Navigation – Plan du site
Le Danube dans les Balkans

Les Balkans dans le système spatial danubien : entre intégration européenne et différenciation régionale

Veselin Siarov

Résumé

Comment estimer le potentiel, l’évolution et la dynamique spatiale ou temporelle d’un ensemble géographique controversé et (re)composé comme le bassin danubien, lorsque les données statistiques sont incomplètes, peu compatibles et démunies de références spatiales ? Afin de répondre à cette problématique complexe et mieux appréhender les mutations en cours, une approche expérimentale, assistée par un modèle spatial original et un système d’information géographique (SIG), est proposée dans l’optique de localiser au moins globalement les interactions entre les  infrastructures de transport, les dynamiques démographiques et les richesses économiques, dans le contexte d’une cohésion territoriale européenne à construire et ce dans un double perspective, spatiale et temporelle. Cette analyse à dimension prospective permettra de faire ressortir la place des Balkans dans le système danubien.

Entrées d’index

Géographique :

Danube

Texte intégral

Réflexion sur un système spatial hétérogène et complexe, inégalement intégré dans l’espace1

  • 1 Les notions d’« espace européen » ou d’« espace européen élargi » considérées dans cet article font (...)
  • 2  La notion opérationnelle de « système spatial danubien » utilisée dans ce document recouvre le bas (...)

1La position géographique du système spatial danubien2, constitue depuis toujours un facteur crucial pour le développement global de l’Europe centrale (Figures 1a et 1b). Cette situation a fait du fleuve et de son système de transport un fil directeur pour la structuration polycentrique des échanges et des transports dans cette partie de l’Europe, constituant ainsi un corridor multimodal prioritaire et un axe symbolique pour les trois derniers élargissements européens. Cependant, plus de quinze ans après le début de la transition engagée en 1989, il est toujours aussi difficile d’estimer l’ampleur des phénomènes observés dans la partie centrale et orientale du bassin, ainsi que de localiser avec précision l’évolution et la dynamique de différenciation de ce nouvel espace européen.

Figure 1a. Le bassin du Danube et du Rhin au sein de l’espace européen élargi*

Figure 1a. Le bassin du Danube et du Rhin au sein de l’espace européen élargi*

Figure 1b. Carte physique du système danubien (voies navigables et infrastructures de transport intégrées par son bassin versant)

Figure 1b. Carte physique du système danubien (voies navigables et infrastructures de transport intégrées par son bassin versant)

(*) Réseaux et caractéristiques de transport utilisés pour la mise au point (calibrage) du modèle spatial au sein du module des infrastructures de transport, européennes et trans-danubiennes, période 1990-1995.

  • 3  La Croatie, à la différence des autres pays tiers, est dotée depuis fin 2005 d’un statut officiel (...)

2La présence persistante de disparités économiques ou concernant les infrastructures de transport, à différentes échelles révélée après l’intégration d’une partie importante des pays riverains impose maintenant plus que jamais le besoin de consolider les moyens et les outils de prospective territoriale, dans la région la plus instable d’Europe centrale et orientale. En effet, l’espace danubien est partagé actuellement par une douzaine de pays très hétérogènes. L’extrémité ouest du bassin intègre des territoires occidentaux et prospères (Allemagne, Suisse, Autriche),tandis que les parties centrale et orientale sont composées soit par des ensembles territoriaux récemment intégrés dans l’Union européenne (République Tchèque, Slovaquie, Hongrie et Slovénie en 2004; Bulgarie et Roumanie en 2007),soit par despays tournés vers l’UE et placés à des degrés divers dans le processus d’intégration (Croatie3, Serbie, Bosnie-Herzégovine, Moldavie et Ukraine).

  • 4 Nomenclature des unités territoriales statistiques utilisée par Eurostat (NUTS).

3Cette hétérogénéité territoriale délicate à cerner à cause de l’indigence de statistiques harmonisées, régionalisées (données socio-économique par NUTS4) et applicables aussi bien à l’échelle des pays danubiens communautaires qu’à celle des pays tiers des Balkans, complique davantage la problématique étudiée, et rend particulièrement difficile toute approche quantitative classique, à vocation supranationale ou interrégionale. Considérée à juste titre comme un véritable obstacle pour toute étude ou recherche menée dans le bassin oriental du Danube et surtout dans les Balkans, cette complexité à la fois institutionnelle et opérationnelle, est susceptible de constituer également dans le contexte concret de ce travail, l’argument générateur pour la réalisation de cette investigation expérimentale.

  • 5  Les outils opérationnels (SIG et modèle spatial) ainsi que l’approche multi-scalaire utilisée sont (...)
  • 6  Modèle de contiguïté territoriale, assisté d’un SIG, conceptualisé par l’auteur (déc. 2005) pour i (...)
  • 7  Dans le contexte considéré ici les richesses économiques sont résumées par le produit intérieur br (...)

4L’objet essentiel de cet article est de présenter notamment de façon illustrative, comparative et non exhaustive, quelques caractéristiques, permettant d’identifier, au moins globalement5, un certain nombre de différenciations ou de discontinuités micro- et macro-spatiales du système danubien. L’approche méthodologique mise au point pour la réalisation de ce travail de recherche résulte d’une recherche personnelle en cours de formalisation, qui tente de recenser et de transposer par le biais du modèle et du SIG6,l’évolution spatio-temporelle des principales composantes danubiennes, illustrées ici par l’organisation multi-scalaire des infrastructures multimodales (ex. réseaux de transport et terminaux), des populations et des richesses économiques7, harmonisées et compilées par le modèle.

5Résultant des besoins réels de prospective territoriale dans cette partie de l’Europe, cette nouvelle technique est en mesure de constituer un outil puissant d’aménagement, de planification et de