Navigation – Plan du site

Marges géographiques, marges scientifiques ? Contribution ruraliste à une approche réflexive des enjeux théoriques et sociopolitiques de la territorialité

Geographic margins, scientific margins? A ruralist’s contribution to a reflective approach to the theoretical and socio-political challenges of territoriality
Pierre Cornu et Claire Delfosse
p. 453-471

Résumés

Les études rurales constituent un cas particulièrement ancien et fortement inscrit dans les pratiques de l’effet miroir de la notion de « marge » dans la recherche en sciences sociales. De fait, si les études rurales, et singulièrement la géographie rurale, n’ont cessé de prophétiser la mort du rural et leur propre effacement, elles n’ont cessé également de dire la « renaissance » marginale de leur objet et leur propre régénération - par l’aménagement, la territorialité, aujourd’hui l’environnement ou le patrimoine. C’est ainsi tout le paradoxe des études rurales que d’avoir été un champ d’expérimentations méthodologiques particulièrement riche sur les approches des marges tout en s’étant constamment représentées elles-mêmes comme un domaine marginal et précaire du savoir. Cet article propose un exercice de réflexivité scientifique interdisciplinaire, à la fois historiographique et épistémologique, sur les usages de la notion de marge dans le champ des études rurales, non de manière autocentrée, mais dans la perspective de contribuer au débat émergent sur la notion de marge en sciences sociales et sur la validité heuristique de sa lecture spatiale.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en octobre 2018.

Plan

1. La marge comme objet, la marge comme point de vue
2. Histoire des marges rurales, historiographie ruraliste de la marginalité
3. Les études rurales dans leurs derniers retranchements ?
Éléments de conclusion

Aperçu du texte

Aux marges du monde académique, en marge des grandes questions sociales et politiques, les études rurales aiment à donner d’elles-mêmes une image de rusticité épistémologique et de solide empirisme, indifférentes aux modes et sceptiques face aux élaborations conceptuelles. Mais cette posture, qui cache mal des enjeux théoriques majeurs, et qui n’a que trop longtemps entravé les transferts d’expériences de recherche entre « terrains » ruraux et urbains, doit être résolument abandonnée aujourd’hui, dans un contexte où les catégories de l’analyse spatiale sont remises en cause à la fois dans les discours et dans les pratiques politiques et administratives, sans que toutes les implications de leur effacement soient pensées et maîtrisées, notamment dans l’ordre sociopolitique et symbolique.

Entreprise de réflexivité scientifique interdisciplinaire, développée dans un centre de recherche dévolu à l’analyse critique du développement rural, la présente contribution se veut une analyse intern...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Pierre Cornu et Claire Delfosse, « Marges géographiques, marges scientifiques ? Contribution ruraliste à une approche réflexive des enjeux théoriques et sociopolitiques de la territorialité », Bulletin de l’association de géographes français, 94-3 | 2017, 453-471.

Référence électronique

Pierre Cornu et Claire Delfosse, « Marges géographiques, marges scientifiques ? Contribution ruraliste à une approche réflexive des enjeux théoriques et sociopolitiques de la territorialité », Bulletin de l’association de géographes français [En ligne], 94-3 | 2017, mis en ligne le 20 octobre 2018, consulté le 20 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/bagf/2129 ; DOI : 10.4000/bagf.2129

Haut de page

Auteurs

Pierre Cornu

Professeur, Histoire contemporaine, Université Lumière Lyon2, Laboratoire d’Etudes rurales  – Courriel : pierre.cornu-lavoute[at]laposte.net

Articles du même auteur

Claire Delfosse

Professeure, Géographie, Université Lumière Lyon2, Laboratoire d’Etudes rurales – Courriel : claire.delfosse[at]wanadoo.fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Bulletin de l’association de géographes français

Haut de page
  • OpenEdition Journals