Navigation – Plan du site

Texte intégral

1Le classement adopté pour ce recueil d’études sur le Baroque poétique n’a d’autre but que de faire valoir autant qu’il se peut les différences de méthodes qui paraissent chez leurs auteurs dans la saisie du phénomène.

2Les interrogations méthodologiques sont restées de bout en bout présentes en filigrane dans les débats de la 3e session des Journées de Montauban, et ont contribué à la chaleur des échanges, dans une assistance rajeunie. Le Débat de Clôture posa d’importants problèmes : le rôle attribué à l’imagination dans les idéologies des xvie et xviie siècles, la chronologie du Maniérisme et du Baroque et la correspondance des Arts au cours de l’évolution, les circonstances philosophiques du Baroque.

3L’attrait des rétables du Lot, présentés par M. Yves Lasfargues, auxquels fut consacré l’itinéraire de la quatrième journée, avec la participation de MM. les Professeurs Paul Guinard et Jacques Bousquet, historiens de l’Art aux Facultés de Toulouse et de Montpellier, ne le céda pas à l’intérêt scientifique de la découverte, et les Congressistes furent sensibles à l’accueil qui leur fut réservé à chaque étape, comme ils l’avaient été à la réception organisée par la Municipalité de Montauban.

4Le Professeur Victor-L. Tapié constatait dans sa Leçon inaugurale au Stage du Centre d’Études Supérieures de la Renaissance de Tours, en juillet 1968, que l’heure était venue d’un périodique au service des études baroques.

5Les Cahiers que nous présentons sont le prolongement naturel et nécessaire de l’effort entrepris à Montauban en 1963 pour confronter les résultats acquis d’étape en étape.

6Puissent-ils répondre en quelque mesure avec leurs modestes moyens au vœu émis par l’une des plus éminentes autorités sur le chantier de la recherche internationale !

*

***

7Ces ACTES étaient sous presse quand nous avons appris la mort brutale de M. le Professeur Pierre Mesnard, Membre de l'Institut, en qui le Centre de Montauban perd l'un de ses soutiens les plus généreux et les plus éminents. Il avait assisté à tous nos congrès et leur avait communiqué l'intense chaleur d'une pensée qui était toujours action, jeune et constructive. Il avait le premier formulé l'idée d'un Centre capable de poursuivre des recherches de civilisation dans un esprit de synthèse, et nous savons tout ce qu'il attendait de la mise en route de Cahiers internationaux du Baroque, dont les perspectives resteront liées à sa mémoire.

8Notre hommage est celui d'une profonde fidélité.

9Nous prions Mme Pierre Mesnard d'accepter le témoignage de notre sincère sympathie.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence électronique

Félix Castan, « Avant-propos », Baroque [En ligne], 3 | 1969, mis en ligne le 20 avril 2012, consulté le 16 décembre 2017. URL : http://journals.openedition.org/baroque/272

Haut de page

Auteur

Félix Castan

Articles du même auteur

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page