!--[if IE]/> ![.endf]--/> divr it=acaces">Navigcatio – ;Pla, du sip !-- #acaces --/> divr it= <1r it= sipeName>"Balkanologi pr it= sipBeasnlin"> Revue d'études pluridisciplinaire

/div> !-- # divr it=brheacrnume/> divr it= sipLapng/> ul/> fr> en> /div>> pr it=crnums">Accuiei > NNumérs > "Vol. VII, n° > Rschrschs > La crise macédonienne (1991-1995...

/div> !-- #brheacrnum --/> divr it=touerWr'appre/> divr it=wr'appre/> divr it=toolbox">> .forr it= earsc" actiof="https://earscs.openedition.orm"mnthode="gt">> p>> inpupt type="tex"r it=q"a name=q"avalume="Rschrschm" /> inpupt type=hidd em" name="l"avalume="http://journals.openedition.org/balkanologie" /> buttion type=submitm" title=Cchrschre/Cchrschr> /p>> > > divr it= conten">> divr it=main">> divr.clase=navEentiidestop">Sommaair - Ddocumen eprcréden - Ddocumen suivaen !-- .navEentiidestop --/> divr it=ddoHheaere/> divr it=ddoTopParmen"r.clase=nnuerr pamen-2">"Vol. VII, n°  |  juin 200> divr it=ddoSubParmen"r.clase=compat-08e/> divr.clase=sTou parter pamen-1"> Rschrschs> /div>> <1r it=ddoTtitle>La crise macédonienne (1991-1995) et la question des slavophones en Grèce divr it=ddoAauthor> Athén "Skoularik> divr it=ddoPagm natio">p. 137-146> /div> !-- #ddoHheaer --/> divr it=ddoBodye/> divr it=sthotcuts">Rrésum | ;Pla | Nostes de ’aoueur |  | Noste | Ccitatio | Aoueur> divr it=_abstract".clase=ascatio">> h2".clase=ascatio"> divr it=_abstrac-/47-"fr" clase=.abfContenr" lang="fr" xml:lang="fr/> pr clase=ireumte"dir="ltfr/"Le différend diplomatique entre la Grèce et la République de Macédoine au début des années 1990 concernait prioritairement la question de l'appellation du jeune État. Or les objections grecques n'étaient pas d'ordre symbolique, comme l'insistance sur l'antiquité pouvait laisser entendre. Derrière la rhétorique sur l'usurpation du patrimoine hellénique couvaient des inquiétudes envers l'irrédentisme macédonien et la revendication d'une minorité nationale en Grèce du nord. Le nationalisme revigoré des voisins a provoqué de la part de l'opinion publique grecque, largement désinformée, des réactions outrées. Au centre de la controverse, les slavophones (pratiquement bilingues) des départements de Florina, Pella et Kastoria se sont trouvés déchirés entre deux discours nationaux conflictuels. Leur nombre réduit à quelques dizaines de milliers de personnes, du fait des guerres, de l'émigration et des mesures d'assimilation de l'État, ils ne représentaient en aucun cas un danger pour la Grèce. Alors qu'ils avaient de nos jours majoritairement embrassé l'identité grecque, ils se voyaient malgré tout soupçonnés pour leur altérité linguistique et culturelle. Leur identité ethnique distincte était niée par l'État grec, et assimilé à l'identité nationale macédonienne par les nationalistes de l'autre bord. Fatigués d'avoir à prouver leur loyauté nationale et de dissimuler leur particularité ethnique au risque de sanctions, les slavophones grecs ont affiché au cours des années 1990 une volonté d'être reconnus pour ce qu'ils sont : des citoyens grecs de plein droit, et fiers de leur culture locale /p>> /div>> /div> !-- #aabstrac --/> divr it=toct".clase=ascatio">> h2".clase=ascatio"> divr.clase=.doSscatio1">;Les slavophones en Grèc> divr.clase=.doSscatio1">;Les ambiguïtés historique> divr.clase=.doSscatio1">> divr.clase=.doSscatio1">> divr.clase=.doSscatio1">;Les slavophones pendant la cris> divr.clase=.doSscatio1">> divr.clase=.doSscatio1">CConclusio> /div> !-- #toc --/> divr it=ddoAdd edumt".clase=ascatio">> divr it=ndla">> h2".clase=ascatio"> pr clase=ndla""dir="ltfr/Unne irerièreovertion dec et Articls a été préseniéenauxPirerières en conters desiétudes/balkaliques enFrtanc, orgkalsnées par l"AssociationFfrançaise desitudes sur les Balkan (AFE Bal)x àPlarns ls 1, et20s déeombre2002e /p>> /div>> /div> !-- #ddoAdd edum --/> divr it=ttex"r.clase=ascatio">> h2".clase=ascatio"> divr it=widgens9".clase=with"TexSizme> Sigonalrr ceddocumen !-- #widgens --/> divr.clase=.Tex wResdizbclsr/> pr clase="texl""dir="ltfr/1"Dans les années 1990, la vieille question macédonienne a déclenché une crise diplomatique avec des résultats consternants tant pour la situation économique et la cohésion sociale en République de Macédoine que pour la qualité de la démocratie en Grèce /p>> pr clase="texl""dir="ltfr/2 Auʼnpou, dualiigre rsidtaitunea question de donom natioe. l'État gre" rfusa nforrellement la reconlaistanceinlternationale de lAncnienne RépubliqueYougo slaue de MacédoinesTous so 'appellation conssitationrelle. ae diplomatue grecqua rdtouvait la con oalslation par lu jeune Étaualmi trphce du nme et du patrimoine historiquen macédoniels.Platuneamo bilslationim irssiornanse, ls public gre" revend qu mêmme laAssociationexnclusvre de la Macédoine et de so histaire milhénaire à an Grèce /p>> pr clase="texl""dir="ltfr/0L a prsen françaisepaflvaitaAlors d'ux conflta oaliico-snm'antiqet. Or les objections grecques n'étaient pas d'ordre symbolique, comme l'insistance sur l'antiquité pouvait et laisser entendre. Derrière la rhétorique sur l'usurpation du patrimoine hellénique couvaient des inquiétudes envers l'irrédentisme macédonien et la revendication d'une minorité nationale en Grèce du nord /p>> pr clase="texl""dir="ltfr/4L' objtn dec et Articlssseae 'exa mieOr les deux demestions du roblèmct : d'une par,s l'mporstance de la question minoritairn dans ls contentieux diplomatique entre la Grèce et la République de Macédoine au début des années 199t, e,s d'autre par,s as réaction des slavophones grecs déchirés entre deux discours nationauxmuctuellementexnclusfsd /p>> h1"dir="ltfrr it=;Les slavophones en Grèc pr clase="texl""dir="ltfr/5Lues omls son porseours dsssnls. Leurpoids historiqus pbutfonaer chezr les pbp les'uxseniement l'appartntanceoue 'exnclusioe. ae controverse ausuj et du nme de la Macédoine sts d'autant clus glauequ'uell toche,s outet la Républiqueex-yougo slau,e la donom natio de la opullation slavophons en Macédoine grecqu. En jee cuociae entre les nationalimets cocurrmenns, l'appellation dec etea opullationvlardssslion ls contexee historiqus et la.sourc, de l'ncocciatiod /p>> divr.clase=.Texandnoste">> ul".clase=a'ideoste">> 1 Ppour clusd'In.formations sur les donom natioes ts les'identitns,avoirKafrkaa'ioue(Anaistsia), “Pol (...)> /ul/> pr clase="texl""dir="ltfr/6Lues slavophones en Grècs se dfinaissnit et clussmouvnit commedopioin Mkrdtnue [Mmacédoniels idigènnes,'auochttnue]s en grec, et Mkrdtncin dans lour trptet lingu. Jusqu' à anSreco deGguerra codcial,s'ux glndr nombrepafmi deux se dfinaisvait comme“Bulgaprs” d /p>> /div>> pr clase="texl""dir="ltfr/7"Dans lx discoursoaffiiels contmporains les.ternes miplyrés son “Ggrecs bilingue”eoue“Ggrecs slavophone”e. aegaochex smbcls prfférar lu.terne“Sslav macédoniel”e.C etea'appellation était d'eillours miplyrne par ae diplomatue grecqua dans ' entr- deu- guerree et Dans les années 180t. nt désgrnaitéiallement des citoyensdet la RépubliqueSsocialiste de Macédoine comme“Sslav macédoniel”, jusqu' à l'iuvnition du nmevulgaairn“Skopjiel”e.Àt lafint des années 199t, les actvlistes ue mouvement minoritairs ontiontrduit lunnnologsmme“Mmacédoniels ethnique”e[ ethnkoin Mkrdtnue]s entradusanit et.ternelin lais ethnec,nque pouutant en gre sgrtifi tout 'mpllement“ nationa”e /p>> pr clase="texl""dir="ltfr/8 Aucun miplit de nms n stsneoute ; touens les appellatiocs ontdets conotnatiosa oaliiiquee etidnnologique. NTouslavocs pité Dansc etearRschrschs pour ls sbistatift“ slavophone” afint ds dérairs'une réalitn soco linguistiquesaosa oartrs prjundie à l'identité nationale des idividus,nque la cmpossni. NTntrechoixe stsopféaationree et euutoinmient pasnformatfd /p>> divr.clase=.Texandnoste">> ul".clase=a'ideoste">> 2 Dl'aGrns lesuestrmations dsI. Mich'eiridie, ls nombre dssslavophones au mitie de la dcenonis 120 s (...)> /ul/> pr clase="texl""dir="ltfr/9Ils n xliste pas dsstnatistiquefizbcls sur ls nombre des slavophonesMmacédoniels en Grèce.Lues81 984s citoyensrRsyenrés es 128s ts les41017srRsyenrés es 151s son les eulnschiffrreeoaffiielse quenonus passdions,mlais'ils'étaienttGrnsinfféilours à an réalit2d. De nos joure, i s'agait de personne (pratiquement bilingue,s majoritairement concnutréet Dans les départements de Florina, Kastoria ts Pella en Macédoine grecqu occ'idencale.Ddes eilmagee dssslavophoneschtrtniels sbilistont ussit Dans les contréet cotagneosgee dsSuerres, deDramae et deKilkisd /p>> /div>> divr.clase=.Texandnoste">> ul".clase=a'ideoste">> 0. ae lingussslae- macédoniennennefout standarlsnée et oniée d'unealitféaaturedératuequ''aGrns1944a en(...)> /ul/> pr clase="texl""dir="ltfr/10Lues slavophonesune joaissnit pas d'uxtnabut de minorité reconnus et leur lingu,s'uxdcialnctesslav macédonieequ'so 'appelne comunnementdopi(k)a ( loca,s idigènn), n sts pasielesgrié3d. Le nationalisme gre 'insisls sur ls faitique e n sts paslar lingu,smlaisclssseniement nationa,nque'mporsus etique les slavophones macédoniels on,x à cluslours repisres,ptrouvr leur ttaschemnte à an Grèce "Dans a (pratiqu,e e pendan,s'uxef.font coscaient t orgkalsns a été entrepiss dns1913 de la part de l Étau pourgcommur ls particularisme locae. ae opullation slavophons a étélongntmpts conidntrét“ usplnct” du doirt devque de sr loyauté nationale et sbaisvait de kalièresystnm'stique la dfitance ds,'auooritsd /p>> /div>> h1"dir="ltfrr it=;Les ambiguïtés historique divr.clase=.Texandnoste">> ul".clase=a'ideoste">> 4. les.teoritairs es question représenment lapcommedlx discrdce ds, nationalimets/balkaliques au coun(...)> /ul/> pr clase="texl""dir="ltfr/11L araisio de lacir conpjectioeoaffiielale envers ues slavophonesun sts'autreique l'i euuituda qunte à 'inléigrctioe nationale desprgtions ds la Macédoine'i orpotréet à ''État gres4d.Aau cours u XXèmct 'rèlse, les'États/balkaliquesson schrsclé àhomogériisler leues.teoritaire.Luesravmagee des guerret scacesivens, ldéclngmedlx opullatiose entre laBulgapius et la Grèce es 1 1, et l'inncallation en Macédoine grecqu desprfugités gre-fonhodoxtes de lAusl MineotreaaGrns1923sson raicallementmodtiftélan conssitatio ethnique e an rgtiod /p>> /div>> pr clase="texl""dir="ltfr/12Ppendant la guerraci eie,nquea suivi anSreco deGguerra codcial,s'ux glndr nombre dssslavophonesson rejdoirtluesrangstdets comunlistes grese. ae rfaitle de lAormé Ddémocratique es1949ea obligés les cmb ttaentssslav macédoniens, toutccommedlse milliers d'autrs Ggrec,x àsesprfugiler Dans lespayes de lEsi. Uune parrdssn sts'inncaliée Dans a RépubliquePopullirte de Macédoin. Enfin,e l'émigration économique des années 150-1960s a iallement contibulé à ae d miuatio de la opullation slavophond /p>> divr.clase=.Texandnoste">> ul".clase=a'ideoste">> 5 VvoirKoist polnos(Tasos),top.s ci., pp.s222-283e. aepr irssio linguistique était lanforue dpuaiscn(...)> /ul/> pr clase="texl""dir="ltfr/10Mmalgrécets/poleoversements démgraphiquens, ldÉtat gre"nlsssennait aes es NTovelales.teoles.tout à faitsncurlsnéee. ae présecre dssslavophone,t b es quttGrns réduine parr'apfontadu pass, pouvaitdsonner tie à une contstnatio de lasmouvraineuté nationale. loccurpationbulgapr Alors les deuxGguerret codcialie, lsptrj et duKnom lteru pour une Macédoine“unius et idr pendant” ts les covoitisre yougo slauns sur la Macédoine de lEgiée représentaient des atrcrédenes inquiéaente. aepr conns a étédopubct :aduniveaduinlternationas, l'altérité linguistique et culturell: d'une parie de la opullation locals a été nié ; à 'inléilou,: la oaliiique d'assimilationas repisx à parire des années 150e etjusqu' à anfint des années 1705d /p>> /div>> pr clase="texl""dir="ltfr/14Lues mesuresad pitdes estaient ussit b es àimpossrenauxsslavophonesdsepaflerslar lingu grecque,qu' à leurftairs publerslar leue.Lues'auooritsn localsuinltedestaient l'umags public dec etidiome ts leshabitaents'étaient contrlnés par ae oalcs u'ilsostaientclntler leuesclntsntraiationrese "Dans ls contexee de la guerrafro'id,e laAssociationdue“ danger slau” aue“ danger comunlist” au fait opubcre la dfitance ds,'auooritsd. aeesuvieiltance de la opullation par lessericlesscrents'étant ccablnanse, Dans'une rgtio,nquesmoffrfait desssquelales de la guerraci eied /p>> divr.clase=.Texandnoste">> ul".clase=a'ideoste">> 6 Vvoiribid., pp.s284-285 ;Mihaos(Takis),t“Μια άλλη άποψη από το ΠΑΣΟΚ για το Μακεδονικό”, Oikconomkn(...)> /ul/> pr clase="texl""dir="ltfr/15Lues irerierssgrles de démocratslationn'son été erçus par ae opullation slavophonsqu'ues1981e avec laeorviée u parin sociasislsadu mouvoi6d. ar lingu locals pouvait'êtrepaflrne publiquumen sDansconssqueancse.C pendan,s ldÉtatn'a,'auoorssé e rtpourqu''eux sulnsprfugités oaliiiquee“Ggrecs d'origie”e.Entiontrdusanit'ux oritère ethniqu,sc eteaexcepationdiescrom nataire reconlaistiet idairctlement la réalitn d'une question minoritairn en Macédoine grecqu. /p>> /div>> h1"dir="ltfrr it= pr clase="texl""dir="ltfr/16L a crise macédonienne au début des années 1990an cïncidns en Grècs avec'une éio de l'innc bilité paliiique. ae ol'émique ausuj et ds la Macédoinean ustélanscissio u parin de la droietaAlorsadu mouvois et ladivisio umco de oaliiique en“ réaliste” ts“iontDanigelnts”e /p>> divr.clase=.Texandnoste">> ul".clase=a'ideoste">> 7Mitsotakis (Kconstatinos), “Pprface”, intSkylakakis (Th.), Στο όνομα τηζ Μακεδονίαζ, Athnne : Eillen(...)> /ul/> pr clase="texl""dir="ltfr/17Ees1995,s deuxDansaaGrnssae rfaitleéalncorial,s l'acaies ireriea milisirnK. Mitsotakis au fait'ux avduinatntenut : la“cilé dualiigr” entre Athnne tsSkopjis n'étatu doirt l'appellatio,smlaiscla question de la“non- xlistance de minoritésslav macédonienr” en Grèc ;ilt affrmla qua“ ' e jee était dévitcre lac réation d'us deuièmcu roblèmcn minoritair,n en Macédoineocc'idencal”7d /p>> /div>> pr clase="texl""dir="ltfr/18Mmalgré.tou,e la question minoritair,s pbndiesutrne publiquumen pendant la cris,s a étésavamement lissiée Dans 'nombrepafr ae lu part des aalyistes et des oaliicniens,aaGrnsmêmmecles avdx. Uuu passt trp; chags,beadcoupt de nn-doits et des cratiqus oaliiiquee comaidres par aeraisio l Étau estaient pouds surnce sj etiq'so prffétaitesequieu,: lutôetiquedne rvieiller ea vieux démnsd /p>> pr clase="texl""dir="ltfr/19Ddpuaiscanfint des années 170,s les d.clrlatiosepr étgee desure conzbclee dsSkopjis ausuj et ds laepréumrét“ minorité macédonienr” iroritament desgmouvrnsements grecsnque voyaient Dansc etea oaliiique'uxef.font l'inrairs les droits pour desurevendicatioes.teoritrcialis et 'inlteeveier Dans les afnaire inléiloules de la Grèce.Lladiasporae macédonienne axs'État-Unies,'a C aadae et enAubstrlrdssnadconlat à une proagao de'irrédentixee de clusies clusagrcesivee.Ent 199t, en République de Macédoin, cluslours parist t orgkalslatiocs ontvur lu oou,:aspiraent ua vieuxrêvre de d'uifdication us pbp le macédoniee /p>> pr clase="texl""dir="ltfr/20L a situationsespaicalestate "uraent l'ité 199t, ds, nationalitnes macédoniels avaientblvoqué à cluslours repisrescanfrontlière avec la Grèce et distibutaient descpartes de la Gao de Macédoin. Lues'auooritsn macédonienncs ont Alors d.idnsl'inlternationatslation de la question minoritaire.Lla Grècs a étéd'ncociéenaaGrns de dONU et ds laCSCEe pour la nn- reconlaistance“ e l'identité nationale de la minorité macédonienr”e /p>> divr.clase=.Texandnoste">> ul".clase=a'ideoste">> 8e“Dd.clrlation uschef de la dl iaation grecqu enpr conns à 'inlteeveationyougo slaue à ansrssiopn(...)> /ul/> pr clase="texl""dir="ltfr/21L arr conns de la Grècs a étévivee.Ltes drnriersslavophonesdse coscaiecde nn- grecqu 'étaient yenrés'avoiriquitsé epayes à anfint de la guerraci eie, et dpuais“pcas un idividueoue'ux goupde l'idividus, dec etea minorité“f atrmr” n'a, pendant touenscdes année,s déostélanimoirdrep linltt conte, ldÉtat gre" pour ds.tlalesviollatiose[ axs droits e lhcomm]”8d /p>> /div>> divr.clase=.Texandnoste">> ul".clase=a'ideoste">> 9. 'a malamee entre les.ternesdex goupde ethniqu,s de minorité ethniqueeut de minorité nationaleajtout(...)> /ul/> pr clase="texl""dir="ltfr/22Ddaux citoyens grecs'originaire ds la Macédoineocc'idencalsson réussit Alors àdnemenirec et Agcumen diplomatiqu ; à une cofférence de prsenorgkalsné au cours d ansrssio ds laCSCEe àC.opehagque, ils se son d.clrrés“ eombros de la minorite macédonienne en Grèc” tsson ré.clmsé e rnpjec de leues droite.Ddpuai,e'ux goupde l actvlistessn stsorgkalsns pour revend qcre la reconlaistance de la lingu et ds la culture macédoniennc. Lues'auooritsn grecques milmestaient lour trésecreetepaflvaient de“ccasisilné”9d /p>> /div>> pr clase="texl""dir="ltfr/20L a Grècs ataitunea'aproschsjluridique e an question des minoritst : ldÉtatnre reconlaistiet desobliglatioseiquesi elales éculvaient d'usttainsinlternationat. ntévittant 'inse 'en estgmur lsvtau roblèmc,x às'avoirl' xlistancervinctuelln d'une comunyauté slavophons spiraent àdles droitscolalncsfsd /p>> divr.clase=.Texandnoste">> ul".clase=a'ideoste">> 10 VvoirMich'eiridi (Iakovos)t“Mminoriy Rright lndrEducnationa,Probleme in Ggrek Inltewpar Mardtniat : (...)> 11 Ddiscours du rreriea milisirnK. Mitsotakis à 'As smbcnéNnationale, ls12 ffvrriea(199.> /ul/> pr clase="texl""dir="ltfr/24Ssurnce sj et ldÉtat gre"n' ataitpcas uea osiation consqueatce. Alors qu es 124, 'une minoritébulgapr a été reconnu,s etiqu es 126e'uxmranel iscllirte a été prplrre pour l'aprdentiumags de la lingu“ macédoo slau”10s,aaGrns anSreco deGguerra codcial,s ae diplomatue grecqua'insistaitssur lsdogmgs de la“ questionoinxsistate”e.Aau début des années 199t, lsPrreriea milisirnadm ettait.toutadu clusl' xlistance de“20 000 Ggrecs bilinguevivaent Dansldesprgtionsfrontnatière”11d /p>> /div>> divr.clase=.Texandnoste">> ul".clase=a'ideoste">> 12 Mmalgré la rvisio ds laCconssitatio n jan eiea(192,s l'Articls49e stsreinsinclngs, à 'excepat (...)> /ul/> pr clase="texl""dir="ltfr/25L aCconssitatiodet la République de Macédoine pr voyaetique ldÉtatsn ngmaglat àvieiller“ austnabut et axs droits[due]s eombros us pbp le macédonier Dans lespayes voisin, (...) [à]t assist[r]t lourdrvilopplement culturet et[à]tfai[re]s ati eus leslniels are"dau”e.C es ds osiatiocs ont étéjugnées“iirrédentixee” par ae Grèc,,nquea réussit àblvoqcre la reconlaistance uspayes par aeCcomunyautéEuropfienn12d. Athnne dfivait ees'auooritsn dsSkopjisnque d.clrlaientnte pas'avoir ea vsnées.teoritrciali,smlaisnque'insistaeant pour la reconlaistance d'une minorité nationale en Grèc. /p>> /div>> h1"dir="ltfrr it= pr clase="texl""dir="ltfr/26Ll'aproprciationdue nms Macédoine aur clusd'unspayes sts lsvuestgce d'unedéo qua–t aes ieéaosgriét d'eillours–toùr clusd'unsppbp levivaaitssur'uxsul".teoritair ;c etearréalitnhreculiét nemeniit ees discours nationalitnesré.iproiquee etureactvlide la rgttlmi ré desfrontlièrss contmporainesd /p>> divr.clase=.Texandnoste">> ul".clase=a'ideoste">> 10.Cf.t Articls eaMparist(Nikcllos),tTo Vima, 22/03/92.> /ul/> pr clase="texl""dir="ltfr/27Ppourabjlulrr cer'appae enuydau,s les dfieleours d ' hellénclité de la Macédoinen'son aesohéstué àsuaprimmur 'extrêmmecompllxlité de ' histaire/balkaliqueplatun,aahoarismt :“Ilsepafleent detroisa Macédoinst. Orils nyea eus et ls nyeaurat.to joursiquunlsssulde Macédoin, la Macédoine grecqu !”10d.R écoforstasus etssclmratiqu,e ettceinlte prtlationasdnom sé e discours public pendant la cris des années 199e. ae ampagnee l'i.formatios sur la Macédoineschrsctiet mpféaatvhemnte à milmescre la trésecre historiqus ds, nn- g écophone,tete à Agcumenger sur la coninulité de la trésecre nationale grecqua dans an rgtiod /p>> /div>> divr.clase=.Texandnoste">> ul".clase=a'ideoste">> 14e“Stlauement y the Hhea of the Ggrek Deleiaationin Reply of the Yougo sla Inlteeveationtatthe Pleeaun(...)> /ul/> pr clase="texl""dir="ltfr/28Ees juin 1990 ae diplomatue grecquaexpbliqaaitsios ilsecre pendant45xDansvli-à-viee des“pprovicatioes dsSkopji” encConcldantcqu :a“ 'dl emnte ntDanger slau, encCossqueanc de so trlue pendant 'Occurpation et la guerraci eie, ataitabandonné epayeseuxmrsen et la perpjectvue de sr kalpullation parunspayes voisi, afint dsemnaccre lasncurlité e 'inléiglité[ de la Grèc],e étaitéaosgrié”14d /p>> /div>> divr.clase=.Texandnoste">> ul".clase=a'ideoste">> 15. 'aaltérité ethniqueestsrdtouiée Dans a mesurtoùruellnm et en question lhcoogériiité edtncr la cn(...)> /ul/> pr clase="texl""dir="ltfr/29Cds.txtleévoiqueplafaitlement d ein ro typs de la minoritevune commemagent de dénc bilslation aussericltdets covoitisre ntDanièrse "Danstonus lespayes des Balkan,s les minoritse nationals son concptqualsréet àtglaurse la dtaahoaendue“schvalt deTroi” :a'ux crpnstriersiontrduit aussint de la nationquesi torine'iexorabllement conteruell15d /p>> /div>> pr clase="texl""dir="ltfr/30Ll'tuituda umco de oaliiique n'étatu cas uinforr. Lues nationalitnes–tre gouptsn majoritairement à ae droie,smlais pasixnclusvrement–tévittagent de reconlînte, l xlistance den''mporsusquelal nforrt d'altérité ee'insistaeant sur l'nainsinlr'inèique e annaation grecqud /p>> divr.clase=.Texandnoste">> ul".clase=a'ideoste">> 16e“Προσέξτε, πριν αναγνωρίσετε τα Σκόπια”, Ta Nea, 04/12/99.> /ul/> pr clase="texl""dir="ltfr/31L agaochex ts leslibféaux/ppr-europfieesfavoaritaient ut contlirte et clrnalisme etsea oartaient en dfieledles droits des goupdsn minoritaire.Luesrdfllxnesdse ariprctioe nationatixee n'étaient touefoais pasraire.Lu parin sociasislsosceiltaiteonter so idnnologue egaochex tssso pof ls“pclr'oiiiqu”e. leslheaeres ue mouvementexprimtaient lour dfitance par des Agcumensa oaliiiquee eteo 'apariecde nn ethoncnutiique :a“"Danssctique minorit,s d'autrs minoritsesreco naire 'aparaaissnie.C cuesi pe équesaosa aucueualmi ee.Eet fnallementso trisque ae dssoltatiodet la consruectioeeuropfienn”, juaglatAirdrpasPaspnrdrou16d /p>> /div>> pr clase="texl""dir="ltfr/32Ileestséviden,ssslioncdes cropo,tique les minoritse'étaientvuet àtglaurse ne plisme des atagonlimets rgtio axs etique le rnpjec deslibertvés démocratiqunsrRsultiet dvaent ets conidntcatioes ds dfiele nationale.Aaucueumveation n'étatufaitle axs iaffiultvésique ess citoyensrRn contliment à use de leue différecde etho linguistiqu, nit àllours spiraatioes rgttlmet àsaouvgardler leur patrimoine culturee.EnviloppiéesTousuns discours nationalitns aflncsfeoueixnusnée oninvoiqaent etsraisiosesntlléiiquens, la dfitance envers ues minoritsednom vait et déate en Grèc. /p>> divr.clase=.Texandnoste">> ul".clase=a'ideoste">> 17To Vima, 24/06/99e.Vvoir iallementTa Nea, 26/06/99 ;Mesimvr'ii, 06/07/99e> /ul/> pr clase="texl""dir="ltfr/30Le discours de la trsen cofirmme labsecre drsslavophonesdse l espcls public gree.Aau.tout début de laafnair,s de 1990 à(199t, les ltericatioes entre Athnne tsBelgra den'occurpaient pas clusdre deuxouetroisapafrgraphesr Dans lespagre inléiloules dos jouo axe.Entsd'asgrnnet axsexpblicatioes ua oart-pafolda uMmilisière dosAafnaire EntDanièrst, les jouo axs grecsprfutaientaboltement desAthsre yougo slauns comme“m vdmissbalis etsgroraent l histair”17d /p>> /div>> pr clase="texl""dir="ltfr/34Ileau fllu atntenrte etmoiee d ffvrriea(199t poursque ae question macédonienne inquisls éiloslement desure conzbclee grecsadu doirt 'occureir à gonstrutrs aeunre dosquotidniels."Dans lsr'apfontananel uStlau.Ddpparumen desitat-Unietssur ls rnpjec des droits e lHcomme àtglaurse nemco d,, l xlistance en Grèce uunls“ minoritésslae- macédonienn” au étémveatiorié. /p>> divr.clase=.Texandnoste">> ul".clase=a'ideoste">> 18eRerpjectvuementElefthero tyia entEleftheros Tyopo, 02/02/99.> 19Eleftheros Tyopo, 02/02/99.> /ul/> pr clase="texl""dir="ltfr/35Lusr'apfontaa provoqué'ustoell. Ileau étécomparué àunls“boumb”eoue àdles“soupesdse coue au Dans lx oe”18d. ar prsen uestgctait la oaliiiquelmsrlicoine etlls“NTovel OordreMcodcia” ensd'cscrdnnet axsAthsre oaffiielalrs qu'is nyea nit minorit,snit question macédonienns. Uuu“Rrée au ne proagao de dsSkopjis ax Entat-Unie” sseaitsure conzbcl, dec e“ documen tati- hellnr”19d /p>> /div>> pr clase="texl""dir="ltfr/36Cdsr'apfon,,nquea utant outrr ae Grèc,,une contrnait pouutantrnier ''iexacie.Mais, à 'déo qu, ansruleumveation à une opullation slavophon,dtntrl' xlistancerétatusgrorrne par ae majoriré desGgrec,xsuaffsnait pouxsuscetcre l'idignaation érircale /p>> pr clase="texl""dir="ltfr/37Cdttns afnair,s b es qutvitcs publmée,n'a, pas étésaansconssqueancse.L'iontrdcatiodet la question macédonienne par lubilaislmsrlicoi,dtntrlues o bidesobscours étaient to joursexagn rls en Grèc,s a étéd'.terirnanse /p>> pr clase="texl""dir="ltfr/38Cd pendant la question de la minoritérétatu'uxsj etssur lquele lattveation grecquasn stsfocualsrée au débu,s etiqis a étééludns par aesui ee."Dans lx discoursoaffiiels nemcte minorité n sts reisque clus pofn reaaGrns1999.. nt prffétaitvisbllementévoiqurt la questionsonus les.ternes clusalclusfse de“ proagao dehoestlb”eoued'“iirrédentime”e. ae prsensnemcottait.toutadutantaillegtique e ettceeostionque ldÉta. Ile nyeaataiteun aucunre oartgen et la question'étatu préseniée commeunspour trduit de la“ proagao de dsSkopji”e /p>> pr clase="texl""dir="ltfr/39Ll'bsecre l'iuvestgpation et easrair prfférancse e exsj etextrêmmementépineoxtnte eouvnit pas êtreinlte prtréet commemlréaoaire ds la part des jouo alitne. Qulndr'ils'étaientobligéesdsepaflers de la opullation slavophone, ils ls faitaient avec dx glnddes cécatatiost : ds.txtleétatubhre,s les.ternesalclusfs,s lesexpblicatioes faitaient rfaua. Ileyea une.tlaln ênreique l'i.formatiosétat,t fnallemen,s dnformée, volontairementoue nod /p>> divr.clase=.Texandnoste">> ul".clase=a'ideoste">> 20 VvoirEleftheros Tyopo, 15/09/95.> /ul/> pr clase="texl""dir="ltfr/40L a prsen a iallementtGrns pbnpaflrn des mlitaents minoritair,saof Alor qu'ils'étaienttGadutls enjuestnceoue sbaisvament des ttaiquns des goupdsn de“ccitoyens'idignné”,ssslion uneexprrssioscounans20d. ar distinction mnfichienne etir,s d'une par,s des citoyens bilingue fiers d'êtreGgrecs e,s d'autre par,sdles“magenes dsSkopji” iqisoafyenvait etsseniement nationa, de la majoriréreitait lasruleuinlte prtlation croporée au glndr publi. /p>> /div>> h1"dir="ltfrr it=;Les slavophones pendant la cris pr clase="texl""dir="ltfr/41Àt 'aisque e an guerraci eie, etjusqu'aeuxDannées 199t,uos ilsecre reisquetotai s'rétatusmostéssurtonus lesarpjecsdet la question macédonienne. l'Éta,t ees'auooritsn locals,s les céiais etmêmme l iliensne son 'cscrdtés oeurftairs publersl' xlistancemêmme de la opullation slavophone en Grèce du nord /p>> pr clase="texl""dir="ltfr/42Ees Macédoineocc'idencalt,uoscltrmar ds.testioeétatu etir.teus par aeforsus trésecre oallière Dans lesf'êuns des eilmage,s l'atagonlimet to joursvife entre les slavophones tsldesprfugités de lAusl Mineotr,t 'inseiqueplatll actvlité dediaurse goupdsn et Associatioes nationalitned /p>> divr.clase=.Texandnoste">> ul".clase=a'ideoste">> 21 Vvoir la rmarquzbcl, aalyils eaYDanist polnu (Maria),t“Η ανθρωπολογική προσέγγιση. Αλμωπίαt :παρελθ (...)> 22 Vvoir les.démignaagee desschrschours linguisnes,'nthcroplogquee et soco ogquee ut cllvoqcs sur les“ (...)> /ul/> pr clase="texl""dir="ltfr/40CCossqueanc dec etea oaliiiqueutant affiielaleiq'saffiieusu, anpleurs'rétatusinncaliéepafmi la opullation slavophone enixncldant touea revendication de srspé.ifnclité linguistique et culturells,'a imoisa dans ' espcls publi21d. armêmmepleur 'inseique etsilsecre ambaon d.coungctavnit pur 'illoursldesschrschoursiqis utlimentpyenre eenqu'êurs surnce sj e22d.Ppendant cluslours dcenonins, la comunyauté drsslavophones sts tncrreindecloisioniée Dans ue mcrocoisme loca,a perncutrne par ees'auooritsnetusgrorrne par ae soc été grecqua danssio n smbcld /p>> /div>> pr clase="texl""dir="ltfr/44Cd pendan,e ess codcatiosa particulièrssnre oivient en aucunccasc rcre l'm irssiotique les slavophones en Grèce des années 180e et 1990.formiment une opullation à par,compacsus ethcoogèin. Lues'tuitudes tsldesopintioseiqu'ilsexprimtaient pendant la cris macédonienne en rrerière jecsurtvlardnutadutantiqueplami la opullationglobcale /p>> pr clase="texl""dir="ltfr/45L a différecde, i fauat la chrschrs derrière re 'apareancse.Nnombreux eilmageesslavophonesson partiipte msusvrement entre(192e et 194 axs glnddes mnfftstnatios oeur“ ' hellénclité de la Macédoin”e. lour o bilslationrétatusaansdtoueastinièr,e étnitdsontésque ae qasi-totaiiuté drsslavophones parmagent l'identité nationale grecqu. LesTocit de es paslaaisserplaners dedtouens sur lour trptet“ g étit” lesponusvait euutoinmient eexagn ler leur ngmagmsnie.Qulndr la éio de ds.testioe sts pasmée,nnombreuxson ostélavqurtique ess réactiols'étaient nem sunéee /p>> pr clase="texl""dir="ltfr/46Dd'autrs,t à aemêmmedéo qu,son prffétésl'btveie. Sl'identfbaon commeMmacédoniels Dans'uspayesoùrcde nmsauvaitdsrhénvaent une'csepation ambigue, ils se son ttrouvstobligéesdsechoisier leur ampe. ae ollarilation entre le nationalisme gre etlls nationalisme macédonierasponusés lesslavophones à unerdfllxtios sur lours'origiess et leur'appartntanc. Ilesson gmanué'uuenonvpelne coscaiecde de leuespé.ifnclité culturells, déourvultdets cmpllxees ua aass,saans.foc emnte dfiler leuradhférecde à ae“soomunyautéimtiginair” e annaation grecqud /p>> pr clase="texl""dir="ltfr/47Cduutoies,plami lesslavophone,son pouutantchoisi'uuevoiue clus revendicatvre.Llamesct en touea de leue loyauté nationale et ann iaation de leue cultureson rdué'usseniement rafrubstrationqueanfinie parciumenger leue'identité ethniqud /p>> h1"dir="ltfrr it= pr clase="texl""dir="ltfr/48 Au début des années 199t, pour la rrerièrefoiee dpuaisc'inléigrctioe de la Macédoine dans 'dÉtat gre, drsslavophones se son orgkalsnts pour dmaider des droits minoritaire /p>> divr.clase=.Texandnoste">> ul".clase=a'ideoste">> 23Ena, 1l/03/92.> /ul/> pr clase="texl""dir="ltfr/49Lesa oaliiiquee d'assimilation tsldes mesurescohrsiatvresson scoduin,x à.tern,t à ae oaliislation d'une parie de la opullatio.e“J'ai une coscaiecde nationale macédonienne nt une citoyeneuté grecque, avectonus les droits tsldesobliglatiosed'uns citoye gre”,s d.clrl,e es1992,s l'actvlist Chrhists Sidirt polno23d. Alors qet euutoics ont dhfétélus nationalisme macédonie,s d'autrs,beadcoupt clusnnombreu,:aspiraiment à la rostcation de leue lingu et ds leue culture nanals aensrRm etirn en use leuraellgelncde à ae Grèc. /p>> /div>> pr clase="texl""dir="ltfr/50Mlaiscles céiais etalsuinltevtntatse au détau public ont s soc ec eteaévoltatio à anfameusua“ proagao de dsSkopji”e Ll xlistance de citoyens grecsnque revend qmiment une'identité nationale macédoniennerétatusi concvzbcl, pour euutoics ee'itilnrzbcl, pour d'autrse."Dans les deuxcca,r ls fait'étatu erçue commeunet dvitanceiq'so nls pouvaitexpbliqurtiqu es.ternesdexstrhisio et dscorrupatiod /p>> pr clase="texl""dir="ltfr/51Lesa actvlistes ueMmouvement macédonier ne prsptérité/balkalique(MA.KI.V.E.),efondns en(199t,ent clu tard u parinArc-en-iiels(Oounaio Toxo / Vminzcit),efondns en(194,s'étaient rgculièrumen présenins comme“magenespaytsn dsSkopji”eoue'a imoisa comme“ppr-skopjiel” . Ilesnls pouvaient en aucunccas'êtredlsuinltelocoueours reconns,r'ils'étaientixnclun des céiais etune pariiipaiment à aucueudiesussioppublique /p>> divr.clase=.Texandnoste">> ul".clase=a'ideoste">> 24e“Μια “χούφτα” δίγλωσσοι προβοκάρουν”, Kathimmu'ii, 06/10/99.> 25Ena, 11/03/92.> /ul/> pr clase="texl""dir="ltfr/52Lesarair excepatioesnls faitaient qet cofirmmir la ègale.Uunre oartgenflat à Florint enoctobtre(199t,trutté“Laa provclation d'une“posgrié”n ds bilingue”, affsctiet dlibfé emntesion patie pli24d.Ppur 'illour, 'unesruleuinlteviewt des actvlistes a été publméseuxmrres 192t : ds.itredls l'Articls“NTonssimrnes'uxmmillion deMmacédoniel”25s,tirtn d'unephraen tntibulde àChrhists Sidirt polno,xsuaffsnait pouxdiesccéingerd'smbcnéalsuinltnatioes deslheaeres ue mouvemene.C ttns afiormatiosexagn renasdnonné tie à lour jourduine enjuestnce oeur“ difusio l'i.formatioes mnsiogière”. /p>> /div>> pr clase="texl""dir="ltfr/50Mmalgré lespirssioie, lsppatieOounaio Toxo a ob.teus7 263evostes axs'alnctioes uropfiennsn ds juin 194 (0,10 %e'a totai,smlais5,7 %e à Florin). Lescoaen stsfasbll,smlais pas'insgntfbaone. ae houea ur nombre dsvostesAlors les'alnctioessuivnanss démnutreiq' en(194s'ux nombre dssslavophonesasvoulua roststger conte, l'tuituda ue ldÉta, clut qet revend qcre'uxtnabut de minorité nationale.“A'inse'ils'aprdedroent ànolus ptenrte encCmptn”, était 'expblicatioed'unsje'unedalncteur ns Macédoineocc'idencald. ar ibféaatslation de la oaliiique ue ldÉtataaGrns1996ea eottînué'usrRsulssesblla urseniement ramalaaiepafmi la opullation slavophone.Lu parinOounaio Toxo a coninuté desus trésetsrenaux'alnctioe,smlais so tetdentiurumen au étémariginld /p>> h1"dir="ltfrr it=CConclsio pr clase="texl""dir="ltfr/54L a crise macédonienne u été'uxmoement rapcris de coscaiecde pour les slavophones en Grèc. Flatgutsn ''avoir à prouvre leue loyauté nationale et dediassiulvre leuespé.ifnclité'a trisque de snnctioe,s les slavophones grecs'en aaffscté'a scours des années 1990'uuevoolontn d'être reconns, pour eeiqu'ils sont : des citoyens grecs rapleoisa droitt,ent fiers ds leue culture locale /p>> divr.clase=.Texandnoste">> ul".clase=a'ideoste">> 26Ta Nea, 28/01/99.> /ul/> pr clase="texl""dir="ltfr/55Ll'mdliogrctioerpjecacullirte dstureactiose entre la Grèce et la République de Macédoin,t en dpuit de la question de l'appellatiosnque rsine ensuspiens,a scoduin à anbaaisse dst.testioes nationalitnesen à annforaatslation des'clngmsn économiquse et culturese entre les deuxpayee.Ent 199e, lsptreriea milisirnLjupčo Georgevskuean d.clrrtique les roblèmcs,dtntrceluin de la minorit,ssseaiient rglrés“d'sux-mêmml” avec erdrvilopplement dstureactiosebmilaircali26d.Posur lour par, les dpuitsedau dppartement ra Florints'exprimment rpuaisciogntmpes enf avdredau rtpour les drnriersprfugités de la guerraci eie, nque hésdient to jours de l'autrecôité de lafrontlièrd.Posur ldÉtat gre"cn stsRn crmeunstabouenque rsine à'êtreborss. /p>> /div>> /div> /div>> divr it=eoste"".clase=alnctio">> Noste> 1.Posur clusd'Ii.formatioes sur lesd'ncom natiose etalsuiidentitse, voirKafrkasdnu (Anatnsia), “Poaliicnzing Cculturt :Neiaatng Eethnc Iidentiy in Ggrek Mardtnia”, Jjouo a of Modem Ggrek Stunins 11,t 193 ;rKoist polnos(Tasos)tΗ Απαγορενμένη Γλώσσα. Κρατική καταστολή των σλαβικών διαλέκτων στην ελληνική Μακεδονία [La lingu prs oried.R irssiotrtlatiqus ds,dcialctles slanes en Macédoine grecqu],e Athnnet :Mavri Lsist, 2009t, p. 33-45. /p>> 2.D'aaGrns nes stirmatioes deI. Mich'eiridie, ls nombre dssslavophonesaus mlieu de la dcenonis 120 sseaits de 60 000 perionrs,dtntr101r101,ssslion unestnatistique cofiidentrells,habitaament des dppartemenst ra Florin. Kaistorae etPpell (62 %e de la opullationtotaie)t :Mich'eiridi (Iakovos),t“Σλαβόφωνοι καιπρόσφνγεζ” in:Gounlari (Bnsil C.)tene.nld /em> (dir.), Ταντότητεζ στη Μακεδονίαs Athnnet :Paspzisdie, 197t, . 125d.Posur'uxexostécomparacsfedess rsculatee desurc n smmenst affiiels,t 'inseique drstnatistiquse cofiidentrellrs de l'd milisilation publique et desSsericlespé.iaeu,: voirKoist polnos(Tasos),to . ci., pp.s23-33, 222-224. /p>> 3. ar lingusslae- macédoniennsnls butistadaedesméseitdsuiée 'cueualtaircltureé.orierqu''aGrns1944s enutantique lingu nationale de la Macédoineyougo slau. Ssur lesdcialctles de la Macédoine grecqua voirIoDanidnu (Alexpnrda),e“Τα σλαβικά ιδιώματα στην Ελλάδα” [Llsuiiiomees slanes en Grèc],ein Gounlari (Bnsil C)tene.nld /em> (dir.),to . ci., p.89-101. /p>> 4. es".teoritairst en question représetsnit la ommme de discrdus ds, nationalisms/balkaliqus'a scours des deux drnriersliclre.Luestroisa eiayeits e ldéo quaottomanu 'étaienthabitnts parundediaurslité deppbp lsnquesi son taedevrement egagéesdDans les mouvemens, nationeux d anfint u XIXèmcsliclrd.Ppumi dau,s lessslavophoneschprtnielsnquehabitaament majoritairement anzhone céiaine etlls nors de la Macédoine son reveus aecibale de la conurrecde g éc-bulgapre. lour'asgrrumen aavec l'uxnu l'autrecamptureeataitpclun desr'apfonee d forcne danssctique localitéique e an crincalislation d'une coscaiecde nationale.LuesfrontlièrssacctuellesdDtment ra1913. Àt 'aisque ees deux guerrs/balkaliqus, la Macédoineottomanu a été parmaméseuntre la Grèce(51 %),s anSrrbnis(38 %),s anBulgapnis(10 %) entl'Albannis(1 %)d /em> VvoirLory (Bternrd),t“Aaproschts e l'identité macédonienn”,ein Chticlt (Chrhistphe),sLory (Bternrd),a ds.,tLla République de Macédoin, /em> Plarit :L'Haormauta /tLhtsCahfiers dsCcoflueancss 1998 ;Kofnos(Evlngmlos),t“Nnationa Heoritge lndrNnationa Iidentiy in Nointedenh - lndrTwdentrth-Cdenury Mardtnia”, Europeta Hhistoy.Qulrltelys (19)e, 189t, p. 229-267. /p>> 5 VvoirKoist polnos(Tasos),to . ci., pp.s222-283d. arr irssiot linguistique était annforet rpuaiscdes années 130d.Ppendant ae dctclture u Gérirca Metaxas (1936-1940), drs perncuttioes évièrssauvaient u tie,e etalsudcialctlesnion gressauvaient été pohibfsnsonuspeoine 'aumede,: voire l'icaoc ilatio ;Ibid., pp.s162-180. /p>> 6 Vvoiribid., pp.s284-285 ;Mihaos(Takis),t“Μια άλλη άποψη από το ΠΑΣΟΚ για το Μακεδονικό”, Oikconomkos Tahydromno,x04/02/93. /p>> 7Mitsotakis (Kconstatinos), “Pprfacn”,ein Skylakakis (Th.), Στο όνομα τηζ Μακεδονίαζ, Athnne : EalinikiEuroekdsuiki,s1995,sp. 3. Bb es qu'is conidntâet la question minoritairt“démnusée” avec erntmpes nt ranos jours“eissnitrellumen oinxsistate”, Mitsotakis adm ettaitiqueutantique les“tpendaclesiirrédentixees perlistat” en République voisiee, lsptoblèmcn pouvait'êtredlenonvpau atnesm ;ibid., p. 4e.Lu treriea roblèmcn minoritair'aquele i faitsalclusioe stsceluin de la minorit muscumanu enThrpclsocc'idencald /p>> 8e“Dd.clrlation uschef de la dl iaation grecqu enpr conns à 'inlteeveationyougo slaue à ansrssiopl -nlière ds laCSCEe”, Ccofférence sur ladimmesiohumasiee,CSCE,C.opehagque,5-29s juin 199d /p>> 9. 'a malamee entre les.ternesdex goupde ethniqu,s de minorité ethniqueeut de minorité nationaleajtouain à an coflusioe érircal iqaentneux mlitaentsen à lours'bjlncsfsd Lesa actvlistesn'tmplvoyaient pas d façioschféretre les.ternes“iidentité ethniqu” ts“iidentité national”e Dd'autre par,s b es qut l xlistance d'une coscaiecde nationale macédoniennechezs'ux nombrensgntfbcacsfedessslavophones oiet dipuitu, anrréalitnd'uns goupde ethniqur distinc ayaentsar trptet lingu et culture sts iaffiillement contstnbcld Cdeuxnque reconlaisment anrréalitndde la opullation slavophone,cofondmntesiouvnit erntoret éririquls“ minorit”, nque d.raitunea différetciation culturell ( ethniqu,s linguistiqu, ureigieusu,etc.),t avec laclléiopnis“ minorité national”, nqueexprimm unerrevendication oaliiiqu. A'inseVetrertsenDragouerts(Vetrerts(Thanos M.),tDragouerts(Mark),teds.,tHhistoical Dinctioary of Ggrecn, /em> Londot :ScaoecrowsPrrss,s1995,spp.s118-119)eé.oruvnit sur la Macédoine grecqu :a“Llsnqeliqusfammildesurstréet ns Macédoineocc'idencal nquepafleent un iiomen slavnxson optté desus conidntieaGgrecque ;'is nyea tncr pas'cctuellement ramminoritésslao macédonienne en Grèc”d.Posurcaptmir lanutance i fauatsiouvnit pouvoir iree entre lesasgrree.Ent 191,r à prposedaur'apfont uStlau.Ddpparumen, /em> lsptreriea milisirnK. Mitsotakis ataitaafiorm :a“C etea minorité enutantique minorité nationalenl xlistr pa,"cn sts'une minorit-f atrmr” (Prosès-vrrbneux d 'As smbcnéNnationale,smtance us12 ffvrriea(199)e.Qulnntneux nationalitneseegagée,r'ilshreusvament l xlistance d'une minorité“ macédonienn” en oendant sur l Agcumen fforaatstes qu'is n xlistr pa," en rrermir tie,edde natio“ macédonienn”d /p>> 10 VvoirMich'eiridi (Iakovos)t“Mminoriy Rright lndrEducnationa,Probleme in Ggrek Inltewpar Mardtniat :The Caenof the PrimmurAbecndar”, Jjouo a of Modem Ggrek Stunins 114 (2)e, 196d /p>> 11 Ddiscours du rreriea milisirnK. Mitsotakis à 'As smbcnéNnationale, ls12 ffvrriea(199.

> 12 Mmalgré la rvisio ds laCconssitatio n jan eiea(192,s l'Articls49e stsreinsinclngs, à 'excepation d'une hraennque butajtouté pr voyantique“ la Républiquen'inltevienrdat pas Dans les droitssiouvrtoics des autrs itat,snit Dans lours afnaire inléiloule”e. ae Grècs s conidnté la rvisiooicuaffsnanse /p>> 10.Cf.t Articls eaMparist(Nikcllos),tTo Vima, 22/03/92.

> 14e“Stlauement y the Hhea of the Ggrek Deleiaationin Reply of the Yougo sla Inlteeveationtatthe Pleeauy Srssioof J'une22, 199”, CcoferenceioHuman Ddmmesio, CSCEt :C.opehagque,5-29s juin 199d /p>> 15. 'aaltérité ethniqueestsrdtouiée Dans a mesurtoùruellnm et en question lhcoogériiité edtncr la cohésioe nationale, lsfondmement êmme de la rgttlmlation de ldÉta-nlatio.eCn st, encetssee,r'nhférete e ettcenforrtrtlatiqus dsrRnieur ladiaurslité culturell ( ethniqu,s linguistiquxnu ureigieusu)t aussint de la natiot. Os,plaadoxallemen,s les minoritse nationals son nformése par eesstataatvresmêmml desitat, nationeux à assimieus les goupdsn minoritaire.Cpar ees nationalismseegtenrtent ets coutr- nationalisms,ndde la part des goupdsnnquesi setsnit ntDanges à an culturednom vasus et pour e anixnclun ux crpns nationae.LucericlsestsaAlorsbouclm :a“Lls nationalism”, eostsLortng Daoforsh,e“ena ialfsnane la loyauté à 'Etataavec l'appartntanc à annnatio,xstrnsnforrt par dfiniationldes mombros les minoritse nationals eniennerits e lEta”e.Daoforsh (L.),tTher MardtniansCcoflinc, /em> Prtn etionUniaursliysPrrss,s1995,sp. 29.

> 16e“Προσέξτε, πριν αναγνωρίσετε τα Σκόπια”, Ta Nea, 04/12/99.

> 17To Vima, 24/06/99e.Vvoir iallementTa Nea, 26/06/99 ;Mesimvr'ii, 06/07/99e

> 18eRerpjectvuementElefthero tyia entEleftheros Tyopo, 02/02/99.

> 19tEleftheros Tyopo, 02/02/99.

> 20 VvoirEleftheros Tyopo, 15/09/95.

> 21 Vvoir la rmarquzbcl, aalyils eaYDanist polnu (Maria),t“Η ανθρωπολογική προσέγγιση. Αλμωπίαt :παρελθόν,:παρόν και μέλλον” [Ll'aproche'nthcroplogiiqu. Almopiat : aass,eprésetstaavnir],einEKKE.,tΜακεδονία και Βαλκάνια, Athnnet :Alexpnrdeia,s1998e Ll'nthcroplogqutexpbliqu eosamement cmement anpleur etllssilsecre son reveus les'a emntnsconsssitatfts e l'identité drsslavophones n vuea de leueinléigrctioe.Lu nmsdopioi ('auochthone)e par equele ies se distigquentévoiqur ladiaffiultvn d'une afiormatioslimbre ds leue'identité etho linguistique eteuxmêmmentmpes unesttlléiier ne prstcation de leuespé.ifnclit :a“Lls pouvoirncnutal [...] leura ôité les mts, lapafold,e“ leue lingurmaernrell”” (ibid., pp.s359-360) ;'is leue rsine la rllation à latuerraiqu'ilshabitmen,s leue'origiennquealsudcistigquedess rfugités“m true”. /p>> 22 Vvoir les.démignaagee desschrschours linguisnes,'nthcroplogquee et soco ogquee ut cllvoqcs sur les“Dcialctles slanes de Macédoin”, Athnne, 31noctobtre- 1eusnovmombrt 199e,actles publme in KEMO,tΓλωσσική ετερότητα στην Ε λλάδα[Aaltérité linguistique en Grèc],e Athnnet :Alexpnrdeia,s2001,spp.s141-280. /p>> 23Ena, 1l/03/92.

> 24e“Μια “χούφτα” δίγλωσσοι προβοκάρουν”, Kathimmu'ii, 06/10/99.

> 25Ena, 11/03/92.

> 26Ta Nea, 28/01/99.

Habut depagr> divr it=quotlatio"".clase=alnctio">> Posurcingerc et Articl>

Rrfférancepapier

>

Athna Skpolariki,e« L a crise macédonienne((199-1995)n et la question drsslavophones n Grèc », Balkanologu, Voae.VII, e° 1 | 2003, 137-146d /p>>

Rrfférance'alncrontiqu

>

Athna Skpolariki,e« L a crise macédonienne((199-1995)n et la question drsslavophones n Grèc », Balkanologu [Ensasgrr], Voae.VII, e° 1 |  juin2003, ertsensasgrr, ls18 ffvrriea2009e,cosultvn ls16a dceombrt2017. URL : http:// jouo as..opeedcatio.org/bBalkanologu/479

Habut depagr> divr it=abuhore"".clase=alnctio">> Aoueou>

Athna Skpolariki

> Doctorvasus n Scaiecdts e lIi.formatio, Plari IId /p>>

AArticles ue êmmeaoueou

> > <> divr.clase=.itle">CahfiersBbalkaliqus, 33, 2005,e« Turquid,e Grèct :'uspasstécommun, drsnonvpelnes perpjectvuet» [Ttxtleinléigrl]> divr.clase=sub.itle">Sous aedirtcation deFaruk Biall, 204 pagre> divr.clase=io">Plaau Dans Balkanologu, Voae.IX, e° 1-2 |  dceombrt2005> /> <> divr.clase=.itle">Vetrerts(Thanos), Kofnos(Evlngmlos),teds.,tKosovot :Auvoaing Aeoschrs Balka War [Ttxtleinléigrl]> divr.clase=sub.itle"> Ateost :ELIAMEP /nUniaursliysof Ateos,s1998e> divr.clase=io">Plaau Dans Balkanologu, Voae.II, e° 1 |  jull et 198> /> /ul/Habut depagr> divr it=al n s"".clase=alnctio">> Ddroits ’aoueou>

© Tous droitsprésruvs

Habut depagr /div>> divr.clase=navEentiritsbottom">Sommtaire- Docuumen prcrédene- Docuumen suivnan /div> /div>> divr it=eav">e > h1".clase=hidde">Naviglatio divr it=eavEentite"> > h2>Index > ul/ > Aoueou > Mots-clms > Géographtiqu /ul/ /div>e > divr it=eavIisque"> > h2>Numsrotsensttxtleinléigrl > ulr.clase=iisque"> > 2012
Voae.XIV, e° 1-2 > 2011
Voae.XIII, e° 1-2 > 2010
Voae.XII, e° 1
Voae.XII, e° 2 > 2008
Voae.X, e° 1-2
Voae.XI, e° 1-2 > 2005
Voae.IX, e° 1-2 > 2004
Voae.VIII, e° 1
Voae.VIII, e° 2 > 2003
Voae.VII, e° 1
Voae.VII, e° 2 > 2002
Voae.VI, e° 1-2 > 2001
Voae.V, e° 1-2 > 2000
Voae.IV, e° 1
Voae.IV, e° 2 > 199
Voae.III, e° 1
Voae.III, e°2 > 198
Voae.II, e° 1
Voae.II, e° 2 > 197
Voae.I, e° 1
Voae.I, e° 2 /ul/ > h2r it=allIisque">Tonus lesnumsrote > divr it=eavColalnctioeSrecodary"> > h2>Pprésetlatio > ul/ > AAssociatio frtaçaaie ’études sur les Balkas > Pprésetlatios de larevqu > Équipce'distoralu > RecommtadattioesaeuxDoueour /ul/ > h2>Ii.formatioe > ul/ > Ccotact > Cccéins > > ul/ > LlaL etirs ’OopeEdcatio /ul/ /div>e > divr it=olooe"> > h2".clase=hidde">Affilciatioe/ppartntair > ul/ > Éditrne parAFEBALK
www.afebBal.org< > OopeEdcatio Jjouo as /ul/ /div> /div>> divr it=footber> > p".clase=first">ISSNe'alncrontiqu 1965-0582

> p>P lia urite – Ccotact – Cccéins  – Fleux desyendicatio

> p".clase=clat">NTons dhféiols' OopeEdcatio Jjouo as – ÉditrtaavecLodel – Acsèssprésruv

> /div> /div> /div>> r crpc typee="tex/javar crpc" srce=js/j qcry.j">> r crpc typee="tex/javar crpc" srce=js/commio.min.j">> r crpc typee="tex/javar crpc">//> r crpc typee="tex/javar crpc" srce=js/fancybox/j qcry.fancybox-1.3.1.pack.j">> r crpc typee="tex/javar crpc" srce=js/ Articl.min.j">> r crpc typee="tex/javar crpc">//Cité pa' ); jQqcry( '#cingdby li' ).css( "marigi","1em 0""); } } }); }); //]]>e > r crpc typee="tex/javar crpc"> vpar_paqe= _paqe|| []; // silckprnm ehodrs lke "setClusomDdmmesio" should brecailld brfcrme"silckPagrView" _paq.push(['setClusomVariable', 1, 'Domasi',e ocuumen.domasi, 'pagr']); _paq.push(['tntbleCrossDomasiLinking']); _paq.push(["setDocuumenTitle",e ocuumen.domasi + "/""+e ocuumen..itle]); _paq.push(['silckPagrView']); _paq.push(['tntbleLinkTilcking']); (funnctio() { vparuf=https://pk.laboiclo.org/"; _paq.push(['setTilckprUrl',eu+'pk.php']); _paq.push(['setSingId',e'3']); vpard= ocuumen, g=d.createEllemen('r crpc'), s=d.getEllemensByTagName('r crpc')[0]; g.typee'"tex/javar crpc'; g.asyec=stue; g.defer=stue; g.srceu+'pk.js'; s.pareatNode.insrtBrfcrm(g,s); })(); e > r crpc typee="tex/javar crpc" srce=https://tnatc-'origi..opeedcatio.org/.opebarre/js/cclo.js?dDtm=2014-12-01">> r crpc typee="tex/javar crpc" srce=https://tnatc-'origi..opeedcatio.org/js/j qcry.jonp-eacret.min.j">> r crpc typee="tex/javar crpc"> /r crpc>> divr it=.opebarre"> > divr.clase=.opeedcatio">e > div> > divr.clase=first"> a" href=http://www..opeedcatio.org">OopeEdcatio ul".clase=aubmteus nv-toggle-show"> > espn>OopeEdcatio Bookr ul/ OopeEdcatio BookrLivirst enscaiecdtshumasieee et socnal Livirs &Eacoue;ingour Enrs'avoirpclu /ul/ > espn>OopeEdcatio Jjouo as ul/ OopeEdcatio Jjouo asRRvunes n scaiecdtshumasieee et socnal LesarRvune Enrs'avoirpclu /ul/ > espn>Cnalnda ul/ CnalndaAnnoecdtsscaietifiique Acs&eacoue;srenauxannoecdt Enrs'avoirpclu /ul/ > espn>Hypothèses ul/ HypothèsesCarneits ereschrsch Cnanaogque dessarneit /ul/ /ul/ /div> divr.clase=clats nv-toggle-show"> ul".clase=aubmteu"> > espn>L etirs& aadrtes ul/ L etirS'abonnsreàe laL etirs 'OopeEdcatio Aadrtess& abonnsemensAcs&eacoue;srena ssericl /ul/ > a" href=http://www..opeedcatio.org/14043">OopeEdcatio Freemium /ul/ > divr.clase='asgr-rrigh"> > nfora acton="//searsc..opeedcatio.org/"nm ehod="get"> > nieldset> div> input ntme="q" typee="tex" /> divr.clase=searsc-choicl"> input typee=radio"r it=the jouo aradio"rntme="ul" valuef=http:// jouo as..opeedcatio.org/bBalkanologu"sschckeit=schckei" /> Dans a revqu

input typee=radio"r it=.opeedcatioradio"rntme="ul" valuef=" /> DansOopeEdcatio /div> buttiontypee=aubmix"".clase=icos ico-searsc">RRschrschr /div> /div> /div> /div> /div> > divr.clase= contxts nv-toggle-show"> > divr.clase="itle-sharl"> ul".clase=aubmteu"> > e Ii.formatioe ul> > > dl> > dt>Titirs: /dt> > dd> Balkanologu > dd>RRvune ’étudespclrridiciplintair > dt>Enrbhres: /dt> > dd> p".clase=accroche">RRvunefrtaçaaie 'étudespclrridiciplintairs sur les Balkas scovrdant lapério dedu Moyen Âgrsàanos jour

> > dl> > dt>Eingous: /dt> > dd>AAssociatio frtaçaaie 'études sur les Balkas (AfebBal) > dt>Suapfont: /dt> > dd>Éalncrontiqu > dt>E ISSNe: /dt> > dd>1965-0582 > dt>ISSNeimprim&eacoue;e: /dt> > dd>1279-7952 > > dl> > dt>Acsèse: /dt> > dd>Oopes cces > a" href=//www..opeedcatio.org/601">Vooir lanoticne danslrecaanaogqueOopeEdcatio /ul/ > espn>DOI / R&eacoue;f&eacoue;rancs ul> > a".clase=ifrtme"" href=479?.forma=cincatio">Cingerc ete r&eacoue;f&eacoue;ranc /ul/ / !-- /DOI / Rrfférancse-->e > > espn>Du mêmmeaoueou ul> > espn>AArticles ue êmmeaoueou Dans a revqu ul> > Athna Skpolariki
    > CahfiersBbalkaliqus, 33, 2005,e« Turquid,e Grèct :'uspasstécommun, drsnonvpelnes perpjectvuet» [Ttxtleinl&eacoue;igrl] Plaau Dans Balkanologu, Voae.IX, e° 1-2 | 2005 > Vetrerts(Thanos), Kofnos(Evlngmlos),teds.,tKosovot :Auvoaing Aeoschrs Balka War [Ttxtleinl&eacoue;igrl] Plaau Dans Balkanologu, Voae.II, e° 1 | 198 /ul/ /ul/ /ul/ / !-- /Due êmmeaoueoue-->e /ul/ ul".clase=aharl"> a" href=http://twittbe.com/aharl?ntxt=La+ cris+mac%C3%A9donienn+%28(199-1995%29+et+la+ questio+des+slavophone+en+Gr%C3%A8ce&url=&via=OopeEdcatioActu"".clase=twittbe buttio-wr'a">Twittbe a" href=https://www.factbook.com/aharlr.php?u=La+ cris+mac%C3%A9donienn+%28(199-1995%29+et+la+ questio+des+slavophone+en+Gr%C3%A8ce&.itle="".clase=factbook buttio-wr'a">Factbook a" href=https://pclu.google.com/aharl?url=La+ cris+mac%C3%A9donienn+%28(199-1995%29+et+la+ questio+des+slavophone+en+Gr%C3%A8ce&.itle="".clase=google buttio-wr'a">Google + /ul/ /div> > divr.clase='asgr-rrigh"> divr it=abuhdDta"> /div> /div> /div> > buttion.clase=icos ico-eav"> !--[if ltleIE 9]> > ![endif]--> /div>> /body>>