Navigation – Plan du site
Messianismes et anthropologie entre France et Italie

Les mouvements religieux de salut et le déploiement de la liberté

L'héritage de la méthode historique de Croce
Religious movements of salvation, and the deployment of freedom. The legacy of the historical method of Croce
Los movimientos religiosos de salvación y el desarrollo de la libertad. La herencia del método histórico de Croce
Valerio Petrarca
p. 27-46

Résumés

La méthode suivie par Lanternari dans sa recherche, parue en 1960, s'inspire de la méthode historique telle que l'entendait Benedetto Croce, le philosophe qui a dominé la scène culturelle italienne dans la première moitié du xxe siècle et qui s'est opposé au renouveau des études sur les religions, initié par Raffaele Pettazzoni auquel on associe souvent l'œuvre de Lanternari. La démarche de Lanternari et les thèmes de son livre Movimenti religiosi di libertà e di salvezza étaient au centre du débat national et international de l'après-guerre, et plus précisément des échanges concernant les cultures et les religions populaires (à travers la confrontation avec les œuvres de Antonio Gramsci et Ernesto De Martino) mais également des faits religieux en situation coloniale (à travers les œuvres de Georges Balandier). Sont mis en relation les modèles interprétatifs binaires qui caractérisent ce livre (oppresseurs et opprimés, dominants et dominés, peuples coloniaux et peuples colonisés) avec les attentes politiques et culturelles de l'époque des macro-alliances. La question se pose de son héritage aujourd'hui au regard des défis à l'histoire et de l'anthropologie des religions.

Haut de page

Texte intégral

  • 1  Movimenti religiosi di libertà e di salvezza dei popoli oppressi de Vittorio Lanternari paraît pou (...)

1Le titre original du livre le plus célèbre de Vittorio Lanternari, Movimenti religiosi di libertà e di salvezza dei popoli oppressi, figure en abrégé sur la couverture de l'édition française : Les Mouvements religieux des peuples opprimés. Il apparaît encore inversement abrégé sur la couverture et la page de titre de la troisième édition italienne, publiée du vivant de l'auteur, où sont supprimés les mots retenus par l'éditeur français et sont réintroduits ceux que ce dernier avait supprimés : Mouvements religieux de liberté et de salut1. Ces divergences entre les titres sont des indices qui nous renseignent sur le contexte dans lequel le livre fut élaboré et sur la fortune qu'il connaît depuis un demi-siècle. Nous rappellerons quelques aspects méthodologiques et théoriques ayant influencé la genèse et le destin des Movimenti religiosi et fournirons quelques éléments de réflexion au regard de la richesse qu'il représente pour la tradition des études d'histoire et d'ethnologie des religions.

Les « mouvements religieux de liberté et de salut »

2Dans les années 1960, en Italie, il n'était pas courant de comparer des religions d'origines historiques et géographiques différentes, ni communément admis de voir en elles un chemin vers la liberté. Et cela en vertu des positions intellectuelles des deux camps qui dominaient alors le débat culturel italien, dans un climat politique dicté par les macro-alliances de la guerre froide : le bloc marxiste et le e : cathol a d)ion="htrsumé cet ateituation colomes si la tqule itan'ét ops coutilde sontaid" invc u vimondet de l'aaiva)ioD'e qufaçonncore inus cmilp it syschmarcta d)le ' popuurtiide e etqul,aur la colhol a d)spa lirs ln se mecaresise du vilut ettait pa demtodonir nt de uem>Motos iem> etoccentifal ;aur la corxiste es,lles eprésente t paauontexrres he qucivot en seepa deaclomesies nt d. Ts raux cartiee dent altoulefo leg'éolde som>Mol'e imenem> de uartiuransistorique de CrauOccentif/p>

  • 1<2span>  

1<3span>Le tifiide methnon dnlrans la atre des titers de so moberté. » relant e, to r sur la reèmriqu de l'éstoire et de l'anstoriquraphiquee Crnedetto Croce, ,hilosophe qunalitiqn">uant intai paus prposé aues tfavorle "> desustioeliuveau des études sur les religions, class="footnotecall" id="bodyftn1"2"ref="#ftn1"2(.2a>. Cp>

  • 1<3span>  uaraditts eg'lien, riginal du mouedo segricismota»

1<4span> Aspiiue l'enmecrs enternari dans sa première mope de la mésefac saluecherche, e cieonrmatl' mo l'hméthode hi l'anstoriqusmexxe siècle etalien, dat debn, r'ilant insentórau refassme, saan'e'est opl d au roacism der Raaucudes é: ccultures let peuitiques eti s'eeont deilpé aannès-ga paSecondetGrre frmondles ious ranmethnon dnlrs pop covc a artiuransi Lanternari y iosriser fr l'm>Mouvements religieux dem>, fi pe quflrs pop co l'oacisent der ll des lmparer ds poec les atrtiuransi 'nues soerche, ansious rans rantents"lrs po répelle deelques éoacblmes de sosed , af des e qufres hparaît erque l'enocstrel arthodologiques o l'otinore la mqule itns ranroys quelqe livre fuétai panteçuCp>

  • 1<4span>  MoTeia y e oria y del scriquraphf y em>, Crnedetto Croce, oraît ene quemière mofo le abre imd an(TübgPaa href="#ftn1"4(...)
  • 1<5span>  

1<5span>Le tobrajtion">salouleves 19r RaoceMoTmriqu eealstoire et l'anstoriquraphiqueem>. Ces xte dasa miutilise ovc ammunearoi de lafleratces t l'anorgismeion mesthodologiques o Lanternari y,ui a dooacbleOfnt admuioneism.l, reoniéolrion les moterprvtesn sse Croce. Cp>

1<6span>Le tobsentóces de laoceuoduuvdans lem>MoTmriqu eealstoire et l'anstoriquraphiqueem>Moviements religieux dem>,  ;aan's'agide 'verture ese la ceéthode hii a unif, ilus tôsu'ilge itnee merer ,'éstoire et uacies e daet'éstoire etn seeuacies e dinitplodaitmnt deAdctacitistorique deant inextóraueexrlac différentes, ocialtai p

1<7span>Le tiractérr aernational d'ét ops coelques os ree 'te"riser fsaan't optrodspièes : le repsentddans leqnstoriquevei a aernaacadaet'oduuvda ricpocansea l'hmuestion of'il resed . Sl reeeste aspii,e e a-t-, anqlles deso les culagraiqu de l'its reou'histoire esational aesue l'enonenpoueuops coxrrer ofd'e qumd irr aernational dea counif, r ? Ts rant suppsceptieOfsed'êxrlaxrrers de lat ateifaçonanqld oppen ela besoi La pecivilision colho) usoou'ueuo-êxrla culivilision csrimerites de ss Arosues ets ne "ntac'éair enqueve himpamuavec lerle it l'anEuacie,n reêxrlaxoul' l'fiideitplodaites, .artisnqld opentsint'eeomel' l'cherche, rparuenexelp i,a cectad.i qufmatl'deeligions,eou'hibaconomisoou' cectad.i qutenides ore all,aur lquoienpou reliuranifr l'c historie es-l di pe quu res un cif, rsalu poecr enbesoi e 't ttentedrla lipermiion, cooualu poeentedrla libacourturit l'anArosues t sysconfrquêxe,a colvoirye de lartilo Pogicooua coriion, de laJsumi es,louacore in guerre franglo-ançaise ontexrla liCho)e ? Ct opdonrers la oacblmes es e nstoriquevei l connavit de ladonir radonjransint ttentesn s, cst opluiei a t opldasauet inareioint"cip omeesmsynèmeshistorique d,pldasauet inlvoireiofteriuofd'e icallon des évergesominaes historiques e ;a intloftuoelicaussa uflrment des anecst sadonjransinouveauls de ' cif, r'éstoire etAdéers">o syma"riserlOfnt ad(oce, le1968: le205 ;a2007: le272)/p>
  • 1<6span>  

1<8span>Le tobsenprvtde laoce. CeIreeesbacoule,adonjransinilg r phlystme é Croce, lei 'e qucides omparer e es religions dreoniéolres 19eestt ine delle qs,ans la uavautonomisore pl iques es anroyces de de l'ri ese de s la uasomynamues etognratiodss de lasaéti,iét ops covileOf ;aucisément der lceu'ilge ipeuplnt l'tt iôsueonrmedrlaceei a t opdisngPcde s la diconomis,i it roil,a lipeisolde syautrt,eealtt iôsu isngPau dec ei ase s laclsominaes hirmedente t d, t op relant e, u auepo onrepot nterlOfnt admparer bs ioDse ouritqul,aur laoce, lee qu roace, mparer ttv es religions dri a cherche, el'e ii pans sa aeligions,lenpouduits er se stoire edat detoul' reus c l'édirution deedes inmparer ds potre du efaits r,a ciires qut ttprent-cdasaue nt d.p>

  • 1<7span>  MoCf.em>, firuenexelp i,anternari y,u1962: le9-10 ;a2003: le40.li> 1<8span>  

1<9span> Sia atre de livre le Lanternari y te auionelg cl s les anux carmière msdition isalienne ds, cst opr lceu'il'auteur, la voulualoulnentra lidesngPcdn deeexrlac ad.i qsufmatlseligieux s et les , lnnaion au c les inmpnxtes arstoriques etmtodermins. IlCt opds laclath ine se ane "> poscisé dec ei ntendaianternari paraë mouvements religieux de liberté et de salut »oerczanternari y,u mobesnjusngf, r class="footnotecall" id="bodyftn1"7"ref="#ftn1"71<7sp, Classes subalternes et peuples opprimés

  • 1<9span>  
  • 1<10span>  0(...)

1 nternari y aeritag panl'tonio Gramsci y,ntellectuelle9eega su l'saamd irr ns la prlfrontation wi exrlastoriqusmeMovimenti religiosi dem>, fian'e'ntuneaniroceMoTeia y e oria y del scriquraphf yem>, firl deamsci y,n ltoul' c les atm>Motes,  . CeIreeest opdposts es el'e icallon detre les imondetfolklosues t sys imondethnologie es : le bldynamues eeexrlacsses suminantes yeeadmsses subalternes et n Occentift le desynamues eeexrlauples coloniaux et peuples colonisés) ant sumparer bs sCes ateitynèmesh,ai s'e'affiat de s la aolt nalien, r,es nterlOfnt adgrâcia l'hiuvre de La Martino) class="footnotecall" id="bodyftn1">0(ref="#ftn1">0(./0sp,

  • 1<11span>  >(...)

1 S'an't opireioi 'e qual: le res'agide er litice megmsci yne danblfolklose mouagico-ligieux d» href="#ftn1">11e< sup> s

1<1/span>Dans lee quee delomes s,anternari yrfiideparaît erq, mmndeisol.levei ques élnent pe lisuj deelesméthode hi son hveare d: lp> Ci peDl'enoression”i lvus ci uasogroup motedigne caepsentddanonre, reeu'il'auspititl seforc e es reBndicsa s sa aecialtai potedigne c a lamtodermins.es inmpntion isrmedente tment deoace, de lattur dei doppsentdrr de l'hmudeffusn leduuemiè dechnesngisme et n OccentifCestunea éj diur la coemiè dshemtismendesu Pace, -Orit de an la liRooression 1<13span> nternari y,ag r phvoil,amparer esmlhnesngismeion">tmpnxtlpreineo efagroup motedigne ca,n relpocansea l'hnoression 1<14span> ntelomesment datag panl'c div cave s pomCrstisold,ri a chmtent hi l'omsci et Er l'nandier). 1<15span>Le tobtyp iqulsemuxqlles deliurantanternari,
  • 1<12span>  2(...)
  • 1<13span>  3(...)

1<16span> Crczanternari y,u msed epulaires 9ne ésente po aergraêxe l'ro les étuments ded'e ii paaernateuepo 'n iagosme etilp icitduouacxp icitduvis-à-vises e nte"riser fLaE reeusend,uduaroi de lavs esthodologiques ,e nteelp ia Crnandier). nnavtet pamux de l'hmusitions e Crnternari daqules moaue dsyexelp iso 'n aly.de uoacétisme2"ref="#ftn1">2(.12a>. Ca perherche, e rSundke des la coemhéttedes'Afque de uSudedisngPauzita relant e, ltobtyp iqulsen «tsements religieux deedes inÉish3"ref="#ftn1">3(.13a>. Cp>

1<17span> S'an't opireioi eanternari yrfiiden hroionb (ur lanaeste ird les éantest Lacor espmedees con itstolrihe,nss dealidentisn itligieux s le lidentisn itliticalo-tuconomies ,ean't opgalement deireioi 'ilp icitdnt admt opsolnt l'c t et Lr irr i a iquevtda–tc adepoec lenuces de de isngPauosa–t mbecre de lreétinomne carligieux dCeIree'esagidep de su lréd dnlrahmu peulosophe id» 1<18span>Le 'veare de Crnternari d,ichessnevenuces d,'e'aicleuldanblfaçonnlomes s,at deg'éoldeét"cipa iti a s="e del'e ii panea 'naly.det opsilp it sylres . S itstoriir , mmunea phvoairele lièmriqu Croce 1<19span> nteemelecon des reits religieux deéopé aier Lanternari dal det s la 'vmb les tiuv pl iqulseli ule i dom'nréd r lceu'iee bsource" sent suprunt l'ant msmaermat Pn metera prsa rre m,at des ltoul'r lceu'il'aut aly.de uli e9 le lieoniéolrion le la lidynamues eAdsaéti autint alnnavoqsole liotismts.es inminaes hioccups der Las rfiideligieux de: c m: le reautinde onretai paus prmféici it l'a étuargira de l' lculparer des lae quvae etpoe, llfrohntaogie es t syographiques Ca pedentisn itli ule itautindefiideparelstt inauontexenter deeexrlauples copressioeansiealuples opprimés 1<20span> Ce pageudelu podouleacxp i d)resaa tus-tionion co desmsulp icallon desuoacblmes et lhopíiques es a m moloila leris»

2 m>Moviements religieux dem>, araît poucisément del'nées ù so lius ptiees inÉtifeticaine 1<2/span>Dans len hveare d,anternari y éaccédquu reus c l'ant, oou'hitentesn se l'hiAfque denoe etqu'à 'nues sozes poographiques dilt desaaprisee hiuitiques ,ti caror espmede reaes qu hig p ton des 'auveare d,amictte liel pan'erprétatifs dei a aeuencéa mits le desissitionfe raaicherche, .aC ad.i qsufmatlseueianique da mmunea phkimbaegume etincar d des amd irr silp it syomesmtpas imodr iaerprétatifsf Crnternari dious ranmevoais pop co e etr Lasà 'iee bsomférentetfarsements religieux de t deiler ll ,elpocaiclsur les remférentetfampnxi d dsxxe siècle etjus'ilauxc deiosriser fre l'Kimbaegule ' pote oonvt ncu'hitir enfaelisee l' c e aue o symêmeeéoldanant inciesr panl'raçondifférentes, oede l'mférentetfarsnts de ranstorie e. C t etéoldeoduuvdajusnent desaproionbismts.es'mrrerg deett Laslacssrif, r'auotsnt demêmee so vre fut opgacrat,n orsqulaleatsements eligieux de liberté et de salut  .de nvteel, rs debrt e, etcesngPcd s,a c leur la ' c e 'ncc iulon desu momactérr ligieux d»Monbidem>, .)/p> 1<23span> nstoire ,anlsorsements religieux dentegolaisepsenume,u dx yx de linternari y,u míiques es' c estoire ,aligieux eel: c m ti a sclomesilets lesilp int des solroument des 'l'Htorie e. Lcosuj de l'luecherche, eét ops c,aelesioccrent"c ,'éstoire etduuohnesngisme et de l'l d ofeemelyone et deCtegodat debn, rb'éoldes eberté. pi c'est oppecrinolde s saeévergesorsements religieux d. LcoéhétterKimbaegue moeviif,eus ci 'iliqnriuofdlsogl 1<24span> nternari y te oonontatti aursts epacblmes ee dents a duqllees'attae deDMartino) : lered dnlrah imondethnologie es e l'historie e. Ireentififiepceptidt la cttmes eessiot la( 'tenteseeueianique d)eeale qufige detynèmismeaifee( ioéhétte-ueiane)où so aeividllee(s remférentetfaéhéttedeeadrsements religieux de liberté e)enpoueuopêxrlaemerer panea 'unirsemeea(bmberté. ). Lcoéhétte,eeal, rticleuln av ioéhétte-ueiane,eliésente eaaspiiusrananternari yinitplodaitmnt deAMartx Web). (ntun pauo le foemière mofo lens la présefac u raailecondeodition i),le qufige deéola it l'anstoire et d/ dullntunea c ecialision le la liberté. ioLternari yr isngPau ,td'e aroi de lavs esthodologiques ,e aufige deéola it ua moueiand» 1<25span>Le timodr iadua moChnesntnoe »Mocargo-lturem>, amtuans. uev,o ioeyoone et rosuine< Monola iem>, fieexrlachnesngisme e,nmatciuisme etntegolais,am>Mocargo-lturem>, amtuans. ueviealupyoone et rosuine<,iét opjusngf,e duniepara lilpoali et sodspièes edlab'aror ces ei lt dees edlat lettsements r,uniepara reeoncitsu'ilanexautint alpuieexrlte irLaEl itrl dea relant e, ,eur larlise d les titer Idpoaliss fiadpo iquleetiberolrion len « moples opprimés

2 m>Moviements religieux dem>, aét ops cou vre fumitiqn d: le bsoéseoccupions mobencetfues s yont deplpocandolrind re la palomes mts.enea 'naly.den'nueored ax ce quvritagebrousulp icallon d.artisnlueche, ireiot c ,ti caromnt , oraa uechetisn iti nteefele 'udes éss prgl 1<27span>Le tobmodr ireaerprétatifsfsenaires soutilise sn s les anuences etciales denea 'néts-au dred(oressioeansiealprimés, dominantesde debalternes e,tuples coloniaux et peuples colonisés) ) t deilp icitdnt adtatolasitidaes so(parfo lemalgr. p lreaerpnon is sobl"hs teur, ) la liogruitiques teonrnant les se euxegl

1<28span>LeBuevesûra re mom>Mouples opprimés>,  4"ref="#ftn1">41<14sp, 5"ref="#ftn1">51<15sp. CaC t etrtut c esdngalevafe l'bmfo leentifies oedeotexrres aétecrint queve 'nues oi 'e qubaclpon deotismeaifeeitsst in itdu l'e qullusn leotismeaife,etoulefo len sesclomeagn aies' c evpnisg panl'comecihtisn iteoarer bs d dim e iti a enflammaabmc ds euitiques edeotures l it'ilanlusxrlab'veare de Crnternari dCp> 1<29span> Tdituita resnpo laeguca,at tvre leaegalement dent"ctexr. p lisuccts r lceu'ilan'tait panentedu. Iredgalegezita tmtazzitaauaroi deu réds 9symbo i d)eche, ireiotbmee s sadergesominaes hinmts elaboign asi serinaes hispcisalise sn l'anstoire et dedlab'hnologie les religions,sCes eaaétnnfaelibliops c,abn, rauontexrair , ds eiergraêxbencetfues domicunt dae et deierprétatifsf, fac uà 'nues soass="ues debn, rurnnuc,abas) anuav ioét"cip otynèmismes efaoreedions etnaires s,emmunearuenexelp iam>Mo tobDamne sn l'aaernatiem>, n l'Fanz'Fans e(6091)IlCt opucisément dems les onecde l'aaesthodologiqu estoriquraphiques e l'nedetto Croce, oes em>Moviements religieux d em>, dev ideêxrla demdtatolau vre fudu mostoire etmpnxtlpreine  1<30span> Ce neont dep res uncinqsaeseanées 19i s'eeont debacoules 19 srl de foemière modition iuqliis ralaboignt des 'l'veare de Crnternari d,it debn, rb'stoire ,anlsofmatedi de l' ls etcor espmedees coilp icitdse'il'auteur, lait paentififies 19rr la éaulopplr ds eiold. Llsoemiè dshveeriuoqe l'm>Moviements religieux dem>, a vroti/ laeles lpeltunt de l's reits remférentetfas unuvdes renues s,at despasaiiot leierprétat dess leunosts enecd. Llso mouiements retionvte ea»

  • 1<16span>Le

1<31span> Siab'ae de uoéhétte-ueianeageudelynèmismelrah inoy reerprétatifsf raaicherche, e l'bmr desptio de Lam>Moviements religieux dem>, ,reeu'il' ' popuurtiidepelle)resaafige dedua peuroéttern cossiane 6"ref="#ftn1">61<16sp. CeIreét ops coroionb (vc ad' rela d leeompt eonec eét ops rpi ques éallusn lqoroncolles sCes eaaauionebn, rs rpman'il' 'espt, oou'r lceu'ieect opucisément de lisuccts sereèmes deerchsat'nternari daquiiaes atouleaéventicenitvoredole 'tates on alyta d)le aidesngPcdn deeexrlaeévergeslso mov c on cs» 1<3/span>DaConiéolressn s les s eereene e,n s les s coinlsiot lbsoliésente ton dddon 'hipgdedelorndajus'ilt'anjrand'h a,e coéhétisme1<33span> Du fiidemts eqllans nt de lreligions,se, rsueiot c ,tses9aerprétatifs dsn e'bmforc ,tses9rsnts de réhitcti desdesaéti,a lseorgismeion met uimonde,tdea foviet dedlabmeers dn ,e coéhétisme

  • 1<17span>LeMoCf.em>, firuenexelp i,aJohnson

1<34span> Andr paMadyttelinisii palpetice mes e peavera relcrétisme d»7"ref="#ftn1">71<17sp. Cp>

  • 1<18span>Le8(...)

1<35span> Tdtsesrunt l' s la ainaes thnologie es ,e cotyp iqulsewébgrsernn étutaae inutilise eso relaers laesa aeuersptionvee l' ls teur, Ces eui-ciocherche,rele liigions, s saéstoire etsereits rei a araîiesait hi l's d mrque demmunean coligieux x.aAuontexrair , l éhnologies dicherche,ret higognratil nts idereits ren coligieux xi s les anpmhétisme8"ref="#ftn1">8(.18sp, class="fogo-top"ref="#ftticlele-24825">Haul' laptg a> 1v cl="bodibliraphiqy"lass="sidectn s Bibliraphiqiespan> m/h2 Anderson M. David, Johnson Douglas H. (eds.), 1995, Revealing Prophets: Prophecy and History in Eastern Africa, London, James Currey.

Augé Marc, 1975, Théorie des pouvoirs et idéologie. Étude de cas en Côte d'Ivoire, Paris, Hermann.
–, 2008 [1982], Génie du paganisme, avec un avant-propos de l'auteur, Paris, Gallimard.

Augé Marc, Colleyn Jean-Paul, 1990, Nkipiti. La Rancune et le Prophète, Paris, Éditions de l'École des hautes études en sciences sociales.

Balandier Georges, 1951, « La situation coloniale », Cahiers internationaux de sociologie, 11, p. 44-79.
–, 1971 [1955], Sociologie actuelle de l'Afrique noire. Dynamique sociale en Afrique centrale, Paris, Presses universitaires de France.

Bastide Roger, 1972, « Les Christ noirs », in Sinda Martial, Le Messianisme congolais et ses incidences politiques : kimbanguisme – matsouanisme – autres mouvements, Paris, Payot, p. 7-13.

Behrend Heike, 1997 [1993], La Guerre des esprits en Ouganda 1985-1996. Le mouvement du Saint-Esprit d'Alice Lakwena, préface de Claude Meillassoux, Paris, L'Harmattan [Alice und die Geister: Krieg im Norden Uganda, München, Trickster].

Conte Domenico, 2005, Storia universale e patologia dello spirito. Saggio su Croce, Napoli – Bologna, Istituto Italiano per gli Studi Storici – Il Mulino.

Croce Benedetto, 1968 [1915], Théorie et histoire de l'historiographie, Genève, Droz.
–, 2007 [1915], Teoria e storia della storiografia, vol. I-II, a cura di Edoardo Massimilla e Teodoro Tagliaferri, avec une note au texte de Fulvio Tessitore, Napoli, Edizione Nazionale delle Opere, Bibliopolis.
–, 1924, « Raffaele Pettazzoni, Svolgimento e carattere della storia delle Religioni, leçon inaugurale prononcée à l'Université de Rome le 17 janvier 1924, Bari Laterza, 1924 », La Critica. Rivista di Letteratura, Storia e Filosofia, 22, p. 312-313.
–, 1948, « Ernesto De Martino, Il mondo magico. Prolegomeni a una storia del magismo, Torino, Einaudi, 1948 », Quaderni della « Critica », 10, p. 79-80.
–, 2005 [1949], « Intorno al “magismo” come età storica », in Maschietti Stefano (a cura di), Filosofia e storiografia, Edizione Nazionale delle Opere, Napoli, Bibliopolis, p. 193-208.

De Martino Ernesto, 1999 [1948], Le monde magique, tome I, Paris, Synthélabo – Les Empêcheurs de penser en rond [Il mondo magico. Prolegomeni a una storia del magismo, Torino, Einaudi].
–, 1962 [1953], « Promesse e minacce dell'etnologia », in Furore, simbolo, valore, introduzione di Luigi M. Lombardi Satriani, Milano, Feltrinelli, p. 131-169.
–, 1958, Morte e pianto rituale. Dal pianto pagano al pianto di Maria, Einaudi [dans les éditions suivantes, le titre sera Morte e pianto rituale. Dal lamento funebre antico al pianto di Maria].
–, 1999 [1961], La terre du remords, Paris, Synthélabo – Les Empêcheurs de penser en rond [La terra del rimorso. Contributo a una storia religiosa del Sud, Milano, Il Saggiatore ; pour l'introduction de Giuseppe Galasso voir éd. 1976].
–, 2002 [1977], La fine del mondo. Contributo all'analisi delle apocalissi culturali, a cura di Clara Gallini, introduzione di Clara Gallini e Marcello Massenzio, Torino, Einaudi.

Dozon Jean-Pierre, 1995, La cause des prophètes. Politique et religion en Afrique contemporaine, suivi de La leçon des prophètes, par Marc Augé, Paris, Seuil.
–, 2008, Une anthropologie en mouvement. L'Afrique miroir du contemporain, Versailles, Éditions Quæ.

Fanon Franz, 1991 [1961], Les damnés de la terre, préface de Jean-Paul Sartre, présentation de Gérard Chaliand, Paris, Gallimard.

Gramsci Antonio, 1978-1996 [1975], Cahiers de prison, avant-propos, notices et notes de Robert Paris, tomes I-V, Paris, Gallimard [Quaderni del carcere, edizione critica dell'Istituto Gramsci, a cura di V. Gerratana, vol. I-IV, Torino, Einaudi].

Hobsbawm Eric J., 1961, « Aspects of the millennium », The Times Literary Supplement, 29 septembre.

Johnson Douglas H., 1997 [1994], Nuer Prophets. A History of Prophecy from the Upper Nile in the Nineteenth and Twentieth Centuries, Oxford, (UK) Clarendon Press.

Lanternari Vittorio, 1962 [1960], Les Mouvements religieux de liberté et de salut des peuples opprimés, Paris, Maspéro.
–, 2003 [1960], Movimenti religiosi di libertà e di salvezza, Roma, Editori Riuniti.
–, 1989 [1983], Festa, carisma, apocalisse, Palermo, Sellerio.

Mary André, 1999, Le Défi du syncrétisme. Le travail symbolique de la religion d'Eboga (Gabon), Paris, Éditions de l'École des hautes études en sciences sociales.
–, 2009, Visionnaires et prophètes de l'Afrique contemporaine, Paris, Karthala.

Massenzio Marcello, 1999 [1994], Sacré et identité ethnique. Frontières et ordre du monde, préface de Marc Augé, Paris, Éditions de l'École des hautes études en sciences sociales [Sacro e identità etnica. Senso del mondo e linea di confine, presentazione di Carlo Tullio-Altan, Milano, Franco Angeli].
–, 1997, « La ripetizione della ripetizione », in Gallini Clara, Massenzio Marcello (a cura di), Ernesto De Martino nella cultura europea, Napoli, Liguori, p. 237-246.

Massimilla Edoardo, 2010, Tre studi su Weber fra Rickert e von Kries, Napoli, Liguori.

Petrarca Valerio, 2010, « L'idea di Africa come crisi e possibilità », in Christine Schwarzer, Elmar Schafroth, Domenico Conte (éds.) Krise als Chance aus historischer und aktueller Perspektive (Crisi e possibilità. Prospettive storiche e attuali), Oberhausen, Athena Verlag, p. 327-343.
–, 2012, « Prophètes d'Afrique noire au xxe siècle », in Vauchez André (dir.), Prophètes et prophétisme, Paris, Seuil, pp. 352-394.

Richburg Keith, 1998, Out of America. A Black Man Confronts Africa, New York, Harvest Books.

Sinda Martial, 1972, Le Messianisme congolais et ses incidences politiques : kimbanguisme – matsouanisme – autres mouvements, précédé de Les Christ noirs par Roger Bastide, Paris, Payot.

Smith Stephen, 2003, Négrologie. Pourquoi l'Afrique meurt, Paris, Calmann-Lévy.

Sundkler Bengt G. M., 1961 [1948], Bantou Prophets in South Africa, London, Oxford University Press [comprenant des révisions et des ajouts non reproduits dans la troisième édition Cambridge 2004].

Tessitore Fulvio, 2006, « Alcune osservazioni sulla “secolarizzazione” in Weber », Archivio di storia della cultura, 19, p. 73-96.

Weber Max, 2001 [1922], Économie et société, Paris, Plon.
–, 1971 [1922], Religiöse Gemeinschaften, t. 2, in Hans G. Kippenberg (éd.), Wirtschaft und Gesellschaft. Die Wirtschaft und die gesellschaftlichen Ordnungen und Mächte, Nachlaß, XXII, 1, Tübingen, J. C. B. Mohr (Paul Siebeck).

Haut de page

Notes

1  Movimenti religiosi di libertà e di salvezza dei popoli oppressi de Vittorio Lanternari paraît pour la première fois en 1960 aux éditions Feltrinelli de Milan. Une « nouvelle édition revue et augmentée » est publiée en 1974 chez le même éditeur et sous le même titre. C'est sous le titre de Movimenti religiosi di libertà e salvezza que l'ouvrage sera à nouveau publié et augmenté, chez les Editori Riuniti de Rome en 2003. Les indications sur la numérotation des pages du texte italien fournies ici se réfèrent à cette troisième édition : Lanternari, 2003. Deux éditions sont disponibles en français, dans la traduction de Robert Paris : chez Maspéro et Maspéro – La Découverte (Paris, 1962 et 1983). Nous utilisons ici la première : Lanternari, 1962.

2  La célèbre prise de position de Benedetto Croce contre la démarche de Raffaele Pettazzoni se trouve dans Croce, 1924 : 312-313. On trouve encore dans La Critica. Rivista di Letteratura, Storia e Filosofia, dirigée par Croce, certaines allusions ou interventions qui pourraient s'avérer utiles pour mieux cerner la démarche méthodologique de Movimenti religiosi. Voir par exemple les pages 372 du no 22 (de 1924) et 171-176 du no 27 de 1929.

3  On a traduit l'italien original « metodo storicista » (Lanternari, 2003 : 39) par « méthode de l'historicisme », expression qui, dans la traduction française retenue ici, est rendue par « méthode historique » (Lanternari, 1962 : 9).

4  Teoria e storia della storiografia de Benedetto Croce paraît une première fois en allemand (Tübingen, Mohr, 1915). Le texte sera ensuite réélaboré par l'auteur dans six éditions successives italiennes, jusqu'à celle de 1948. Les références aux numéros de pages se réfèrent à l'édition italienne Croce, 2007, dont l'histoire du texte, les notes et les variantes permettent de parcourir la genèse, la démarche et les sources. La traduction française d'Alain Dufur, parue en 1968, se base sur l'édition italienne de 1948 et est citée ici comme Croce, 1968.

5  Croce porta à deux reprises son attention sur le travail d'Ernesto De Martino concernant l'histoire du magisme (De Martino, 1999) : la première fois, les éloges furent plus présents que les critiques ; la deuxième, ce fut le contraire. Cf. Croce, 1948 : 79-80 et Croce, 2005 : 185-199.

6  Sur la « philosophie » comme source d'où « provient constamment cet effort imparfait de philosopher que l'on nomme religion, si l'on se situe à l'intérieur de son cercle magique, et que l'on nomme mythologie quand on en est sorti », cf. Croce, 1968 : 44 ; 2007 : 52 [en italiques dans le texte]. Le revirement de Croce sur ce point est significatif : dans la première formulation du même extrait, il parle en effet de « religion » comme étant opposée à la « philosophie » : cf. « Apparato critico », in Croce, 2007 : 384.

7  Cf., par exemple, Lanternari, 1962 : 9-10 ; 2003 : 40.

8  Ernesto De Martino accomplit la véritable entreprise que constitue l'interprétation des rites en action comme source historique. Cf. avant tout De Martino, 1958 ; mais aussi De Martino, 1999. Sur le problème du lien entre mythe et rite dans l'œuvre de De Martino : cf. Massenzio, 1997.

9  Le thème de la culture populaire en tant que philosophie implicite des classes subalternes est au cœur d'un certain nombre de pages des Quaderni del carcere d'Antonio Gramsci. L'œuvre écrite dans les années 1930 dans les prisons fascistes, est publiée une première fois, selon un ordre thématique, entre 1948 et 1951. Les éditions suivantes reprennent en revanche l'ordre des originaux : cf. Gramsci, 1978-1996.

10  L'assimilation substantielle du monde à caractère folklorique et du monde à caractère ethnologique marque l'ensemble de l'œuvre de Ernesto De Martino ; elle fera l'objet de déclarations explicites de l'auteur en diverses occasions, jusqu'à la publication de l'œuvre posthume : cf., par exemple, De Martino, 1962 : 137-140 ; 2002 : 392-393.

11  La « situation coloniale » donne son titre au célèbre article de Balandier (Balandier, 1951), dont les thèses sont reprises dans l'ouvrage que Lanternari utilise le plus : Balandier, 1971.

12  Balandier, 1971, par exemple, p. 417-420. C'est en outre précisément sur ces questions que portent les modifications les plus importantes qui différencient la seconde édition de l'ouvrage de Balandier de la première, à laquelle se réfèrent les éditions de l'ouvrage de Lanternari.

13  La monographie de Bengt G. M. Sundkler a elle aussi été éditée une troisième fois, en 2004, mais cette édition reprend la première, sans donc les révisions et les ajouts que l'auteur avait réservés à la deuxième édition : cf. Sundkler, 1961.

14  Cf., par exemple, Richburg, 1998 et Smith, 2003.

15  Cf., par exemple, Petrarca, 2010.

16  Nous avons signalé quelques motifs du prophétisme africain dans un écrit récent : Petrarca, 2012.

17  Cf., par exemple, Johnson, 1997 ; Anderson et Johnson, 1995.

18  Également parce que le nouveau texte critique de la Max Weber-Gesamtausgabe, dirigée par Hans G. Kippenberg, nous restitue une œuvre dans certains cas substantiellement différente de celle que nous avions lue. Concernant les thèmes plus étroitement liés à ces pages, cf. Weber, 2001, correspondant, mais seulement en partie, au texte disponible en français : Weber, 1971.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Valerio Petrarca, « Les mouvements religieux de salut et le déploiement de la liberté », Archives de sciences sociales des religions, 161 | 2013, 27-46.

Référence électronique

Valerio Petrarca, « Les mouvements religieux de salut et le déploiement de la liberté », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 161 | Janvier-Mars 2013, mis en ligne le 30 mai 2016, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/assr/24825 ; DOI : 10.4000/assr.24825

Haut de page

Auteur

Valerio Petrarca

Dipartimento di Discipline Storiche, Università di Napoli « Frederico II », valpetra@unina.it

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals