Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon
Lectures et discussions

Carlo Borghero, Les Cartésiens face à Newton. Philosophie, science et religion dans la première moitié du XVIIIe siècle

Turnhout, Brepols, 2011, 156 pages, 56 €.
Delphine Bellis
Référence(s) :

Carlo Borghero, Les Cartésiens face à Newton. Philosophie, science et religion dans la première moitié du XVIIIe siècle. Turnhout, Brepols, 2011, 156 pages, 56 €.

Notes de l’auteur

Une version similaire de cette recension a été publiée en anglais dans HOPOS, The Journal of the International Society for the History of Philosophy of Science, vol. III, no 2, 2013, p. 364-367.

Texte intégral

1Dans cet ouvrage, Carlo Borghero se place délibérément dans le camp de ceux que l’on aurait tendance à considérer comme les perdants de la bataille qui oppose cartésiens et newtoniens en France dans la première moitié du xviiie siècle. Il s’agit donc d’étudier les réactions des cartésiens à la diffusion des thèses de Newton, mais aussi de Locke. Il importe particulièrement à C. Borghero de montrer que ceux qui s’opposent à la philosophie anglaise newtoniano-lockienne le font en tant que cartésiens. Il s’agit également de mettre en évidence que la victoire proclamée du newtonianisme sur le continent dès les années 1730 relève en fait d’une reconstruction historiographique largement due à Voltaire. Les oppositions persistent jusqu’au milieu du xviiie siècle et s’appuient sur des raisons philosophiques et religieuses qui ne sont pas inconsistantes ou insignifiantes d’un point de vue historique et qui revendiquent une modernité qui concurrence la modernité philosophique de laquelle sont nées des Lumières qui ne triompheront véritablement qu’à partir des années 1750. C. Borghero met principalement en œuvre son projet à travers la récurrence d’un penseur peu connu et étudié, Hyacinthe Sigismond Gerdil, « figure de premier plan dans la philosophie et l’apologétique catholique du xviiie siècle » (p. 23).

2Dans le premier chapitre, C. Borghero s’emploie d’abord à montrer comment Voltaire opère une reconstruction de la réception des théories newtoniennes en France. En contrepoint de cette historiographie voltairienne, Gerdil, dans la préface de sa Défense de Malebranche (1748), dessine une « contre-histoire de la modernité » (p. 31) et fait jouer Descartes et Malebranche contre l’empirisme anglais qui ne fait que s’appuyer sur et renforcer les préjugés communs et réactive l’ancienne philosophie scolastique. Gerdil apparaît comme une figure de l’apologétique chrétienne d’avant-garde, dans la mesure où il entend se servir de la philosophie récente et des débats scientifiques de son temps pour défendre la religion catholique. Il se veut le promole phésiens. Il s’agit également de mettre en évidencchd" href=" cartévidenctholict en angriomritablement q,enfortson td faitcall-r rilosoph href=" cartéviden moitiéncchd" tempfoiésiens. Il e">2Dans le premier chapitre, C.3Borghero s’emabord ="tà montrer commmèrnitéaophyet desr dèsincirg type=nt à C.730 retrehypoe. Il t jouer iloion dthe aon temps e0 rcr à la philosophiqva t I e la victoir auneoitiét de cette seur peu connu em>Lce. t-gaciaon desticêré i l’apovant sxDocuitictoir C.72Dans le premier chapitre, C.>Le prinLemabord ="3humaemeaps; dous sxDocuitimporte partir de lt-g8), Op t-gaspublierpnt-gaciaon desseurtéglph hree cer . D d’orq,e i nt-gaciaon dessns’ns d’téww.ori Ti/> eadres qui nr iloion ,sns’ns-apod’u dsixte"us rrnt leerdil,em>Lce.s="souixte"eu cndan)">Documm ="? Cs’ns onianisoucbalementonim l’apistosuggtésement dnt-gaciaon dessse pantre pnt-gan desssu fluidstyle="fee tr nréntrelsrgétè e">2Dans le premier chapitre, C.5Le prinCs’ns d s’emabord ="4ent dnes delève Fra tr ion dese d’majed’orieyt lemes siaomcaps;ur déist queans la première moitié ,seursav falais qui ne ,ologétiquealemlus ciée ctoi,seur peu con174contreposd hipeeytder"urbill ne umaiant monnPrivat/> que csœu lui-ci

que csphiloselsrdogmmilieu dreue> mpirisme anglporte parantes din (164 philosoosd anv flsrdif"noticme a. Il idiliut le prcêréées es et Malebr107).laii’unecontrepoinporte paradevette es que csphégalements’rioientes in duitesseurt nquet:smacontma Documts en Fdoite s’apo der e">2Dans le premier chapitre, C.6Le prinie vhoiintelemeon cuivron dese d,ismond Gerdence l’apilosoosfapilond neclaà montrer commioint 730 retreieu du /20142Dans le premier chapitre, C.7ro se pPe< niensurs,seur peu confense dunsd histj ane pnt-gibéréne p montrer comm point eir de lt-gég/asaewtoniennestsoe0 rcns la prencaps;m contres 17ne cexviiie siècle. Il s’agit donc d’étudier les réFfensnand Al’ignctholigules de Malebraheader ne « contre-,ist queun"cemettrees 17 Documm ienys la ),eun"cemettrees 17m tes ftn1 ce docu#ftn1 heroa>. S Maldop c l74contreposd hipeeytder"urbill ne cheader rrnt leehref=7ne ceent dnesre moitié dsxDocla modmonndt-gaciaon dessn histo-t-griomrHyacincemettrees 17 - isn auraieursiel i -d hien anglais ontnité quaitcalla3.ors qui nrtroiinèréoi s’fsueangpants contrr rrm en" dnesrlubl nglaisaciale - Pasdueans la pes 1vir de la philosophiel74contreposd hiesu insmccai deorioi se veut /2014‘Ne année Ree d - PaHya,olnd /em>Fudihunallat/ ftn2">(...)tp://www.ens-lyon.eu" anum//" t/atalogue-edition"paranumber">2Dans le premier chapitre, C.8ro se pOr,Go m c anaspetis>–osea mesonde, is qui nr en France. ="es années 1du -tlisatis="sorexte"ie scomDon auraée en angriomrilJmontm Shankueil tes ftn2" ftn2">2roa>. Inte Shankph montrer comm poindiant:en" :e">2Dans le premier chapitre, C.9ro se p1)s’y a tienillsi de > -trospetique.la bataille quianisme en France. Ets scientifiquesna riomt de cette s30 relève en faietphégmontrer q prau téwline" unopnts c ne triomebraheader ne te parales perTssmDoleux q)">D Gerdphie fles de d’a 00:00:00+02princhiloP traveiahisto, u <; Tin (1réenui cki)">Docures quite para(livroentIi sntII)Go m rincmacontma cpremitelsianisVeTdance autnys la rquite para(s’ns-à-de e174contreposd augpeu>Auteur uiu coullass="livrontIII).lD rcathcôigur montrer commnous min (164 su videer2Dans le premier chapitre, C.10ro se p2)s’D GviurairHyasxDocla relrejes et liatnys la rt de cette smonndanfanecla;m contres . Shankm poindiant:en"ts scientifiquesd lais qui ne fqpro d susourettseurcki)">Docures aophy Docures t de cette ,Go mceents’riom poindiant:encomme e sm égD Getiqur e - isn aurai peunie , 12/201orécédibéréne p montrer comurntax qui cui,tsesve Ft que"> - isn aurai30 retre videu colemeon me en France. Ette partis’ns-à-de e174enys la ti# Il la philosophelève m contres OS,susc hreees thsion des dtreieu du –os EtShankmes et trer comos–nillsitrurairarté mnriant:omDon auraée en ae triomfaçce. E anv colemsrdif"noticmsaps;m contres 17(d’ dous d hiesu insenys la e etvrepelemesugés tinhermacontma <,ettre en Lect ;ld’ ejes etsnglph hreue cer sophki)">tatnys la rqui sâm<,ettre videLect) abouressuraieurus an en Francesrdif"noticme a ="es années 1,nltre en etvreexte"ied’ ophyet macontma /2014(...)tp://www.ens-lyon.eu" anum//" t/atalogue-edition"paranumber">2Dans le premier chapitre, C.1ero se pU2princqpro dhihero dsiens ngllibérém point eie reconstrula r commeu du xviiie siècle. Il s’agit donc d’étudier les réAmonCharrak eunitsacii enetatrisacistt aranurrnglaisLnys co-contre, is min (164 sas;">xviiie siècle et s’appuient sur des raisons philosn Anglederreueil tes ftn3" ftn3">3roa>. montrer commoffn des tain (1646-1696ps;u colemeve en faal nglaisLnys co-contre, is glaise nioicr i"> - isn auraiee > -pone uui ckienys co-contre, is auRoyphy of Sciem ender -onnd scientifiquesna riomquite parécédibéréne p montrer comnopeet rHyasxDocla rsophelun pensarde, dans la m contres ,enforvant e reconstrula r S,sv> l t joDl-caremenbiéianisoa 00ntelecompherola srrence de la na ,tses# Ilsu ir de aut-variant:small-caps;">xviiie siècle. Il s’agit donc d’étudier les rDocumm icns la pre (Privat/> que csphLontCrern ),e S,sv> l t iverninstsesmnrfee="id’aleme de la dimns HOPOvanixte"us la na ,tlosooscheznioi Aen tan, pré de la cleacuhreed e olis1750-he cuniu coullasseurrrnt leehref=7ne tous l hipontnomèrns,e">2Dans le premier chapitre, C.12ro se pCtsnglee=ncesrcontre, i lastullassariantre uup>e<-onn montrer comnoin (164 moder
2Dans le premier chapitre, C.13Le prinie vhoiintelemeot-gadoef=" s schrspetique. considértre s per à nr en France. ="es années 1du
clas
itle="ENS de1775 Ap clastp://www. itle="ENS de176iv>Mots-ce. stp://www.
clas
ifoli"> clasivsection"> itle="ENS de2993"period">/2014 le"7ref="258iv i rlo Boan>
Drps'
clasivsection"> itle="ENS de28div>eriod">/2014 le"7ref="258iv i rlo Boan>
Tradun des tu connrps enss="assseparatorPh se p --cu ://www. itle="ENS de27div>eriod">/2014 le"6ref="258iv i rlo Boan>
A"> auguerreuh se p --cu ://www. itle="ENS de2684v>eriod">/2014 le"6ref="258iv i rlo Boan>
Passea diffusie d - Pancire">suh se p --cu ://www. itle="ENS de258="period">/2014 le"5ref="258iv i rlo Boan>
Lalpémocn cl eeurc'ée="uvnt suivnflituh se p --cu ://www. itle="ENS de2ss="period">/2014 le"4ref="258iv i rlo Boan>
Ln. Association des idées et liaison des idées aux XVIIe et XVIIIe siècles
itle="ENS de2332"period">/2014 le"3ref="258iv i rlo Boan>
Lal en France. En Acapémi lasla sÂgéncchd" id="doc --cu ://www. itle="ENS de222scussionstre, C.10
le"2ref="258iv i rlo Boan>
Eappuées eomition.is Attioosph id="doc --cu ://www. itle="ENS de2088cussionstre, C.9
le"1ref="258iv i rlo Boan>
Laloutisfrré w. et 1763de pnt-gAcapémiationBerlens: cpenitudermacontma <,ecpenituderm">tatnys la ,ecpenitudermorph id="doc --cu ://www. itle="ENS de1988cussionstre, C.8
le"1ref="258iv i rlo Boan>
Vieienissdla ré - itle="ENS de1565cussionstre, C.7 le"0ref="258iv i rlo Boan> LalTontreposcr itle="ENS de1452"period">/2014 le09ref="258iv i rlo Boan> Lugémispan stymiid="doc --cu ://www. itle="ENS de684v>eriod">/2014 le07ref="258iv i rlo Boan> Laraît commst itle="ENS de465cussionstre, C.4 le06ref="258iv i rlo Boan> La cr scaps;ursiphouonnu et 00:00pré Weim t itle="ENS de3scussionstre, C.3 le05ref="258iv i rlo Boan> Spinoza > itle="ENS de113"period">/2014 le04ref="258iv i rlo Boan> Barbe itle="ENS de108cussionstre, C.1 le03ref="258iv i rlo Boan> Usv> sont pas inconsqui nr iladdées et liaet diffu de pnt-gAn uhreela sâém /spa llIfoli"> ="separator"> Tous l hin#62; w clcl
itle="ENS de2937ass="separator"> > www.
itle="ENS de="pPin (1646-169u ://www. itle="ENS de1983"period"xml: titected" titectedoCve act
itle="ENS de1981"period"xml: titected" titectedoCvm hreueorps hume moaseline">Ph se pu ://www. itle="ENS de30"period"xml: titected" titectedo sup>ap clastpiv id="ilosww. itle="ENS de1982"period"xml: titected" titectedoCin dytdeemeiofilein Pancl la vistpiv id="ilosww. itle="ENS deion/?page=map">Plan du site
Plan du site
", clce d : "FAttrr", origiophy: "Origioph", daiquey : "Agrandir# }, // Diu co strAan cla: { illsitrin Panc: "Illsitrin Pan# } }; //]]/l/ Carlodiv id= Carlo media="screjava Carloidth="1jsredia="screen" /> jes/l/ Carlodiv id= Carlo media="screjava Carloidth="1jsrpan cla.min>jes/l/ Carlodiv id= Carlo media="screjava Carloi>//