Navigation – Plan du site

Recommandations aux auteurs

Normes de publication de la revue BAGF
Information for Authors

Pour être acceptés pour publication, les articles soumis au Bulletin de l’Association de Géographes Français doivent, en règle générale, avoir été présentés et discutés dans une séance publique par des membres de l’AGF. Les organisateurs de séance collectent les textes, vérifient le respect des normes (notamment longueur des textes, illustration, bibliographie), effectuent une première lecture en apportant les corrections si nécessaire avant de transmettre les fichiers au directeur de publication et au secrétariat de la revue. Les articles sont évalués en seconde lecture avant d’être définitivement acceptés.

La revue accepte aussi des articles “varia”. L’évaluation des articles se fera sous le principe de double lecture en aveugle effectuée par des membres du comité de rédaction, du comité scientifique, du comité de lecture ou de relecteurs compétents pour le thème examiné.

L’AGF est ouverte à tout thème ou approche géographique, et à des auteurs de toute nationalité. Les textes proposés ne doivent pas avoir été publiés ailleurs.

Tout article doit répondre aux normes de publications ci-dessous. Le respect rigoureux de ces normes par les auteurs, en amont, fait gagner beaucoup de temps pour la mise en pages finale du numéro. Le non-respect de ces normes entraînera le renvoi systématique de l’article à son auteur pour remise aux normes avant examen pour publication.

1. La taille de l’article doit se situer entre 25 000 et 40 000 signes. La place prise par l’illustration limite d’autant le texte (modulable selon les articles).

2. L’article sera en principe rédigé en langue française, mais exceptionnellement la revue pourra accepter des articles en anglais, si des auteurs étrangers ne maîtrisent pas la langue française. Il devra impérativement comporter un titre en français et en anglais (maximum 100 signes), un résumé en français et en anglais (600 à 1200 signes), 4 à 6 mots-clés en français et en anglais. Il est envisageable d’inclure aussi, au cas par cas, un résumé et des mots-clés dans une autre langue européenne (allemand, espagnol, italien, néerlandais).

3. Le texte doit être fourni en format word (.doc), police Times New Roman taille 10,5, en interligne simple, sans mise en forme ni feuille de style (espacements, retraits, …).

Les titres des parties et sous-parties, séparées par un saut de ligne, sont hiérarchisés en chiffres arabesés (1. ; 1.1. ; 1.1.1.). On ne dépassera pas trois niveaux de titres.

Les ponctuations propres à chaque langue doivent être utilisées (point-virgule, deux-points, point d’interrogation et point d’exclamation sont précédés d’espace en français mais jamais en anglais), les parenthèses et les crochets ouvrants et fermants sont collés aux mots qui les suivent ou les précèdent, quelle que soit la langue. Les accents doivent être mis sur les grandes capitales (É, È, À, Î). Utiliser les guillemets français ouvrants et fermants, précédés et suivis d’un espace (ex : ... cette « politique » ...).

Les sigles, acronymes et abréviations devront être systématiquement explicités en toutes lettres à la première occurrence, sauf s’il s’agit d’entreprises bien connues (SNCF, EDF). Si c’est dans une langue étrangère, les traduire en note.

Les prénoms des personnes citées dans le cours du texte (notes y comprises) doivent être indiqués la première fois en toutes lettres, puis avec l’initiale du prénom pour les mentions suivantes. Écrire : « années 1960 » et non « années 60 », ni « années soixante ».

On évitera les paragraphes trop courts ou trop longs et on limitera au minimum les notes infrapaginales.

4. Il est demandé à chaque auteur de préciser ses qualités et de fournir son adresse professionnelle précise (adresse courriel) Exemple : Yves Boquet, professeur de géographie à l’Université de Bourgogne, laboratoire ThéMA, 2 boulevard Gabriel, 21000 Dijon, yves.boquet[at]u-bourgogne.fr. L’adresse postale personnelle et un numéro de téléphone seront également fournis pour le secrétariat du Bulletin. Tout courrier est à adresser à l’AGF : AGF, Institut de Géographie, 191 rue Saint Jacques 75005 Paris. Courriel : assogeo[at]wanadoo.fr

5. Les illustrations, figures, cartes originales et photos, en noir-et-blanc, seront fournies en fichiers séparés (pas de dossier zippé-compressé), prêts à être insérés dans le texte à l’endroit souhaité par l’auteur (sous réserve de contraintes de mise en pages). Les auteurs veilleront à la lisibilité des cartes en fonction du format de la revue (12 cm x 18 cm), à laisser hors du cadre des figures leur numérotation, et à indiquer la source des documents. Le format souhaité est .jpg, avec une résolution suffisante pour la lisibilité des graphiques, mais en faisant attention au “poids” des documents. Des fichiers de plus de 1 méga-octet ne seront pas acceptés. En cas de problème de lecture des fichiers, le responsable de numéro ou de la revue prendra contact avec les auteurs pour trouver une solution adéquate.

Les tableaux seront construits sous word, insérés dans le texte. Ils ne seront pas envoyés en ficher attaché .pdf ou .jpg.

Pour les graphiques à base statistique, fournir en document attaché les feuilles de travail Excel contenant les graphiques et la base de données ayant servi à les construire.

Les figures et les tableaux seront numérotés en chiffres arabes. Ils seront indexés dans le texte par rappel de leur numéro (Fig. 1, Tabl. 1).

6. Les renvois bibliographiques au sein du texte seront présentées entre crochets, sans initiale du prénom [Dupont 2007, Martin & Dupont 2008]. Si la référence comprend 3 auteurs ou plus, on utilisera la forme [Dubois & al. 2009]. Utiliser Times New Roman taille 9.

7. Les références bibliographiques (en fin d’article) doivent correspondre à des références citées dans le texte, et vice versa. Elles sont être classées par ordre alphabétique des auteurs, complètes et précises, en respectant minutieusement les modèles suivants :

  • pour des articles de revues

BOQUET, Y. (2011) – « Les Philippines : un pays émergent dans la mondialisation ? », Géographies, Bulletin de l’Association de Géographes Français, vol. 88, n° 3, pp. 279-295

  • pour des livres

ROSIÈRE, S. (2011) – Géographie des conflits armés et des violences politiques, Paris, Ellipses, 229 p.

  • pour des chapitres de livres

POURTIER, R. (2011) – « Les enjeux miniers de la guerre au Kivu », in B. Giblin (dir.), Les conflits dans le monde. Approche géopolitique, Paris, Armand Colin, pp. 235-247.

Dans le cas d’auteurs à prénoms composés, on utilisera la forme suivante : A.-M. pour Anne-Marie, J.-P. pour Jean-Pierre. Le prénom Philippe sera abrégé en P. et non Ph.

Les titres d’ouvrage, d’article et de revue en anglais comportent des capitales pour tous les susbtantifs

McDORMAN, T. (2002) – « The Role of the Commission on the Limits of the Continental Shelf: A Technical Body in a Political World », The International Journal of Marine and Coastal Law, vol. 17, n° 3, pp. 301-324

  • OpenEdition Journals