Navigation – Plan du site
Réflexions épistémologiques

Exotisme religieux et bricolage

Religious Exoticism and Hybridity
Exotismo religioso y bricolaje
Véronique Altglas
p. 315-332

Résumés

Cet article propose d’utiliser notion d’exotisme religieux afin d’analyser au mieux la dissémination des ressources religieuses « autres » dans les sociétés contemporaines et la relation que les acteurs sociaux entretiennent avec ces ressources. Il s’attachera aussi à montrer que cet outil conceptuel permet de reprendre les analyses qui ont été faites des bricolages composés de ressources symboliques variées, et en particulier d’en saisir les logiques culturelles et sociales. En effet, on a peut-être trop souvent surestimé l’éclectisme des combinaisons élaborées par les acteurs sociaux, pris pour acquise la disponibilité des ressources religieuses en présence et manqué de comprendre l’individualisme religieux de manière satisfaisante.

Haut de page

Extrait du texte

Cairn

Texte intégral en libre accès disponible sur le portail Cairn. Le texte intégral en libre accès sera disponible ici même en janvier 2018.
Consulter cet article sur Cairn

Plan

Introduction
Définir l’exotisme
Ambivalence et domestication des ressources symboliques
Contextualiser l’exotisme religieux
Entre malaise et attraction
Universalisation des ressources exotiques
Domestication des altérités religieuses comme méthodes de développement personnel
Classes sociales, genre, compétence émotionnelle et culturelle
Discussion finale : repenser le bricolage

Aperçu du texte

Introduction

Dans son analyse des orientations psycho-religieuses de la nébuleuse mystique-ésotérique, Françoise Champion (1990 : 29) cite la lettre d’un lecteur destinée à Sources, magazine relevant de cette mouvance. Dans cette correspondance, le lecteur réagit à une couverture ayant fait figurer un swami Indien. Il ou elle explique avoir eu « peur » à la vue de cet ascète qui « n’inspire pas l’enthousiasme pour cheminer sur un chemin difficile », ni n’exprime une certaine joie de vivre et ajoute :

[I]l ne faut pas oublier que nous sommes en Occident, que l’Orient a certes quelque chose à nous apprendre, mais qu’il ne faut pas que nous tombions dans le piège opposé. Ce qui deviendrait du fanatisme en réaction à ce que nous vivons et que nous ne supportons peut-être pas. Il faut donc savoir adapter ces traditions à notre mode de vie.

F. Champion utilise cet extrait pour illustrer l’« intramondanéité » de la nébuleuse mystique-ésotérique. Je voudrais cependant en proposer une autre lec...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Véronique Altglas, « Exotisme religieux et bricolage », Archives de sciences sociales des religions, 167 | 2014, 315-332.

Référence électronique

Véronique Altglas, « Exotisme religieux et bricolage », Archives de sciences sociales des religions [En ligne], 167 | juillet-septembre 2014, mis en ligne le 20 octobre 2017, consulté le 14 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/assr/26229

Haut de page

Auteur

Véronique Altglas

Queen’s University Belfast, v.altglas@qub.ac.uk

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Archives de sciences sociales des religions

Haut de page
  • Logo Éditions de l’EHESS
  • OpenEdition Journals