spécialistes comme médiateurs du discours scientifico-technique de l’entreprise
3.1. Expliquer la technologie pour légitimer les activités de l’entreprise
3.2. Les pages-plaidoyers : une médiation fondée sur une interaction avec le grand public
Conclusion

Aperçu du texte

Introduction

Si l’on ne pense pas d’emblée aux scientifiques ou aux ingénieurs en tant qu’acteurs de la communication d’entreprise, ils jouent pourtant désormais un rôle prépondérant à ce niveau dans les multinationales spécialisées dans l’innovation technologique et scientifique. Cette étude porte sur la visibilité croissante des chercheurs, des médecins ou des ingénieurs au sein d’entreprises américaines spécialisées dans les secteurs de l’agrochimie, du pétrole, du nucléaire et de la pharmacie. Il s’agit de déterminer si cette catégorie de spécialistes constitue une communauté discursive propre à des secteurs marqués par la controverse, en réponse à des visées communicationnelles spécifiques. Dans cette étude, par commodité et économie, nous rassemblons ces acteurs particuliers sous l’étiquette « spécialistes », même si l’on imagine bien que d’autres acteurs de l’entreprise peuvent, eux aussi, revendiquer une certaine spécialisation dans leur propre secteur (ressources humaines, g...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Fanny Domenec, « Légitimer des technologies controversées : le rôle croissant des spécialistes et des scientifiques dans la communication d’entreprise en ligne », ASp, 71 | 2017, 93-121.

Référence électronique

Fanny Domenec, « Légitimer des technologies controversées : le rôle croissant des spécialistes et des scientifiques dans la communication d’entreprise en ligne », ASp [En ligne], 71 | 2017, mis en ligne le 01 mars 2018, consulté le 18 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/asp/4951 ; DOI : 10.4000/asp.4951

Haut de page

Auteur

Fanny Domenec

Fanny Domenec est maître de conférences à l’Université Paris 2 où elle enseigne l’anglais économique et financier. Dans le cadre de l’analyse des domaines spécialisés, son travail de recherche, dans le cadre du CeLiSo (EA 7332), porte sur la spécificité du domaine du risque (technologique et financier) au sein de différents milieux spécialisés. Elle étudie notamment l’évolution des genres traditionnels du discours de l’entreprise et l’apparition de genres émergents en contexte de controverse. Elle s’intéresse également à la perception du risque par le grand public et à la médiation du discours sur le risque par différentes communautés professionnelles. fanny.domenec@u-paris2.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo GERAS -Groupe d'Etude et de Recherches en Anglais de Spécialité
  • OpenEdition Journals