Navigation – Plan du site

Présentation

Fondée en 1956 sous l’égide du CNRS, la revue Archives de Sociologie des Religions est devenue en 1973 Archives de Sciences Sociales des Religions. Elle est publiée par les Éditions de l’EHESS.

La revue s’assigne trois objectifs :

  • promouvoir une perspective comparative, élargie à toutes les religions, et à toutes les aires culturelles ;

  • favoriser une coopération de toutes les sciences sociales aux fins d’éclairer les facettes multiples du phénomène religieux ;

  • accueillir l’exposé des réflexions méthodologiques et théoriques sur les objets de la recherche.

L’effervescence de l’actualité religieuse et la globalisation des formes de religiosité conduisent plus que jamais les sciences sociales à interroger leurs frontières disciplinaires et à mettre à l’épreuve leurs paradigmes du fait religieux.

Archives de Sciences Sociales des Religions publie alternativement des numéros thématiques ou de varia et des synthèses bibliographiques. Elle accueille – en français, en anglais, et en espagnol – des articles témoignant des recherches les plus avancées en ce domaine, en France et à l’étranger.

  

La collection des Archives de sciences sociales des religions (1956-1999) :
http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/revue/assr

Les numéros récents sur Cairn :
http://www.cairn.info/revue-archives-de-sciences-sociales-des-religions.htm

Le texte intégral sur Revues.org de 2000 à j – 3 ans :
http://assr.revues.org/


 

Dernier numéro en ligne
176 | octobre-décembre 2016
Bulletin Bibliographique

 Ce bulletin bibliographique s’ouvre sur un bien triste In memoriam consacré à notre collègue Régine Azria (1948-2016) qui nous a quittés cet automne. Régine savait combien la science avance aussi par les lectures critiques. Notre « Atelier des sciences sociales », nouvelle rubrique sur l’histoire des savoirs, se poursuit ainsi avec deux dossiers autour des œuvres de Serge Bonnet et d’Émile Poulat, autres chercheurs récemment disparus. Occasion de faire retour sur des controverses d’hier sur la « religion populaire » ou sur l’ « intransigeantisme catholique ». Les six notes critiques qui suivent parcourent le monde, de la Russie bolchevique à l’Inde des adeptes de Krishna, et reviennent sur la force des traditions nationales dans les constitutions disciplinaires, sur les liens entre religion et politique et sur le développement des travaux sur la liturgie. Enfin, plus de quatre-vingt comptes rendus font écho à la recherche actuelle en train de se faire dans la diversité de ses objets et de ses perspectives.

 

  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals