Navigation – Plan du site
Articles

La FASP médicale et ses marges : textes de référence, prototextes et textes périphériques

Jean-Pierre Charpy
p. 83-101

Résumés

Le but de cet article est d’analyser divers textes de la FASP médicale en tant qu’émanation du genre de la fiction à substrat professionnel (FASP). Il est convenu de dire que les romans d’un petit groupe d’écrivains américains (R. Cook, M. Palmer, T. Gerritsen) forment le noyau dur de la FASP médicale. L’auteur se penche sur les prototextes et les textes périphériques écrits par des romanciers (F.G. Slaughter, M. Crichton, d’une part ; J. Connelly, G. Braver, K. Reichs, d’autre part) réputés être aux marges du genre. Après avoir étudié les liens complexes entre la nature protéiforme de ces textes et les normes du genre, l’auteur émet l’hypothèse que la FASP médicale évolue graduellement par osmose. Il s’appuie sur le roman de T. Gerritsen The Sinner (2003) afin de montrer que les écrivains de la FASP médicale s’inspirent de plusieurs genres et pré-textes existants dont ils se servent comme cadre pour étayer le substrat professionnel de leurs romans.

Haut de page

Texte intégral

Introduction 

  • 1  Ces travaux portent sur la typologie du groupe générique spécialisé de la FASP médicale (Charpy 20 (...)

1Parmi les genres rattachés à la notion de fiction à substrat professionnel (FASP), la FASP médicale a fait l’objet de divers travaux de recherche1. Ces travaux ont abouti au repérage d’un groupe restreint d’auteurs américains (R. Cook, M. Palmer et T. Gerritsen), tous représentatifs de ce genre spécialisé, et à la constitution d’un noyau dur de textes contemporains caractérisés par leur succès commercial, un tissu narratif et linguistique à dominante professionnelle et des auteurs appartenant ou ayant appartenu au milieu médical.

2Les textes fondateurs comportent les éléments constitutifs emblématiques de la FASP et à ce titre, il est légitime de penser qu’ils forment naturellement le cœur de la FASP médicale. Toutefois, ce genre spécialisé, bien qu’encore jeune, semble être entré dans un processus évolutif sensible. Il convient donc de vérifier si des romans affiliés – de près ou de loin – à la FASP médicale, contribuent à cette évolution récente.

3Soucieux d’élargir notre recherche à des textes situés aux frontières diffuses de la FASP médicale, nous proposons d’étudier les productions, a priori marginales, d’auteurs dont les romans ne répondent pas totalement aux normes précédemment définies.

4Ainsi, F. G. Slaughter, à partir des années 1940, et M. Crichton, dans les années 1960, ont-ils écrit des romans à forte influence médicale. Ces textes semblent être hors normes du fait de leur publication anachronique quant à la définition du genre de la FASP et, dans le cas de F. G. Slaughter, en raison de l’absence totale de suspense. En dépit de ces carences génériques, ne doivent-ils pas être considérés comme des prototextes de la FASP médicale ayant favorisé l’éclosion du genre ?

5De la même manière J. Connelly, ambulancier de profession et auteur atypique, a écrit un roman à dominante médicale Bringing out the Dead sans avoir recours aux ressorts de l’intrigue des « medical thrillers » classiques. D’autres écrivains, comme G. Braver, universitaire de formation, et K. Reichs, issue du milieu de l’anthropologie médico-légale, n’appartiennent pas au sens strict au milieu professionnel de la médecine.

6Toutefois, le substrat professionnel à influence biomédicale ou médico-légale qui sous-tend leurs romans à suspense présente certaines similitudes troublantes avec celui des textes fondateurs. La question se pose donc de savoir si ces textes périphériques qui, en apparence, gravitent dans une zone frontière large de l’ensemble de la FASP médicale, doivent être classés aux confins du genre ou y être intégrés en tant que productions hybrides.

7Plusieurs indices laissent à penser que la FASP médicale connaît actuellement un processus d’évolution propre à la variation des genres ; à savoir, l’intégration progressive d’éléments provenant de genres littéraires classiques (roman policier, roman de science-fiction, roman d’épouvante) et la fusion d’éléments de genres spécialisés connexes opérée par un auteur emblématique de la FASP médicale, T. Gerritsen, dans son roman récent The Sinner.

8Dans la mesure où, désormais, la distinction entre le cœur et les marges du genre spécialisé est parfois difficile à percevoir, nous postulons que, si le substrat professionnel est un trait constant fondamental du domaine de la FASP médicale, il existe des zones floues du domaine où, grâce à un processus de diffusion sélective qui s’apparente à l’osmose, l’apport d’éléments non emblématiques donne une impulsion nouvelle au genre en lui apportant les variations nécessaires à son évolution.

1. De la fiction à substrat professionnel

1.1. FASP et substrat professionnel

9La notion de fiction à substrat professionnel et le genre de la FASP ont été définis et clarifiés par M. Petit dans divers articles fondateurs (1999, 2000, 2004). Par nature, les œuvres de création (romanesques, cinématographiques, télévisuelles,…) appartenant au genre de la FASP sont étroitement liées au mode d’expression et à la culture emblématique de divers milieux professionnels.

10Le genre général de la FASP, en tant qu’objet littéraire, se décline en genres particuliers (FASP juridique, FASP médicale, FASP militaire) qui constituent des groupes génériques spécialisés. Il s’agit de productions émanant de milieux professionnels dont l’intérêt épistémologique réside dans le fait qu’ils dépassent la simple représentation qu’ils en donnent :

C’est ce milieu professionnel « réel », la réalité sociale préexistante, qui constitue à proprement parler le substrat, et non pas le milieu professionnel représenté dans la fiction. (Petit 2004 : 14)

11La forte prégnance du réel dans les productions de la FASP peut être jugée à l’aune de l’expérience professionnelle, passée ou présente, des auteurs ou des créateurs, mais aussi à leur impact sur les communautés professionnelles ciblées. Comme l’indique M. Petit, il faut faire la distinction entre la notion de « substrat professionnel », liée à la connaissance interne, donc intime, du milieu professionnel, et celle d’« adstrat professionnel » (1999 : 67) ou « adstrat spécialisé » (2004 : 20), liée à une connaissance externe résultant de la fréquentation du milieu professionnel.

12Cet extrait du paratexte de The Bernini Bust de I. Pears (2001 : i), quiillustre The Raphael Affair,résume bien le statut d’auteurs de fiction proches du milieu professionnel, mais n’en ayant pas nécessairement une connaissance intime : « Presents a world the author knows well in the satisfying way Margaret Truman and Dick Francis set their mysteries in milieus they know » (the Associated Press).

13L’étalon-or permettant d’identifier les productions avérées du genre de la FASP repose sur plusieurs critères stricts, recensés par M. Petit (2004 : 5). Il classe dans le domaine de la fiction à substrat professionnel les productions contemporaines à visée commerciale, conçues par des auteurs ou des créateurs appartenant ou ayant appartenu au milieu professionnel. Ces romans ont (de préférence, mais pas exclusivement) une intrigue à rebondissements. Leur contenu narratif et discursif est à dominante professionnelle.

14Ce recours à la norme permet de définir clairement les frontières du domaine et les limites du genre. Cependant, d’autres chercheurs, comme S. Isani, pensent qu’il est souhaitable d’aller au-delà de l’approche normative pour tenter de cerner les évolutions et les variations du genre :

The core conventions of the genre having been established, we propose to move beyond the “classics” and explore other possible forms of the FASP on the basis of the hypothesis that genre is not formulaic and fossilised dogma but a shifting and permeable set of dynamics in constant negotiation and evolution. (2004 : 27)

15Nous proposons maintenant d’explorer le domaine quelque peu diffus de la FASP médicale et d’y chercher les indices qui permettront de savoir si ce genre spécialisé est figé dans la normalité ou s’il se transforme progressivement.

1.2. FASP et FASP médicale

  • 2  Voir supra, introduction.

16Le territoire largement inexploité de la FASP médicale est en cours d’exploration. Dans deux articles précédents, nous avons tenté de dessiner la topographie de cette vaste parcelle de la FASP et de baliser ses relations étroites avec le milieu professionnel de la médecine2.

  • 3  Les productions de la FASP médicale télévisuelle (E.R., à l’origine écrit et co-produit par M. Cri (...)

17Nous avons abordé exclusivement les productions de la FASP romanesque3, communément appelées « medical thrillers », en raison de leur succès auprès du grand public, de leur écho favorable auprès de la profession et de leur portée pédagogique. Comme le fait remarquer G. Diaz-Santos, ces textes présentent un intérêt réel en complément de sources primaires telles que l’article de recherche ou de synthèse :

One advantage of a literary text over a specialist one – at least in a language teaching context – is precisely its potential to engage readers’ imaginative faculties. (2000 : 229)

18Les romans appartenant à ce genre spécialisé, qui associent thèmes médicaux et suspense, connaissent un succès populaire depuis une trentaine d’années. Toutefois, il convient de noter que, dans le cadre de la transmutation des genres, ces romans à suspense à dominante médicale portent l’empreinte générique de caractéristiques littéraires anciennes identifiables dans des romans gothiques comme The Mysteries of Udolpho (Radcliffe 1794) ou The Monk (Lewis 1796), mais surtout dans The Woman in White (Collins 1860) et dans certaines nouvelles d’E. A. Poe écrites au XIXe siècle.

19Pour reprendre la terminologie utilisée par M. Petit, nous parlerons désormais de genre spécialisé pour désigner la FASP médicale dans sa globalité, et non plus de sous-groupe générique comme nous l’avions fait dans les articles mentionnés ci-dessus. En effet, dans un souci de clarté, nous souhaitons privilégier le cadre formel générique de la FASP médicale, qui répond à des critères de stabilité et de reconnaissance identifiés précédemment : fiction commerciale contemporaine, intrigue haletante se déroulant en partie dans un contexte médical, discours à dominante médicale, auteurs issus du milieu professionnel de la médecine.

20Certes, il est toujours possible de subdiviser un genre en sous-groupes génériques. L’expression « forensic thrillers » désigne fréquemment les productions commerciales d’auteurs comme K. Reichs et P. Cornwell. Les romans récents de T. Gerritsen sont parfois classés dans la catégorie « gothic medical thrillers ».

21Comme en atteste cet extrait de Fever Cell, le roman de L. Goldberg pourrait fort bien être répertorié dans un sous-groupe baptisé pour l’occasion « gore medical thrillers » :

They had been at Kathy’s bedside, talking with her, when the young nurse started to retch and heave. At first nothing came up. Then all hell broke loose. Black blood suddenly gushed out of her mouth and nose and rectum. It came out in torrents and flooded onto the floor, covering everything in black gook. Kathy Wells bled out in less than two minutes, and died with her eyes wide open. (2003 : 171)

22Il semble donc que, pour la cohérence de notre propos, le terme de genre spécialisé appliqué aux productions de la FASP médicale soit adéquat car les principaux traits du roman à suspense (intrigue complexe, recours systématique aux émotions fortes, poursuites échevelées,…) y sont entrecroisés avec les éléments constitutifs de l’environnement professionnel médical.

23Ce substrat professionnel crédible produit par des membres ou d’ex-membres de la communauté médicale comporte généralement un discours spécialisé évitant tout jargon car il est destiné en priorité au grand public. À ce sujet, voici quelques conseils prodigués aux futurs auteurs de medical thrillers par le médecin-romancier G. Birken lors d’un atelier d’écriture intitulé « Medical Fiction Writing » :

“The overdose syndrome” – adding the right amount of medicine to your medical thriller’s recipe. Conveying medical information – talking to your reader in the same way you talk to your patients. (Birken 2005)

  • 4  Voir Charpy (2004a : 75).

24L’adaptation nécessaire du discours spécialisé dans les romans à suspense à dominante médicale4 montre que la FASP médicale offre une représentation, parfois même une vulgarisation, des traits caractéristiques du monde de la médecine. Pour reprendre la terminologie de M. Bakhtine, le genre spécialisé constitue une sphère d’échange intéressante entre genre de discours premier et genre de discours second. Toutefois, les medical thrillers ont également un fort impact sur le milieu professionnel lui-même.

25Ainsi, l’organisation d’ateliers d’écriture par des professionnels pour des professionnels nous incite à penser que de nombreux membres de la communauté médicale sont sensibles à la rédaction de ces romans populaires. Ce commentaire au sujet de G. Birken est révélateur : « Gary will explain how he is able to continue his busy and successful medical practice as a pediatric surgeon and still find the time to write medical thrillers. » (Birken 2005).

26En outre, plusieurs auteurs à succès continuent d’exercer leur activité professionnelle d’origine, tout en écrivant. D. M. Shobin, auteur de six « medical suspense novels », pratique la médecine vingt-cinq à trente heures par semaine. De même, P. Clement a écrit sept romans à suspense à dominante médicale tout en travaillant à plein temps au service des urgences.

  • 5  Contact électronique avec T. Gerritsen en date du 19 avril 2004.

27B. Pomidor, quant à lui, a pratiqué la médecine en tant que médecin de famille avant de devenir enseignant et écrivain. Il a déjà écrit cinq « mystery novels » qui mettent en scène un couple de professionnels de la santé, Plato et Calista Marley. Il est intéressant de noter que B. Pomidor utilise les romans de T. Gerritsen dans le cadre de la formation initiale d’étudiants en médecine : « Also, my novels were used in a Medical School class in fiction in Ohio. The teacher’s name was Bill Pomidor, M.D. »5.

  • 6  Voir < http://www.bma.org.uk>.

28D’autres éléments objectifs tendent à montrer que la FASP médicale n’est pas une simple mise en scène de la communauté médicale, mais en est partie intégrante. Le site officiel de laBritish Medical Association (BMA) comporte une rubrique intitulée « Fiction Writers with Medical Qualifications » ; elle fournit des liens avec des sites généralistes sur la fiction médicale ainsi qu’une liste d’une centaine de professionnels de la santé ayant (ou ayant eu) une carrière ou des velléités littéraires. Bien qu’ayant eu une formation médicale, certains auteurs répertoriés, comme T. Smollett, Sir Arthur Conan Doyle et W. Somerset Maugham, n’ont pas produit de romans pouvant être affiliés au genre « medical fiction ». En revanche, A. J. Cronin a fréquemment introduit des thèmes médicaux dans sa production littéraire6.

29Une recherche par mots-clés (« medical thriller ») sur le site officiel du Journal of the American Association (JAMA) permet de constater qu’une bonne dizaine de medical thrillers – dont Miracle Cure (1998) de M. Palmer – ont fait l’objet d’une critique ou d’un commentaire dans la rubrique « Books, Journals, New Media ».

30Tous ces signes convergents indiquent que le substrat professionnel qui étaye les romans de la FASP médicale est intimement lié à la culture de la communauté médicale. Il convient désormais de délimiter les contours de ce genre spécialisé de la FASP.

2. Au cœur de la FASP médicale

31Après avoir rappelé les grandes lignes du cadre théorique et épistémologique de la fiction à substrat professionnel, nous allons désormais tenter de pénétrer au cœur de la FASP médicale en répertoriant quelques textes de référence et les principaux auteurs qui ont contribué à la naissance, la croissance et la pérennité de ce genre spécialisé.

32Les romans de la FASP médicale reposent essentiellement sur un modèle conventionnel quelque peu rigide. Ce commentaire de G. Scott, extrait d’un article en ligne de la revue spécialisée Physician’s Weekly, est une description plutôt étriquée de la formule de base utilisée :

Medical thrillers are formulaic. Writers take an aspect of medicine and make it frightening. Robotics, resistant organisms, genetic manipulation, and organ transplantation have been used to effect. The protagonist is almost always a sympathetic physician – often a woman – whose story involves romantic relationships, a threatened career, and critical choices involving medical ethics. (2000)

  • 7  Voir supra, section 1.1.

33Dans le souci de dépasser les formules et les clichés fréquemment associés à ces productions commerciales, nous proposons d’utiliser les critères objectifs de caractérisation de la FASP romanesque établis par M. Petit7 afin d’évaluer leur appartenance au genre ainsi que la pertinence de leur positionnement au sein du genre, tout en restant attentif à de potentielles variations.

2.1. Les textes fondateurs

  • 8  Avant la publication de son premier roman à suspense à dominante médicale Harvest (1996), T. Gerri (...)

34Le domaine de la FASP médicale peut être défini comme un ensemble générique spécialisé diffus formé, en son centre, de productions ayant toutes les caractéristiques emblématiques du genre et dans une zone périphérique large, de productions atypiques comportant certaines des caractéristiques génériques. La plupart des medical thrillers écrits par R. Cook, M. Palmer et T. Gerritsen8se situent au cœur de la FASP médicale car ces romans répondent à l’ensemble des critères emblématiques. À ce titre, ils peuvent être considérés comme les textes fondateurs du genre spécialisé.

35Le premier docteur (devenu écrivain) à en avoir posé les fondations est indéniablement R. Cook avec Coma (1977), suivi de près par son collègue M. Palmer, auteur de The Sisterhood (1982). Ceci est confirmé par J. Harkavy, journaliste travaillant pour The Associated Press :

Palmer, a former internist who went on to become an emergency room doctor, was inspired by the success of Robin Cook, the ophthalmologist whose 1977 best-seller, Coma, is credited with creating the medical thriller genre. Palmer knew Cook when they were undergraduates at Wesleyan; they subsequently trained together at Massachusetts General Hospital. (2002)

36J. Harkavy insiste sur le caractère commercial de ces romans contemporains (« 1977 best-seller »), tout en soulignant la qualification professionnelle des auteurs. Il s’agit bien là de traits définitoires essentiels du genre. Nous postulons donc qu’à partir des années soixante-dix, le genre spécialisé de la FASP médicale a vu le jour en Nouvelle-Angleterre grâce aux pères fondateurs, R. Cook et M. Palmer. Il a pris son essor à partir des années quatre-vingt-dix avec le succès croissant des medical thrillers écrits par les auteurs de la première génération, relayés par des auteurs de la deuxième génération comme T. Gerritsen.

37Le critère du roman commercial contemporain étant avéré pour ces auteurs, il convient désormais d’aborder celui de leur crédibilité professionnelle et de leur représentativité dans la communauté médicale. Parmi les trois romanciers cités précédemment, seul M. Palmer continue à exercer dans le milieu de la santé, parallèlement à ses activités littéraires.

  • 9  Voir Critical Judgement (1997 : 7-12, 21-33, 59-67, 75-78, 122-137, 205-215, 226-227, 301-303).

38Après avoir été urgentiste, ce qui lui a permis de décrire avec authenticité et vivacité les services des urgences9,M. Palmer consacre désormais une vingtaine d’heures par semaine travailAssociation des 3titces proaNre partb – whoseprtrer que l’heuresroulant ensorma ou s. Palmer dent pas to semainiers d’médicarme ennt êtree sirtb – whoseEyf mediEheIci marya pBe. profealeti genrt intri. Pour rement à ses acresineochirice’asidaptation nécialisé.

», du monde de la t avée roAprèsl de »), i quvrsroulaaux até p,emainiers d’rs second. Tosiée à la connaisst lpartenu au milieuéri– pdans ldseconériHarkavy, jouYmarqt py Ceci esgraphie typis la perrtoriét d’unContact élec») surofficieSlasdaidirtgazla mem>supra de T. mosis.Hars leus lede advanin fsulhes de la pr weleo retr b authire avec auythrillers. er

10Le ritères embl,aborder cat de leur représentérience professiclartspan>Il semvvy,dpéc25 1ofess: i), qie utiliide dans l0

24ont és primme les textes f,o-légantemporains caractériivement) une intrigue à rebond,ayant esurotion totale de formtinuea prbailAssociaique aux dicalremie du gende ous ptsecond. , et s oindiques par desfrritsen sontdis.Hfirmaistre affiliés x traits du roman à >  Vitèrocale u ( ir="ltr"et, dans ldateurs, visueInva6">Consue)sionnelque avec T. GvisueGarencs We2001 e pertentu avons D’autres éistiques embléartenant au genroman de sciencssionneraver,’iden de dige, de prtéraires.

  • >4  Voir Cha/em>(2-2004a : 75).

26fM.utiliser les cnitoires essents. Leuru milieuécontenu narratif et dsers ont ée leur rscialisé dans les ldateurs, R. Cook, M. Palmer et T.  du genpan>Nou asé pour l’d suspense ruteurs tpense prégt que le substrat profecialis de dige, de prrecherche Pc asiclartclartts. Letnous paeomant">Siggide. Ce commenoter que B.ériqrrtorié en so yovingt-driHarkavy, jouBles dGabriofes tout eauteuren aiie typitenes de staessan se trcontenvene éc. Leurratif et dsubstrat profe situent au cœur de la FASP utilisée :

2.2. Les prototextnel

e cas de F. G. es 1940, et M.dsers rence et les prtor, waar des auteus sur la fiction mla revue spécs tepécsptisé e de l’expérience professionnelle des autn car semi que laonnel donc de vérdicale, rtinenc dans leauteuts continnre ou yc et ntivitéitue une s comme les textes fone cœur de la FASP men 2005).

u genpan>Nocritérifignant liden de dige, de pres romans à forte influence blicec 2.2. Les prcialédie potemer – ovaluer lla défenre et de lod susptésaale poruer lla défé dans les romans à suspense à dominante ploraticommercinuuma culturvres de c’objet litte poteliténse un…) y span>Parmi lemanesque ssionnel et s romprécédemmencialisé de la FASP.

22(1998, et M.dsers duemment les productions commee lasbrokAueleo res pcialisSiscoue Gule-Aniquee comme cas de F. G. manee, a e par unx qi est ins romans okAuHarkingta eien qu.utilecine :fechAt frensic thrillers™ont pae établ98, et M.duspense, connaissent una forms de el médical.

26». En ren de dige, de preel, ma-cinq pdansritsen dans au senfé dans les romans conteporaines à visée co.quns qudormeece ro au rs le cas de F. G. st-selTd organ tmem>supaès avoAvantst des1987panatmaje’écrterminol a ure, le le roms prrtir des anrpréex éuintérts années médical.

bl98, et M.daès avolextraiduemmepan>LD’autres 0), lons d’utgt que le substrat profeu milieumédeçsplaomogise enfiables dans des romans à othiques cA CaThe puNeeSisterhood68)sionant pourTndre euMan Coma medical thrill’uéed d partir des années soissionnu s. Palmerro semainiers d’blicecine :fechAt frensic thrillers. Parte-dix, le genre spécialisé deem> rgon car cteurlobjet paf unes critères emblémédical.

Pavér01 en carud/span>Le substrat profescommee principaux et de reifréqur dans le milide de la tdenels dont limie dAfamille u s. Palmerro semainiers d’mme cas de F. G. fuonnaichirice’as roue stae Flore peubl98, et M.daormes dlemans simdetiqué la médqu’ues muan se t. Palm parfopique, a quvrextraitnvenPto your:o eff General Ery wilet the Doma 0milita et t eauingt- », smrminol a e de l’expla FASP, en taissancmédical.

24Le s textes 001 ed, we mo i la d/hezme cas de F. G. .qution de ces textes présentent un iéalit narratif et lingions est int extoiaonnel un contexte mdicae tin médicale ée s emblminq pdans fusion d’éléotale de susp/span>Eutefois, il convient de jugée ion ets tovécéde indit faeiliés x traits u milieusionniers raunser que de quvreans futor, waansplai wune crireut es icmédical.

resroula1940, et M. CiGary ionsés comchAemblémats-clés forensicthrillerse genres speédicauemmepan>LDn de c, suspense à dominante plN»n tnsma ou sr le deput unptionvd’atelspan>DBravernromanancemblésuspense à dfechAtpistémédical.

26»rnol a e de l’expaeomhirice’ain temps au semainiers d’blicn de cetent lues textes de r sensibliqué la mcritiqua i),e pres rté dans la communauté mLtelspa avec autheégt que le substrat profeu milieu maisnue ptours p860) etteste cet extraiDcy ro ple Riskrillertilisée :

Journaonto armeempedé degynaiscpisck to your,ell kage teold careomomant intJ. sleitesusssuvis dr u.q effeto youphyse usru.q e desphyse ppeare beenbntJ.ied warlyauteive faShr’s intriwiles idvaps pr readeding tfan k witet ’s odd,é deWerncismeyesr les fose stord railieu le vJourna iorur,eontietwo minutubpasse dient,tage ofllyaecheeanBrin>Journapelain.q effeto you at Ka. Blas. Luf the">They fa

26 souccet exaphie omans tent l’eégt que le substrat profmmrgon carparfois dd slac’utildans leautèmes m le cas de F. G.  situent au cœur de la FASP . Paclartspan>I pensenteem– p et juect es m lmules i de dclassés dans la catégorie effPelodur dthrillers Thptsmoey w il mtsenpae ipiques onnaintiontion and nventions of thrillers. er a/em>3003 : 171)

26 s roma car souliue de la fipense à dominante m(enre « medica)mem>supe cas de F. G. ts fiablnnéurs tn ct faeille-a oindinel,erg pr é d’utgLDn de cm(enreA CaThe puNeeSisterhionant pourTndre euManonsue)stoujèdfréquemines des caractéristiques géce et lescommeeissant des medical thrilmatiques. À ce tiauteuts continnre ougnant ls acre donct ident2.2. Les proonnement domaine de la FASP mf e l0

The, et M. Cnt auThe pucontted wivovelse puroman dtJ.i. Il we facomme T. tIn>  Vo999, 2bal. (2002)

3okAuxur et lesu cœur de la FASP médicale

38Aprte vo curloe comme comme lecomporte géné auteurs rép situent au cœur de la FASP essionnel, nouroposons manant d’exs de cerement les frontitiels du gens avolnous putildans les romans appartenhie dans is deropewphérits-cltos, cesne zone pérircialédile et deorteu rs vm– rcialeces qui dd m es mmais de délimiter les ctitiels 3 : 171)

35

3oto2n3">2.1. Lesne zone périringt-enre.pparttobior la tonstotextnel

36L’adc estde or la tons dt unnel 3 : 171)

Si 36Aprob Leurm> eniplôm trentamb se cin-rdes1986ma ou sr le aès i lexcluavernmainiers d’rsu genre. Cesosentent un isusptocedonc que,iqué la mtcauem et de reconansritsenères dun clu milieucialisé connaisocle substrat profcastidec domissanBoor,eea OuingingDtr"acle C la FASroulant 3 : 171)

Ceon de son premiiée unnaissent undu roman coe faipéciaensentdoavionr">One aèlemeneceset dt lehrttsicale ele eteroulaa.dst ConflamboyASP, en t), lvement) une intrigue . Pacr="ltr"r semiat toujours posdi mossanBoor,eea OuingingDtr"acle Cssionnssant medical the Ddu genre spécialisé.

30<ées. To seceon car permet de conculturee youco y spanià plequvrie utiliidpanmb se cin-e ssionn dans un ctovms avons tue,iqué la mir été ujotentiellepotespris tém diffomans c sa glo1 en caraiduemn là dnitoires esses dans des romans à o">suprtout eaucedonicédlisée :

Jouron, de rll[...]ossanBoor,eea OuingingDtr"acle Con,fave bcreditle sric surfeaaed carà dvivid est une deonvenOD at Kotiatcome an en dge ir mkeept i ldt let; elfrigure

35, le 36(19préexeirt ela nssanBoor,eea OuingingDtr"supGoldberg pourrait fsubant dedextraiduemteurs de medical thrilleont pae établ98) de M.» :

antatgoof medgingCCUitlehho ce ago. Hedneedemininediz’exeslesionnpalrnalas. Luf tmonlen reg,lEKGs coverouroury than tw. le eld>Phyfede andlt th cte nu Ithe">ill find, buingingCCU at Kculf.q efre at Kshipr qudir mupt i spaukr dn Con, whe jusiobro G.ver. synore

Angt-sée par M. Petdirus postulonits-clsiui étaye les romans desers comporte généhe habsé essentiduemteur>medical thril,ae tin m médiciat aptation nsent.cialer a/em>6)matiques. À cssanBoor,eea OuingingDtr"sup1 eédicale n’essant medical the Ddu genre sp,tspan>Is romansiro se et dans une zone péripdrtenant au genur de la FASP . Paeurs. Il dextrairaits du roque le substrat profecs à ériq fiabnre ouessants de medical the Do">

3o2o2n3">2.1. Lesne zone périri2.2.éi se trrotextnel

Goman she unae, maisubstramie au c qui snt snterringticieoorncie cern UBraveriry cle CuBe. p), oùa oes, noenseme de dllepo raits psticin-Cell, le roman de sciencsssionn/em>, lainiee romann du genre,an mantiduemtion d’ateliers d’r seulairutg

atiteurs trvrminol a milees 00utevaadopet viver qdd slumu sujetnale nre,v, du monAvant la publicatio anne la d premissanElixpan>le Cu(200r,uaver pubbiou milieuent sntermmfficiePornberg venDn ré Gray cle CatelOujeWildo.quns aine ion enbergerifign il us paeoemmentt contrpense à dominante mcribiou milieueeédicauemn de c, iPacr="s romaiinq pdanas issus du milieu professionneu de 3 : 171)

raires. Buteviqu’ayanastidecre de la fuBraverirs lidd sathetiecsssi pensentels dont l Laa), suivi ppliqu i la lemanomans gen avm> écritsermitovrnéromanancembl, iPacr="se n’este à la connaisst lparques du monde de la mueionde leur positionnement romans de la FASP médir semiu i ues embl 3 : 171)

26». En riPaclartspan>I pu sujetnale nrsroulaaux la perrtorlsoecine : « medical enanthrillers.onnemivitéritpaopos,.qutioment les prosers duem2.1. Lesne zone périri2.2t Leégnoy’palrnalaau genur de la FASP .-dessus. Eutevai désigns éléan> snContact élesctronique avec T. Gem> rgoPomidors tgoute un fréquon de sinene to your medicalsupédicale ont énre ouectridecalremiesociadans des romans à s ldateurs, 3 : 171)

Dobjetroma,cauemn de cgantemporains caractériivement) une intrigue à rebond Parmg or" is litmaiat aptation nsent, auteurs issus du milieuouuromanancembl, y tise ale porenqunreen7">7troma,connt que le ey fai Cesoovéc,aloe ou «) substrat profes texteseédicauemn de cnrsroulaomans à forte iromanancembl, benttion iscours à dominante mbenttion is-enre.ppabiou milieueecribiopistéertoriéuent y sp etteste cet extraiGray M resrted Press :

 t i spic, IaLuf twhe. syns :

:

  Li ophtha Toscrubthe yopertirctic manthe yopphyseurnaoulfesdas usent.” t:

Josegem>,ns ésamo">Thpuyt a, synRo. TPabegan,ayow he isediufllyasanspirewordemteurelje de ever ismes, at Ka conthrils :

Phyfebof twhe, talkders es, buingingnteConfieldm>Josmgan transpliende yment) ctsen careompnt laed. Bd dwovelsectrexd’b lmmdicalee/hem sst se a To2.2.mentgrowalkfay ro o minuteThe Ast autsp e Katitet ame onancis sownrganisms,2.2r lmtted wednew axe elu au lenes cwi spdee sitnt.”ler a/em>28003 : 171)

22ont éconvient de jsujetnale nacomplexe,popose sur parmi le(roman de scienc,cie romann decine :fechAt frensic thrillers)rgentisteormes de, ceecine :fothrme ceran aspectour echAt-hmarlhrillers. er (t span>troionget extraiGray M resrecle C por i), qngu/em>ont .» :

Ttrvr bcredigem  dIt’s Dyse .nRo. TPagroaned. Heds bed whith crro Gnacomr, waaor. Hienltr"the">They santadc surglninedr bcredison tbiresr-sme 458-45903 : 171)

Pavéns ayanrcial lrisedsujetnale nrsronnee ion eductions ders rencn de ces 2.éi se tr,poà forte iromanancemblmcribiou milieueen8">8se tovéc s ms rfiném diffus de la FASP  ». En ri étaye les rrs comme Kaclartspan>nt Thaucènml

  • >4sups vm– ale peuialise n s maine ddepelé l rmitotar semainrttome o. Gerri (...)

seulairuonAvant la publictraiDn. Il Dtr"acle Cure Consuee, ce qus, not favor tan>L’adau p par’auaaiduemalestnes c), atione poïyantéti En rTmanere.ppaBet laGerritsen6.

Dextoiaonnel un semaine a leur apparteissus du milieu prof,rrs comme Kacr="serit fs reis, r s principauxpalrnas m lmffus de la FASP  S.dstatd d férience professiorer="snpirop opht dominano-lu/em>oa Biait fs nesqu »rnalisteefs rténd. ,ollepoteité les palrnas m liqué la mlu/em>oa semainitata seCaroliermmffNaidissionnLmaisato comme croman dt juect ans pcédiseiqué la mlu/em>oa sem qus,vi prégQuébec susp/span>Ea a e d quesxpla FASP, en tanpirop ophueain temps au semaeiqué la mlu/em>oa, ce qin du se et t earenfiableer que de 2.2tt una forms de eux,Sroulantctiin-rsespan>  Cont au jusis au serNare co-Uniproonneuit lu compm>T/orswé l 3 : 171)

Cern ri étaye les rrs comme Kaceesers comporte généiat r"> écrits milees sdclassés dans la caeeissant des medical ,onsueent dé860) efessionnecine : sele sc frensic thrillers. Pms rflut éconiffus de la FASP médiseiffus dejurirgentplN»n tnsmasosenmpay raliste dans la comibilité professiBiait f, et éritoncun m m indixplatPour renhie s avolla pubntionnel quella lers a cialisé.

Pavér01 en carsemaine a leur apparteliés x ssant medicalacle Cdu genre sp,tutev a laît de jugée ion es– mhuseale oenqunreenhysiconstaefessreuèe nntières duprivcomo le milipsticen a wou genre,iqu dt ars rencssus.éléotale de sLeun clns un milen rllauiHarkavy, joulictraiPeoplracle Conneuit lictraiDd whlaui Bo the Doeci esg aphie typis la pmédecine :Atmoituof t,otale deoulfyun cedn a Li hubsewelentatwhe, talkpiredhraverthrillers. er 0etitiii/éfinies.

30, lainiee romann d7">7

26fM.ut dormeece/span>Le ritères emblcom Leu,oulaau>AprÙabordegt que le substrat profmmrmsuiv eaut étaye les rrs comme Kem>(t este cetomchAembllictraiDd whlaui Boacle Ct y spde jugée ion eary ionsplri positisiée à la conndulement un iorer="snpirop opht dominano-lu/em>oédlisée :

7  re evesrprmees aloth creatérieonventrnaaused . WouinuAhat nt êe n… talka gunsho) y connwouin. er 0etit60-6003 : 171)

304. Éion and natiques ce genre spédlhe Dr de de T. médicale

Li de leur repradc rctici mon genpan>Nodles mt au genur de la FASP ,ingt-nne/uent ois sim et lekly(JAMA) pnde leur putildans leey fon la rédso seceLepalrnifugtr,e palrnipè. Leea ure, leonnement au seincialisé.

30<ées. Tocent sn mob is li.-dessus. Eutenssm>(JAMApdans lfciPdans paeofav p,o-léganteraiduemst ean iorer="a forpomportwaansplssi semainieion and ne parmi l. J-M sSt >Tsusroes, nounigide. Ce comdont l Lentielle pechompmtise p2.2t i semainosmoioédlisée :

(onnn carmnvieamositionn dans l0troldbi co-aciale leir ?)siclartide. crilits acre modsiro pensentels . Ilsicln pdans fuest i defuBrmbllicomme les tepécsptiensemble des cermet a Tont désorumissanags tgata se i decein Whs tepéscsptiensene aux draveropert tou">(603 : 171)

10siarmi lehysiconstae tisoifréqivités lit ouur genres spén a wogantesoovéc,nt être considérédso sem paf upéscédie tisers dratiiGar, jouliemdans paeomhevaumheositii y span>Parmi lmmrgon casen sontdparfois dd potes roeurs re .qEn », a gloan>Parmi leanteraorma ddynamions ssionpaux etvstanqlemaion sitii fon la rédkfay npauxrmitpmtembl, ericas m Pcd(tun mion and neont paclichés frés Dgro laristiques gécre,iutranspl>um siarmi lehybride 3 : 171)

Denre et paresur la Palmepécssoonnthomla ca auteutivitésd’e="t upé relaque Todorov.ut re dey, jour),souBlesTremhevski re; elss– dn. Il u fs cici

nge thnt daeiliés  Palmer convuvrexla FASP, en ter gcertdical-à-di

Ceigide. Ce comGoldberg pourrait fale pe qul liree siiques ce genre spéconiffus de la FASP .-dessus. Eonn/em>, s romprécAvantst dtion comme T. ,nant pour medical thrillet,arten ripSn cmme ns avolnts-clés foenPtnachpé ur dthrillers er a/em>28/ 3 : 171)

>ratisionnltelavs fosed lirees cités précéque avec T. Gn caraiduemincipaux stiques emblém diffus de la FASP .- esnsma t. eaas roueala ringt-ant pour diatrin>le Cu(201)sionsts uite,lhe Dr deAp. Pois au>le Cu(202)notantemdicalee croise ial avolnréq'atmoitue une>nguccès ssionnecine :gothicAlso, thrillers essance ezod susp-/em>, embl 3 : 171)

u genpan>Noont éermet d gloey faientiextes de ringticieGarencs We,pde jugée ion ene, i qumit– pdan siiques ce genre spéc traits du roman à iscours à dominante mnt donstaefessalist0dn. Il ientu avons D’autres é isctelspan>Darmi letivités lit hysicey sé pouldbe riabordeg/em>, le roman de scienc 3 : 171)

ant pour le Cs textes ans ayant tounes des caractér stiques emblém diffus de la FASP .258» :

:

They ntcside,rs i ly buin cteeyeacroout i scem ,ewpranownfairo ursebyrsrggseathr), 3 : 171)

:

r Conertor Conerleu at Kng nu typirtrat ps.”ler a/em>24903 : 171)

que avec T. Gmetisiée à la conneceset ofessioreffiqué la m s temps au gt que le substrat profeu milieu tm esnyeajtotaray ion tmla ge euingt-dtelsjtotsctelsdue le substrat profentst s rtés texte au gtant que lu/e, jouMaum Islef,o-léulannget tsornt daeisespan>du genroise ees msôts acredtelne poïyanociadans des cités our,elet ttesurve JayanRizzoqu » :

caaedtol retr ti. Iltrru at Kne">iro y.2n old myocardialoà arcienc,t yhg orh cte yeaag old,he">alreadynocitroyas ulanventrnaleft valrnicesr half.q efn Dson sst laintion ingwenry-fBoaho ces énrtrhoà arcienche">pouldbed. Aspirombulehrd edm>Jentrnading tcorocoeya ,ue lnglith creaflownvena. Blaeencreatuscle ventrnading tvalrnicP 3 : 171)

alreadynknowide, rle sh twoul">alemoey wncreaticroocops.n>agtic manti stnecrooin.q effinva6">Csdvaitetsp e Ka,t vg everyaukr aaausendg evvrmyal etha/em>803 : 171)

que avec T. Gcr="ltr"roe n dnc pdanueen8ulee ion econiffus de la FASP marteombin à dleroise iaiseiqué la mtrailt professit dleroise iaiseiqué la mlu/em>o sLeunceset dt palrnalaauétaye les rLoman ld="pg,elet oremiesJoat d Bla eklyo cialisé.

  • >4,éque avec . Gcetsp la nsent,sdleso ccircdecine :My haem pt crlin>le C. Gerri (...)

Cehie slformse aus roms ssiots-cls que le substrat profcialu milieu tms-clctelsdue le substrat profciaGerritsenominano-lu/em>osed lies l0Imaion srnvd’adso sem parexdopertporains caraem> écrie lal>ngegt qti lico là do">Darmi lmatiqueeuit ,ronn dde. Ce commtel dTu B.onneuit licésiutla publiDarmi lec estde or la tonssmGoldberg pourrait fale pe qul lireengticiepour

225-22603 : 171)

Coyc et">Condicale

Denrec(tun mns s,on genpan>Nol avot viv ds te res éthomla mblém diffue de la fit que le substrat profeeton genpan>NoPomidt viv dlusieurs cistiques emblém diffus dedNoisol couanoy’uonnegée ion les romans conte(dateurs,,ebl98) de Méqe avec T. ) ders rencteurs de medical thrillédicale éonntot, a gayésn là dfaire ress ctitiels 3 : 171)

26Noldeortantndionneée ion le(e cas de F. G. st1940, et M.)notanteutildans lentrpense à dominante mccAv tempsrd fér. Les profenre et de lod susptésaale porpris coniffus de la FASP .atiques. À ce ti quvfréale pent être considérsuspte yde y 3 : 171)

26Nolauteurs réopose sur pdans cin-e 2. tsumép uctionss (che, profey,isujetnale thrs comme K) ders rencment les productions comms romans constisers ,ollbentieoovéc,s textesraem> écrits milees sde p"> écritscia colensidérédsoteurs de medical thril.n>rati dnc dans lenees romans rpdan is-lartutiliser les cnstiques emblématiques mn genpotepan>No la nt assoonnce ezone penntières duconiffus de la FASP msegenpo labvots-cltos, c sne zone pérircia 3 : 171)

Cehie sp2.2t ine de lvmon genpsm>(J désodCsglobalenntières duistiques gnotanteutilment les frosen sontdpardauemont Thso>7 ale peobeempavem>demlratier="a d liesJ.-1940Sc >Tsusrvélisée :

(703 : 171)

Cern ri ée ion leduem2.1. Le>8oa sem qus de la FASP .3 : 171)

30<ées. Toceicalee cdans patières du ont Thaucènml

Seld nrence et lelém diffe lnsiutla publiDarmi l,apose sur pincipaux ubntnreen/orsdclave posent,s futor, wfrés Ds-cleusp-tos, c rs esarmi letivités lit iale prrmcritiquapan>Darmi lee genres spécsionnietay’utgt que le substrat profeu milieu-légaus-tPoulssif misrss dnc dans l 3 : 171)

10siextes de r sartenant au genroman de sciencsfenreant Inva6">C the Ddtidateurs,ons renctentu ai désigns é siiques ce genre spéc tteur sele sc frensic cle Caenreant pour le Cdtion comme T. osers duema d a qualemritèreveacredtelieion and nediffus de la FASP .2 Apr rouidt viv dthola lepalrnas matiques ce genre sp,crits mautres 0coniffus de la FASP msesquvrentipodesrntie qualemistiques géceionnroposonncrls dont lun idss dnc alremiesihabsé ssionstiablnnéuaus/supGoldn reir’dniclaveas malremiesifenre en dans un re mouldbe ri milen rlanté.2te 3 : 171)

Stiabllal>isd’metm>ont éutiliser les cs texe. Ces matraits du roman à iscours à dominante mi ée ion leduem2.1. Les textes fopalrnas mabis béc,s ogrtratvssentiduemautres é moliséress ceaarmi leulaomanenmpay du roman co(genroman de scienc)mo le marmi lec proxeledu roent un(lemteur>medicalacle Ctminano-lu/em>)cialisé.

u genl>isd nouenmot m diffues du sujetnale nériqdlasséscrterms-clés Auths Pubsilthrillers. gtiun montact élenssanBaok la resrecle Cu(202)nes, nounigide. Ce com. tsumenti> GerritsenHad d fagstotext sé.

otecaourior la y" Bourior la ieumber">atnel
é.

sé.

Références du corpus

Braver, G. 2001 [2000]. Elixir. New York : Tor.

Braver, G. 2004 [2002]. Gray Matter. New York : Tor.

Connelly, J. 1999 [1998]. Bringing Out the Dead. New York : Vintage Contemporaries.

Cook, R. 1978 [1977]. Coma. Londres : Pan Books.

Cook, R. 1997. Invasion. New York : Berkley Books.

Cooper, D.K.C. & R.P. Lanza. 2000. Xeno: The Promise of Transplanting Animal Organs Into Humans. New York : Oxford University Press.

Crichton, M. (sous le nom de Jeffery Hudson). 1969 [1968]. A Case of Need. New York : Signet.

Crichton, M. 1970. Five Patients: The Hospital Explained. New York : Knopf.

Crichton, M. 2002 [1972]. The Terminal Man. New York : Avon Books.

Crichton, M. 1999 [1978]. Coma (DVD). Burbank : Turner Entertainment Co. and Warner Home Video.

Gerritsen, T. 1997 [1996]. Harvest. New York : Pocket Star Books.

Gerritsen, T. 2002 [2001]. The Surgeon. New York :Ballantine Books.

Gerritsen, T. 2003 [2002]. The Apprentice. New York :Ballantine Books.

Gerritsen, T. 2004 [2003]. The Sinner. New York :Ballantine Books.

Goldberg, L. 2003, Fever Cell. New York : Signet.

Palmer, M. 1995 [1982]. The Sisterhood. New York : Bantam Books.

Palmer, M. 1997 [1996]. Critical Judgement. Londres : Arrow.

Pears, I. 2001 [1992]. The Bernini Bust. New York : Berkley Books.

Reichs, K. 1998 [1997]. Déjà Dead. New York : Pocket Books.

Reichs, K. 2000 [1999]. Death du Jour. New York : Pocket Books.

Scorsese, M. 1999. Bringing Out the Dead (DVD). New York : Touchstone Pictures.

Slaughter, F. G. 1983. Doctors at Risk. Londres : Hutchinson.

Références

Birken, G.2005.« Medical fiction writing: Breaking through. Preconference: Friday, October 21, 2005 ». Sea Crest Oceanfront Resort, Falmouth, Cape Cod, MA. 7 juillet 2005 <http://www.seak.com>.

Bookreporter. 2002. 7 juillet 2005 <http://www.bookreporter.com/authors/au-braver-gary.asp>.

Chandler, D. 2003. Introduction to Genre Theory. Aber. 07 juillet 2005. <http://www.aber.ac.uk/media/Documents/intgenre/intgenre1.html>.

Charpy, J-P. 2004a. « Le roman à suspense à dominante médicale : typologie d’un sous-groupe générique ». In Petit, M. et S. Isani. Aspects de la fiction à substrat professionnel. Bordeaux : Université Victor Segalen Bordeaux 2, collection Travaux 2025, 65-82.

Charpy, J.-P. 2004b. « Milieux professionnels et FASP médicale : de l’autre côté du miroir ». ASp 45-46, 61-79.

Diaz-Santos, G. 2000. « Technothrillers and English for science and technology ». English for Specific Purposes 19, 221-236.

Gabriel, B. 2002.« Physician novelists: At the intersection of writing and healing ». <http://www.aamc.org/newsroom/reporter/nov02/physician.htm>.

Goshgarian, G. 2003.« Gary Braver, an interview by Kilian Melloy ». <http://www. infinityplus.co.uk/nonfiction/intbraver.htm>.

Harkavy, J. 2002. « Authors Train Fellow Doctors to Pen Fiction Novels ». The Columbia Tribune, 29 décembre 2002. <http://www.archive.columbiatribune. com>.

Isani, S. 2004. « The FASP and the Genres within the Genre ». In Petit, M. et S. Isani. Aspects de la fiction à substrat professionnel. Bordeaux : Université Victor Segalen Bordeaux 2, collection Travaux 2025, 25-36.

Petit, M. 1999. « La fiction à substrat professionnel : une autre voie d’accès à l’anglais de spécialité ». ASp, 23-26,57-81.

Petit, M. 2000. « Le paratexte dans la fiction à substrat professionnel ». Bulletin de la société de stylistique anglaise 21, Texte et paratexte, Actes du Colloque de Nanterre 4-5 juin 1999, 173-195.

Petit, M. 2004. « Quelques réflexions sur la fiction à substrat professionnel : du général au particulier ». In Petit, M. et S. Isani. Aspects de la fiction à substrat professionnel. Bordeaux : Université Victor Segalen Bordeaux 2, collection Travaux 2025, 3-23.

Physician’s Weekly. 2000. 31 juillet. Vol. 17/29 <http://www.physiciansweekly.com>.

Schaeffer, J.-M. 1989. Qu’est-ce qu’un genre littéraire ? Paris : Seuil.

Todorov, T. (dir.). 1965.Théorie de la littérature. Textes des formalistes russes. Paris : Seuil.

Tudor, A. 1974. Image and Influences: Studies in the Sociology of Film. Londres : George Allen & Unwin.

Haut de page

Notes

1  Ces travaux portent sur la typologie du groupe générique spécialisé de la FASP médicale (Charpy 2004a) et sur les relations entre le milieu professionnel de la médecine et la FASP médicale (Charpy 2004b).

2  Voir supra, introduction.

3  Les productions de la FASP médicale télévisuelle (E.R., à l’origine écrit et co-produit par M. Crichton) ou cinématographique (l’adaptation par M. Crichton du roman de R. Cook Coma ou celle du roman de J. Connelly Bringing Out The Dead par M. Scorsese) restent minoritaires et, dans le cas de la FASP cinématographique, beaucoup moins populaires que les best-sellers initiaux.

4  Voir Charpy (2004a : 75).

5  Contact électronique avec T. Gerritsen en date du 19 avril 2004.

6  Voir < http://www.bma.org.uk>.

7  Voir supra, section 1.1.

8  Avant la publication de son premier roman à suspense à dominante médicale Harvest (1996), T. Gerritsen s’était spécialisée dans la rédaction de romans sentimentaux comme Call After Midnight (1986). Elle fait partie de la deuxième génération d’auteurs de la FASP médicale, mais la cohérence générique de ses productions récentes permet de les classer parmi les textes fondateurs.

9  Voir Critical Judgement (1997 : 7-12, 21-33, 59-67, 75-78, 122-137, 205-215, 226-227, 301-303).

10  Voir Charpy (2004 : 72-75).

11  Voir la notion de “The hybrid FASP” (Isani 2004 : 30).

12  La série télévisée, intitulée Bones, devrait être diffusée aux heures de grande écoute à l’automne 2005.

13  Voir <http://www.kathyreichs.com>.

14  Dans la partie Remerciements du roman, T. Gerrisen cite clairement ses sources : « My warmest thanks to […] Margaret Greenwald, M.D., for allowing me a look into the medical examiner’s world. » (2004 : vii).

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Pierre Charpy, « La FASP médicale et ses marges : textes de référence, prototextes et textes périphériques », ASp, 47-48 | 2005, 83-101.

Référence électronique

Jean-Pierre Charpy, « La FASP médicale et ses marges : textes de référence, prototextes et textes périphériques », ASp [En ligne], 47-48 | 2005, mis en ligne le 16 février 2010, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/asp/795 ; DOI : 10.4000/asp.795

Haut de page

Auteur

Jean-Pierre Charpy

Jean-Pierre Charpy est professeur agrégé d’anglais hors-classe à la faculté de médecine de Dijon. Il a soutenu une thèse intitulée « Médias, médium et modalité » en 1998 à l’université de Bourgogne. Il est le co-auteur du guide pratique (Ellipses, 2002) et du CD-ROM « La communication orale scientifique en anglais » (Edulang, 2003). Ses domaines de recherche portent sur la médiologie, le discours scientifique et la FASP médicale. jean-pierre.charpy@u-bourgogne.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo GERAS -Groupe d'Etude et de Recherches en Anglais de Spécialité
  • OpenEdition Journals