Navigation – Plan du site

La construction d’une vaste région économique au nord-ouest de l’Inde

Le corridor de développement Delhi-Mumbai
The rise of a large economic region in North Western India: the Delhi-Mumbai Development Corridor
Philippe Cadène
p. 40-61

Résumés

L’émergence d’une grande région en développement au nord-ouest de l’Inde, qui s’étire du Punjab à la partie septentrionale du Maharashtra et dans laquelle Delhi et Mumbai, les deux plus puissantes agglomérations urbaines du pays, tiennent une place essentielle, est manifeste dès le milieu des années 1990 et affirme son existence à partir des années 2000. Cette région obtient une reconnaissance officielle avec la mise en place du projet du Delhi Mumbai Industrial Corridor par L’État indien en 2007. Cet article présente les différentes étapes du développement de cet espace qui tient une place essentielle dans une Inde en cours d’intégration par la globalisation.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en février 2018.

Plan

1. La décennie 1980 : croissance urbaine et spécialisation des lieux
1.1. Le poids du modèle territorial colonial
1.2. L’affirmation de Bombay et l’ascension de Delhi
1.3. La spécialisation des métropoles secondaires
1.4. Le développement de districts industriels
2. Au milieu de la décennie 1990 : la mise en réseau des pôles
2.1. La croissance et l’ouverture des années 1990
2.2. Mumbai et Delhi s’intègrent aux réseaux de la globalisation
2.3. Mumbai et Delhi au cœur de « cités-régions globales »
2.4. Le développement de corridors liant les villes
3. Au milieu de la décennie 2000 : l’émergence d’une grande région économique
3.1. L’affirmation de l’Inde dans la globalisation
3.2. L’intégration des territoires à l’échelle de la grande région du Nord-Ouest
3.3. L’importance des infrastructures de transport
4. La mise en œuvre d’un projet d’État : le Delhi Mumbai Industrial Corridor
4.1. La construction d’infrastructures dans le cadre d’une collaboration indo-japonaise
4.2. Multiplication et diversification des investissements publics et privés
4.3. La création de vingt-quatre smart cities
4.4. La mise en place de services de haut niveau
Conclusion

Aperçu du texte

L’État indien a mis en place en 2007, avec la collaboration du gouvernement japonais, un projet d’aménagement très ambitieux concernant la partie nord-ouest du pays, la planification d’un corridor de développement industriel [Department of Industrial Policy and Promotion 2007] liant les deux plus grandes villes indiennes, Delhi, la capitale politique, et Mumbai, le cœur économique du pays, intégrant également Ahmedabad, ainsi que plusieurs villes du Gujarat, l’un des États indiens les plus dynamiques du point de vue industriel. Le Delhi Mumbai Industrial Corridor (DMIC) est planifié afin de recevoir de nombreux investissements, publics et privés, dans le but de moderniser ou de construire d’importantes infrastructures de transport et d’encourager le développement de l’industrie et du commerce. Le projet répond aux principes mis en avant par les chercheurs et les aménageurs qui envisagent les corridors comme avantageux en matière de rentabilité des capitaux et efficaces pour réduire ...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Philippe Cadène, « La construction d’une vaste région économique au nord-ouest de l’Inde », Bulletin de l’association de géographes français, 94-1 | 2017, 40-61.

Référence électronique

Philippe Cadène, « La construction d’une vaste région économique au nord-ouest de l’Inde », Bulletin de l’association de géographes français [En ligne], 94-1 | 2017, mis en ligne le 28 février 2018, consulté le 21 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/bagf/302 ; DOI : 10.4000/bagf.302

Haut de page

Auteur

Philippe Cadène

Professeur de géographie à l’Université Paris-Diderot - Sorbonne Paris Cité, UMR CESSMA, 5 rue Thomas-Mann, 75205 Paris cedex 13 –
Courriel : philippe.cadene[at]univ-paris-diderot.fr fr

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

Bulletin de l’association de géographes français

Haut de page
  • OpenEdition Journals