Navigation – Plan du site

L’Indian Navy : de la défense littorale à la puissance océanique

Indian Navy: from Defence to Influence
Nicolas Péné
p. 167-182

Résumés

L’Inde possède actuellement une flotte de guerre qui constitue non seulement une garantie de sécurité face à d’éventuelles agressions, mais est aussi un vecteur important d’influence sur tout le pourtour de l’océan Indien. Cet État définit des menaces (Pakistan, piraterie, terrorisme, présence chinoise), construit une infrastructure de défense maritime, développe des alliances (États-Unis, France, Royaume-Uni) et tente de construire un espace océanique centré sur l’Inde et sécurisé par elle.

Haut de page

Extrait du texte

Ce document sera publié en ligne en texte intégral en février 2018.

Plan

1. La disposition de l’Indian Navy sur l’échiquier océanique
1.1. La force de l’Indian Navy
1.2. Le découpage des zones maritimes
2. Hiérarchie et activité portuaire
Les missions : comment l’Inde défend son espace économique
Protéger la ZEE, ses ressources halieutiques et ses fonds marins inexploités mais convoités.
Répondre à la piraterie et protéger les échanges maritimes
3. Les menaces du Pakistan, de la Chine et du terrorisme
3.1 Le Pakistan, depuis sa création, représente un voisinage hostile
3.2. La présence chinoise ressentie comme concurrente dans l’Océan Indien
3.3. Le terrorisme oblige l’Inde à protéger ses accès maritimes
4. L’Indian Navy permet à l’Inde de s’affirmer comme un leader régional
4.1. La création d’une structure de coopération : l’IONS
4.2. La construction d’un espace d’échanges pacifié : l’IORA
4.3. La démonstration des capacités par les actions humanitaires
Conclusion 

Aperçu du texte

L’Océan Indien est un espace immense d’une surface de 75 millions de km2. L’Inde s’ouvre sur cet océan par plus de 7 000 km de littoraux, possède une Zone Economique Exclusive (ZEE) de 2 millions de km2 et marque cet océan par la forte présence et influence de sa diaspora.

Dans un contexte de développement économique rapide, sa flotte de guerre apparaît indispensable pour lui assurer, en toute indépendance, la capacité à sécuriser ses côtes, son territoire, ses approvisionnements et exportations maritimes, ses ressortissants à l’étranger. Cependant, actuellement l’Indian Navy sort de ses fonctions traditionnelles : elle est le vecteur et l’acteur d’aides humanitaires ou de protection de ZEE étrangères ; elle tisse ou renforce des liens entre l’Inde et d’autres États, voisins ou lointains, faibles ou puissants. Cette force s’accroît, comme en témoigne le vice-amiral Murugesan qui déclare, le 14 juillet 2015, que l’Inde dispose de 137 bâtiments et vise une flotte de 200 à l’horizon 202...

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Nicolas Péné, « L’Indian Navy : de la défense littorale à la puissance océanique », Bulletin de l’association de géographes français, 94-1 | 2017, 167-182.

Référence électronique

Nicolas Péné, « L’Indian Navy : de la défense littorale à la puissance océanique », Bulletin de l’association de géographes français [En ligne], 94-1 | 2017, mis en ligne le 28 février 2018, consulté le 22 février 2018. URL : http://journals.openedition.org/bagf/375 ; DOI : 10.4000/bagf.375

Haut de page

Auteur

Nicolas Péné

Doctorant en géographie, Université de Reims –
Courriel : nicolas.pene[at]orange.fr

Haut de page

Droits d’auteur

Bulletin de l’association de géographes français

Haut de page
  • OpenEdition Journals