Navigation – Plan du site

L’outre-mer en marge, les marges de l’outre-mer

Overseas at the margin, the margins of overseas
Jean-Christophe Gay
p. 436-452

Résumés

Ce texte propose d’aborder les marges ultramarines de la France par trois angles différents. D’abord celui des statuts, diversifiés, et qui révèlent la marginalité variable des DROM, des COM et de la Nouvelle-Calédonie en rapport avec la nature de leur relation institutionnelle avec la Métropole. Lancée dans un processus d’autodétermination, la Nouvelle-Calédonie est incontestablement la plus aux marges institutionnelles de la République française. Dans un second temps, nous démontrons que la France d’outre-mer est aux marges de la mondialisation par la prégnance du cordon ombilical avec la Métropole. Enfin, nous abordons les profondes disparités existant au sein même de chaque entité ultramarine, spécialement dans le cas des territoires multi-insulaires. Nous terminerons par la Nouvelle-Calédonie, où la question du « rééquilibrage » est au cœur de son devenir.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2018.

Plan

1. Des marginalités institutionnelles graduées
2. Dépendance à la Métropole et mauvaise intégration régionale
3. Des marginalités internes différenciées
4. La politique de rééquilibrage en Nouvelle-Calédonie : des résultats mitigés face aux disparités
Conclusion

Aperçu du texte

Avec 2,7 millions d’habitants aujourd’hui, la France d’outre-mer (FOM) a une population équivalente à celle de la région Bourgogne-Franche-Comté, mais éparpillée sur 120 000 km2, soit plus de 2,5 fois la superficie de celle-ci (Tableau 1), sur les trois grands océans et dans les deux hémisphères (Carte). À l’exception de la Guyane, il s’agit d’îles, pour la plupart de petites tailles, appartenant aux archipels de la Caraïbe, des Mascareignes (Réunion) et des Comores (Mayotte), ou formant plusieurs archipels (Nouvelle-Calédonie ou Polynésie française). Un cinquième de la population ultramarine vit dans le Pacifique, deux cinquièmes dans l’océan Indien et deux cinquièmes également dans l’océan Atlantique.

Tableau 1 - L’outre-mer français en 2016

Territoire

Superficie (en km2)

Population recensée ou estimée

Statut français

Statut européen

Guadeloupe

1 628

400 000

DROM

RUP

Guyane

83 534

254 000

DROM

RUP

Martinique

1 128

378 000

DROM

RUP

Réunion

2 512

843 000

DROM

RUP

Mayotte

374

227 000

DROM

RUP

Saint-Martin

56

35 ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Jean-Christophe Gay, « L’outre-mer en marge, les marges de l’outre-mer », Bulletin de l’association de géographes français, 94-3 | 2017, 436-452.

Référence électronique

Jean-Christophe Gay, « L’outre-mer en marge, les marges de l’outre-mer », Bulletin de l’association de géographes français [En ligne], 94-3 | 2017, mis en ligne le 20 octobre 2018, consulté le 23 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/bagf/2119 ; DOI : 10.4000/bagf.2119

Haut de page

Auteur

Jean-Christophe Gay

Agrégé de géographie, Professeur à l'IAE de l'Université Nice Sophia Antipolis. Il s'intéresse aux limites, au tourisme et au monde tropical insulaire – Courriel : jcg06500[at]orange.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Bulletin de l’association de géographes français

Haut de page
  • OpenEdition Journals