Navigation – Plan du site

Le rôle des transports collectifs dans l’aménagement des régions métropolitaines

Le « Transit Oriented Development » et la construction du métro de Delhi
The role of public transport in the planning of metropolitan regions. The case of Transit Oriented Development and the construction of the metro rail in Delhi
Bérénice Bon
p. 62-76

Résumés

En s’intéressant aux multiples projets de métro actuellement en cours de construction ou déjà opérationnels dans les grandes villes indiennes, cette communication analyse l’urbanisme de projet et les nouveaux outils d’action publique mis en place pour leur financement et leur coordination avec les plans directeurs des villes. L’État indien conserve la main sur la production des infrastructures via des agences créées spécifiquement pour ces projets tout en favorisant les partenariats avec le secteur privé. L’enjeu considérable de la rémunération de ces projets pousse les gouvernements à mobiliser de nouveaux outils de financement basés sur la monétisation du foncier, et contrôlés par ces agences. Nous montrerons que le modèle international TOD – Transit Oriented Development – est au cœur de cette stratégie, et que l’analyse de sa dimension politique est déterminante pour comprendre sa traduction dans le contexte indien.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en février 2018.

Plan

1. Le modèle spécifique de mise en œuvre du métro en Inde et l’enjeu de la rémunération d’un bien public
2. La formulation de la politique TOD, un enjeu pour le système de pouvoir indien
3. La construction de l’échelle métropolitaine et l’enjeu du couple urbanisme – transport
Conclusion

Aperçu du texte

Le Transit Oriented Development (TOD) est un concept urbanistique élaboré aux États-Unis dans les années 1990, désignant l’aménagement des quartiers de gares de transport collectif [Gallez et al. 2015]. L’idée est d’associer transport et urbanisme en densifiant les zones urbaines de part et d’autre des corridors de métro, de privilégier dans ce périmètre une mixité fonctionnelle, les accès aux transports publics, les infrastructures pour les déplacements non motorisés. Il s’agit aussi pour les acteurs publics d’introduire dans ces périmètres des mécanismes de récupération des plus-values foncières, par exemple une augmentation des taxes foncières, pour capturer les gains des acteurs privés générés par la construction du métro. Rares sont aujourd’hui dans le monde les projets de transport (bus en site propre, métros, tramways) qui n’en font pas mention ou du moins ne rendent pas compte, sous un autre nom, de l’idée de coordination entre transport et urbanisme. Dans les villes asiatiq...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Bérénice Bon, « Le rôle des transports collectifs dans l’aménagement des régions métropolitaines », Bulletin de l’association de géographes français, 94-1 | 2017, 62-76.

Référence électronique

Bérénice Bon, « Le rôle des transports collectifs dans l’aménagement des régions métropolitaines », Bulletin de l’association de géographes français [En ligne], 94-1 | 2017, mis en ligne le 28 février 2018, consulté le 25 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/bagf/311 ; DOI : 10.4000/bagf.311

Haut de page

Auteur

Bérénice Bon

Post doctorante à l’Université de Technologie de Darmstadt, Allemagne –
Courriel : berenicebon5[at]gmail.com

Haut de page

Droits d’auteur

Bulletin de l’association de géographes français

Haut de page
  • OpenEdition Journals