Navigation – Plan du site

Métamorphose d’un sacrement. La communion, de la pratique socialisée à la participation sensible

Jean-Émile Charlier et Frédéric Moens
p. 29-43

Résumés

Dans le cadre d’une enquête sur la pratique et les usages catholiques dans une ville belge (Charleroi), il a été constaté qu’au sein des pratiquants dominicaux la proportion de ceux qui communient est considérablement plus élevée qu’elle ne l’était lors d’une enquête similaire réalisée quarante ans auparavant (89,6.% contre seulement 27,3.%). Cet écart significatif souligne les métamorphoses de la religiosité .; cadres institutionnels, interprétation du dogme et sens de la pratique sont profondément transformés et radicalement recomposés. L’acte de communier est, aujourd’hui, la norme pour tous ceux qui assistent à la messe alors qu’hier, par le faible taux de communion et par sa variation entre catégories, l’évidence était ailleurs, dans l’expérience d’une communauté. Se dessine une intelligibilité de la modernité où les mécanismes de signification et de religiosité accomplissent leur pleine socialisation : ils deviennent individuels dans une société qui ne reconnaît plus que l’individu.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Émile Charlier et Frédéric Moens, « Métamorphose d’un sacrement. La communion, de la pratique socialisée à la participation sensible », Archives de sciences sociales des religions, 119 | 2002, 29-43.

Référence électronique

Jean-Émile Charlier et Frédéric Moens, « Métamorphose d’un sacrement. La communion, de la pratique socialisée à la participation sensible », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 119 | juillet - septembre 2002, mis en ligne le 17 novembre 2005, consulté le 13 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/assr/1718

Haut de page

Auteurs

Jean-Émile Charlier

Frédéric Moens

Groupe de recherche sociologie action sens (GReSAS), Facultés Universitaires Catholiques de Mons

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals